08-01-2015

Musées d’art d’Harvard signé Renzo Piano

Renzo Piano, RPBW,

Michel Denance,

États-Unis,

Musees,

simultanées,

Vitre, Ciment,

Arts, Récupération/Restauration,

Terminé fin 2014, le projet de restructuration et d’agrandissement des Harvard Art Museums de Cambridge (Massachussetts) est le dernier musée du cabinet italien de Renzo Piano (RPBW). Ce projet rénove le bâtiment préexistant et y ajoute un nouveau corps contemporain tout en réunissant les deux volumes par une toiture de verre.



Musées d’art d’Harvard signé Renzo Piano

Le cabinet de Renzo Piano (RPBW) vient d’inaugurer son tout dernier musée en novembre 2014. Le grand cabinet italien s'est en effet chargé de la restructuration du bâtiment historique ainsi que de l’agrandissement - sous la forme d’un nouveau corps moderne - des Harvard Art Museums de Cambridge, dans le Massachussetts. Concernant le Calderwood Courtyard, qui met en communication l’ancien volume et la nouvelle construction, Renzo Piano a imaginé une toiture entièrement en verre jouant à la fois un rôle fonctionnel et symbolique.

L’architecture d’origine des années 20 - signée Coolidge, Shepley, Bulfinch et Abbot Architects - nécessitait des interventions générales de même qu’un agrandissement radical des galeries d’exposition afin de rassembler enfin sous un même toit les trois musées constituant formellement les Harvard Art Museums. Ces musées, riches d’un patrimoine de 250 000 œuvres allant de l'Antiquité à nos jours, possèdent des œuvres appartenant au début de la Renaissance italienne, à l'art hollandais du XVIIe siècle ainsi qu’à l'art anglais et français du XIXe siècle, à l'art américain du XXe, à l'art contemporain et aux nouveaux médias sans oublier des collections allemandes et d'art asiatique.

Renzo Piano raconte qu’il a voulu, dans ce projet, créer un lien étroit entre les espaces d’exposition et les espaces de recherche et de conservation des œuvres. Des prérogatives dont bénéficient les Harvard Art Museums et qui n’existent dans aucun autre musée américain.

Cette volonté a commencé par la mise en valeur du Calderwood Courtyard, au rez-de-chaussée de l’aile historique. Ce vide architectural s’élevant sur toute la hauteur du bâtiment relie tous les services du musée, répartis sur différents étages et ouverts sur le Court. Ce centre symbolique permet d’accéder au rez-de-chaussée, dont les boutiques, restaurants et services sont ouverts au public. Le premier et le deuxième étage sont quant à eux consacrés aux galeries d'exposition. Le quatrième et le cinquième enfin accueillent les ateliers de recherche et de conservation des œuvres. Un véritable parcours ascendant qui passe de public à semi-public avant de se transformer en lieu privé et réservé aux étudiants et aux chercheurs. La grande toiture de la cour nouvellement conçue, tout comme les espaces tampon donnant sur la cour des deux derniers niveaux situés au-dessus des étages existants, ont été réalisés en verre. Cet agrandissement basé sur la transparence - un choix linguistique visant à réduire l’impact visuel - souligne non seulement le mouvement ascendant de la structure mais constitue aussi une solution de mise en valeur de la lumière naturelle qui baigne les étages du haut et la cour intérieure.


Si l’on observe le plan de l’ouvrage, la cour se trouve sur l’axe préexistant qui la reliait à l’entrée d’origine donnant sur Quincy Street. Avec la construction de la nouvelle aile et l’ouverture de la deuxième entrée à l’est sur Prescott Street, l’axe se prolonge d’ouest en est en traversant le Calderwood Courtyard, qui, comme l'a souligné Renzo Piano lui-même, devient une véritable place, une sorte de piazza à l'italienne, cœur d'un tissu urbain naissant dans le musée et se prolongeant dans la ville.
Cette ouverture sur l'extérieur se concrétise également par le choix de vitrer une grande partie de la surface externe du nouveau complexe de manière à permettre aux passants d’apercevoir en permanence les galeries d’exposition.

Mara Corradi

Projet : Renzo Piano Building Workshop, architects en collaboration avec Payette Associates Inc.
Maître d’ouvrage : Université d’Harvard
Lieu : Cambridge, Massachusetts (États-Unis)
Projet d’aménagement : wHY
Surface utile brute d’agrandissement : 43 000 m²
Début du projet : 2006
Fin des travaux : 2014
Maître d’œuvre : Skanska USA
Toiture en verre
Structure en béton

Photographies : © Zak Jensen, Peter Vanderwarker, Michel Denance, Lesvants.com, Antoinette Hocbo

www.harvardartmuseums.org
www.rpbw.com
www.payette.com
www.usa.skanska.com


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×