05-12-2018

BIG Bjarke Ingels Group réalise « Homes for All » à Copenhague

BIG – Bjarke Ingels Group,

Rasmus Hjortshoij,

Copenhague, Danemark,

Condos, Housing,

Bois, Vitre,

Dans la partie nord-ouest de Copenhague, l’association à but non lucratif Lejerbo a confié à BIG Bjarke Ingels Group la conception de « Homes for All », un complexe résidentiel de 66 appartements à prix modéré mais à haute qualité d’habitat.



BIG Bjarke Ingels Group réalise « Homes for All » à Copenhague
La déclaration de Jan Hyttel, le président de Lejerbo Copenhagen, à propos de « Homes for All » de BIG Bjarke Ingels Group souligne l’importance que le nouveau projet attache à l’imagination et la grande confiance qu’il accorde à l’architecture.
“Our ambition was to create affordable apartments by the world’s leading architects. Together with BIG, we have succeeded in creating sustainable, safe and functional homes that see eye to eye with the people who live in them.” 
(« Notre ambition était de faire créer des appartements à prix abordable aux plus grands architectes du monde. En collaboration avec BIG, nous sommes parvenus à donner naissance à des maisons sûres, fonctionnelles et respectueuses du développement durable en parfaite adéquation avec les personnes qui y vivent. »
) On peut ainsi dire que c’est en 2013 qu’a vu le jour la collaboration entre BIG Bjarke Ingels Group, le cabinet de conception sans doute le plus connu au monde aujourd’hui, et l’association danoise à but non lucratif Lejerbo. Fondée en 1944 dans le but de proposer des maisons à loyer modéré mais à haute valeur ajoutée en termes de qualité d’habitat, Lejerbo s’inspire des théories de l’architecte Jan Gehl, qui s’est toujours battu pour un développement des villes axé sur les voies piétonnes et les pistes cyclables. Les 66 appartements, qui occupent une surface totale de 6 800 mètres carrés au nord-ouest de Copenhague, ont précisément été conçus puis construits selon une stratégie élaborée par Jan Gehl qui place au cœur de l’architecture la socialité et la vie publique des résidents.
Un concept extrêmement stimulant pour BIG qui a déjà créé des complexes résidentiels libres basés sur ces principes fondateurs, comme la célébrissime 8 House, toujours à Copenhague, un ouvrage où, comme le soulignent les habitants eux-mêmes, l’organisation spatiale du bâtiment favorise le sentiment de communauté, de sécurité et de collaboration.
Un autre principe, à la base du bâtiment Dortheavej 2A (qui tire son nom de son adresse), est la recherche d’une qualité - matérielle, constructive et spatiale - transcendant le budget disponible. L’expérience architecturale acquise ces vingt dernières années par BIG en matière de création d’immeubles résidentiels d’avant-garde a été fondamentale à cet égard. Il suffit cependant d’entendre Bjarke Ingels parler de ce projet pour comprendre à quel point il a encore une fois été complexe d’atteindre l’objectif d’un habitat de grande qualité avec peu de moyens financiers. Il a résolu le problème en recourant à un module unique préfabriqué à base rectangulaire, répété et empilé de manière à ce que les espaces ainsi configurés puissent alternativement gagner un mètre à la verticale, jusqu’à culminer à 3 mètres et demi, une hauteur considérable. BIG a placé la cuisine et le séjour dans les plus grands modules afin de conférer une plus grande envergure visuelle aux espaces semi-publics, notamment par rapport aux pièces adjacentes inférieures, accessibles en descendant quelques marches.
Le cabinet a également accordé une attention particulière à la disposition des pièces tout en réduisant parallèlement les coûts, notamment en laissant apparente la dalle de plafond, un moyen d’économiser sur les frais globaux de revêtement.
Concernant l’immeuble de logements sociaux dans son ensemble, il se situe à l’extrémité d’un espace vert au nord et donne sur la route lui faisant face. La conception du plan en vagues, inspirée d’Aalto, permet à chaque appartement de disposer d’un point de vue légèrement différent par rapport aux autres et ainsi de se distinguer. La courbe dessinée par le bâtiment au regard de la route rectilinéaire crée sur l’avant un espace semi-public, une sorte de place pensée pour se rencontrer et faire une pause. Bientôt agrémentée de cerisiers, elle permettra de garer les vélos, qui, comme le souligne Bjarke Ingels, représentent le meilleur moyen de se déplacer en ville. Après avoir traversé la place et être passé sous le bâtiment, on atteint une deuxième zone : une cour végétalisée plus grande et plus privée. Le motif en damier caractéristique, accentué par les murs rideaux vitrés s’élevant sur toute la hauteur des modules situés sur les côtés courts, définit non seulement l’identité visuelle du complexe - qui devient ainsi nettement reconnaissable - mais génère aussi une perméabilité des façades permettant de briser la perception de frontière, de contrainte et de barrière urbaine.
Le fait que l’immeuble ne compte que 5 étages, parallèlement à la palette de couleurs des matériaux apparents tels que le béton et le bois, favorisent l’insertion du bâtiment dans ce contexte particulier, une périphérie ayant accueilli au fil du temps des ateliers mécaniques, des entrepôts et des bâtiments industriels des années 30 à 50.
Les grandes baies vitrées des appartements laissent entrer beaucoup de lumière naturelle tout en offrant de larges perspectives sur la cour ou le quartier environnant. Conformément à la culture danoise, le projet traduit l’idée qu’il est toujours possible d’établir depuis l’intérieur un dialogue avec l’extérieur mais aussi qu’il est toujours possible de voir depuis l’extérieur l’effervescence de l’intérieur des maisons, sans jugement ni pudeur.

Mara Corradi

Architects: BIG Bjarke Ingels Group
Partners-in-Charge: Bjarke Ingels, Finn Nørkjær
Project Managers: Ole Elkjær-Larsen, Per Bo Madsen
Team: David Zahle, Alberte Danvig, Alejandro Mata Gonzales, Alina Tamosiunaite, Birgitte Villadsen, Cat Huang, Claudio Moretti, Dag Præstegaard, Daruisz Duong Vu Hong, Enea Michelesio, Esben Christoffersen, Ewelina Moszczynska, Frederik Lyng, Henrik Kania, Høgni Laksáfoss, Jakob Andreassen, Jonas Aarsø Larsen, Karl Aarso Larsen, Katerina Joannides, Krista Meskanen, Laura Wätte, Lucas Torres Aguero, Maciej Jakub Zawaszki, Maria Teresa Fernandez Rojo, Michael Schønemann Jensen, Mikkel Marcker Stubgaard, Nigel Jooren, Rasmus Pedersen, Robinson Neuville, Sergiu Calacean, Taylor McNally-Anderson, Terrence Chew, Tobias Hjortdal, Tobias Vallø Sørensen
Client: Lejerbo
Collaborators: MOE
Location: Copenhagen, Denmark
Size: 6,800 sqm
Budget: 9.8 million USD or approximately 1,539 USD/sqm
Lille Arne award 2018 from the Danish Architect Association

Photos by © Rasmus Hjortshoj

https://big.dk
https://gehlpeople.com/
www.lejerbo.dk


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×