1. Home
  2. Architectes
  3. Biographie
  4. Italo Rota

Italo Rota


Biographie

Avec un parcours créatif très personnel et varié, la scène architecturale italienne voit en Italo Rota (1953) l’une des figures contemporaines aux multiples talents les plus intéressantes. Sa carrière débute dans les années 70, d’abord au sein du cabinet de Franco Albini, puis dans celui de Vittorio Gregotti, période durant laquelle il travaille également sur la conception de l’université de Calabre.

Avant d’obtenir son diplôme en 1982 à l’École polytechnique de Milan, Rota entreprend des démarches importantes qui s’avéreront décisives pour son parcours professionnel et personnel à venir. Parmi ces dernières figurent la création de la revue « Lotus international » (1976-1981) avec l’architecte Pierluigi Nicolin, et surtout la transformation de la Gare d’Orsay datant du XIXe siècle en l’actuel Musée d’Orsay de Paris, une restructuration importante réalisée en collaboration avec Gae Aulenti.
Rota passe plus de dix ans en France, années durant lesquelles il réalise de nombreux aménagements d’expositions et plusieurs restructurations importantes, notamment le Musée d’Art Moderne au Centre Pompidou (avec Gae Aulenti), les nouvelles salles de l’École française à la Cour Carrée du Louvre, la restructuration du centre de Nantes, mais aussi le projet d’illumination de Notre-Dame de Paris (1991-2000).

Il rentre en Italie au milieu des années 90 et l’activité de son cabinet milanais va du masterplan au produit design, avec des projets qui se caractérisent par « un choix de matériaux innovants, des technologies de pointe et une recherche approfondie sur l’éclairage ».
Par rapport à ses premières années de travail en France, ses ouvrages suivants (notamment les projets d’intérieur et d’aménagement qui représentent la plupart de ses travaux) marquent un changement plus radical qui reprend les enseignements des avant-gardes du XXe siècle, se rapprochant de formes d’art et d’architecture moins liées au courant dominant ou au style de construction pur. Son impressionnante collection personnelle d’objets trouvés en est la preuve, allant des livres aux matériaux de collection les plus originaux et les plus variés.
De ses réalisations se distinguent la promenade du Foro Italico à Palerme (Médaille d’or de l’architecture italienne pour les espaces publics 2006) et le Museo del Novecento dans le Palazzo dell’Arengario situé Piazza del Duomo à Milan (2010).
Dans cette dernière œuvre, la célèbre place milanaise est enrichie « d’une île des musées fonctionnelle, grâce à l’intégration au musée historique du Palazzo Reale ».

Son travail explore les facettes de la complexité contemporaine, dans le but de recréer des émotions et d’inciter à la réflexion, en exaltant également la valeur de petits objets, dans une anthologie de signes complexe où tout est filtré, hybride et vécu. Dans ce partage absolu, tout contribue à devenir architecture et tout contribue au dialogue, comme cela a bien été représenté dans l’espace interactif du Pavillon Kuwait, réalisé par Rota pour EXPO 2015 avec le Pavillon du vin italien.
La collaboration avec Roberto Cavalli est intense. En plus des nombreuses boutiques et clubs éparpillés dans le monde entier (Miami, Moscou, Delhi), Rota signe également la résidence florentine du célèbre styliste (2008). Le cabinet Rota a réalisé plusieurs hôtels de luxe au cours de ces dernières années.
En plus de la France, où il a vécu pendant près de 20 ans, il a réalisé de nombreuses œuvres à l’international, notamment la Casa Italiana à l’université de Columbia, New York (1997), le temple hindou à Mumbay (2009), et le Chameleon Club au Byblos Hotel, Dubaï (2011).
De ses années d’enseignement ressort son poste de directeur du Département de l’École de Design à la NABA – Nouvelle Académie des Beaux-Arts de Milan, depuis 2010.

Sur le plan éditorial, nombreuses sont les interventions de Rota dans les principales revues du secteur (Domus, Casabella, Abitare). On note les volumes Una storia elettrica (Quodlibet, 2014), dans lequel il explore le sujet de l’énergie dans ses expériences conceptuelles les plus récentes, et le périple d’images de Cosmologia portatile (Quodlibet, 2013).
Son travail a fait l’objet de plusieurs volumes, notamment Italo Rota. Projects, works, visions 1997-2007 (Milano, Skira 2008).

Le cabinet Rota Building Office s’est récemment vu confier la réalisation du Pavillon Italie à l’exposition universelle de Dubaï de 2020, dans un groupe constitué de CRA-Carlo Ratti Associati, F&M Ingegneria et Matteo Gatto & Associati. Un projet qui racontera la beauté de l’Italie à travers ses nombreuses contaminations d’arts, de cultures et de talents et qui s’étendra sur 3 500 m² et 25 m de hauteur avec « trois coques de navires retournées, peintes aux couleurs du drapeau italien et hissées sur des hauts piliers pour donner forme à la toiture ».
 
 
Œuvres et projets célèbres
 
- Pavillon Italie (avec Carlo Ratti Associati, F&M Ingegneria, Matteo Gatto & Associati), EXPO, Dubaï (EAU), 2020
- Complexe industriel Elatech (avec la contribution d’Alessandro Pedretti), Brembilla, Bergame (Italie), 2017
- Pavillon Kuwait « Challenge of Nature » et Pavillon « Vino: a Taste of Italy » - EXPO, Milan (Italie) 2015
- Palais des Musées, Reggio d’Émilie (Italie), 2014
- Installation multimédia « Life / Installed » - Fuorisalone, Milan (Italie), 2012
- Chameleon Club, Byblos Hotel, Dubaï (EAU), 2011
- Museo del Novecento, Palazzo dell’Arengario, Milan (Italie), 2010
- Temple hindou de Lord Hanuman, Dolvi, Mumbay (Inde), 2009
- Boscolo Exedra Hotel, Milan (Italie), 2009
- Maison de Roberto Cavalli, Florence (Italie), 2008
- Pavillon d’exposition « Ciudades de Agua » - Expo 2008, Saragosse (Espagne), 2008
- Boutiques et clubs Cavalli, plusieurs lieux, 2002 – aujourd’hui
- Promenade Foro Italico, Palerme (Italie), 2006
- Médiathèques citoyennes : Anzola dell’Emilia, Bologne, 2002 ; San Sisto, Pérouse (Italie), 2004
- Projet pour l’illumination de Notre-Dame, Paris (France), 2000
- Aménagement Viale Dante, Riccione, Rimini (Italie), 1999
- Casa Italiana, Université de Columbia, New York (États-Unis), 1997
- Restructuration du centre de Nantes (France), 1995
- Nouvelles salles de l’École française à la Cour Carrée du Louvre, Paris (France), 1992
- Design d’intérieur Musée d’Orsay (avec Gae Aulenti et Piero Castiglioni), Paris (France), 1985

Interview

Pagnoncelli: Quelles sont les différences qui ont le plus influencé votre mode de concevoir l'architecture, dans la transition d'une dimension de design, plus spectaculiare et reliée au design d'exposition, caractérisé par le design pour les intérieurs, à l'échelle beaucoup plus vaste de bâtiments qui se rapportent à la ville?

Italo Rota: En architecture, il esiste des thèmes différents, non pas des différences. Ce serait une erreur de concevoir une exposition de la même manière que l'on conçoit un bâtiment ou que l'on fait une planification urbane. Le design d'exposition est un thème de recherche indépendante, une chose complètement différente qu'un bâtiment, ce sont des thèmes architectoniques très différents ...

Autres Articles: Italo Rota

architectes les plus vus

Bernard Khoury

24-05-2004

Bernard Khoury


Autres Articles

19-07-2019

En attendant Inside 2019, voici les designs d’intérieur mondiaux instagrammables

Les finalistes d’Inside, le World Festival of Interiors qui se tiendra à Amsterdam du 4 au...

More...

18-07-2019

Dow Jones Architects Maggie''s Cancer Centre au Velindre Hospital de Cardiff

Le nouveau Maggie's Cancer Center conçu par le cabinet Dow Jones Architects fait partie des...

More...

17-07-2019

Innsbruck exposition et installation Architecture Speaks: The Language of MVRDV

L’installation site-specific, constituée de quatre tours aux couleurs flashy, n’est pas...

More...



Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×