1. Home
  2. Architectes
  3. Biographie
  4. Peter Zumthor

Peter Zumthor


Biographie

Peter Zumthor (1943) fait partie des principaux représentants de l’architecture suisse moderne. Il étudie l’architecture d’intérieur à la Pratt Institute de New York et à la Schule für Gestaltung de Bâle, avant de remporter le prix Pritzker en 2009.
Ses premiers travaux en tant que menuisier spécialisé dans les meubles (il reçoit une première formation artistique par son père ébéniste) et son travail de consultant en construction pour la conservation des monuments dans le canton des Grisons (1968-1979) sont fondamentaux au début de sa carrière.

Dans le cadre de son activité de consultant, il réalise plusieurs monographies sur les centres habités du canton.
À partir de 1979, son activité professionnelle se déroule à Haldenstein, tandis qu’il enseigne dans les prestigieuses universités de Los Angeles, de Munich et à l’Académie d’Architecture de Mendrisio.
Zumthor « a réalisé une dizaine de projets, des pierres angulaires de l’architecture contemporaine. Ses édifices explorent les qualités tactiles et sensorielles des espaces et des matériaux » (M. Guernieri).

Son architecture se caractérise « par un lien fort avec le lieu et se base, dans ses premières réalisations, sur des formes et des typologies historisantes » (Kubler). Comme la double maison Rath à Haldenstein et l’école à Churwalden (1982-1983), les structures de protection et de couverture des ruines romaines de Coire (1986) et son atelier à Haldenstein (1985-1986).

Par la suite, Zumthor développe son style personnel fait « d’une grande rigueur conceptuelle et exécutive », conséquence directe de ses réflexions théoriques et critiques, réservant toujours un soin particulier aux détails et au choix des matériaux.
Dans son empreinte personnelle, « les rappels à des formes archétypes et les idées innovantes créent une synthèse originale sans jamais tomber dans une emphase gratuite » (Treccani).
Parmi les ouvrages dans le canton des Grisons, réalisés entre les années 80 et 90, il faut signaler la chapelle Saint-Benoît à Sumvitg (1988, en collaboration avec sa femme Annalisa Cuorad) ; la maison de retraite à Coire-Masans (1933) ; la restauration de la maison Gugalun à Safiental (1993).

Le célèbre complexe thermal de Vals (1996, avec E. Kob et C. Schedler) et le pavillon en bois de la Suisse lors de l’Expo 2000 à Hanovre sont des ouvrages très suggestifs.
En Autriche, il réalise le musée d’art contemporain Kunsthaus de Bregenz - KUB (1997), à Berlin le centre international de documentation Topographie des Terrors (2002) et à Cologne le Musée diocésain Kolumba (2007).
Ces dernières années, il sélectionne plus rigoureusement ses projets qui se caractérisent par « un soin des détails frôlant la maniaquerie (...) expérimenté sur des modèles à l’échelle 1/1 » (Domus).

La chapelle Saint-Nicolas de Flüe à Hof Scheidtweiler, Mechernich (2007), est un petit édifice réalisé gratuitement en hommage à la dévotion de la mère de l’architecte pour le saint-patron de la Suisse. Exemple architectural d’une apparence très simple, réalisé en collaboration avec les agriculteurs et les amis du commanditaire, la chapelle a été construite avec un peu plus d’une centaine de troncs d’arbre coupés dans la forêt alentour. Pendant quelques semaines, du béton et des graviers ont été jetés autour de ces derniers, avant qu’ils ne soient « incendiés et laissés brûler lentement pendant vingt jours afin de créer un élément semblable au charbon » (R. Albertini). Une fois le bois résiduel éliminé, le résultat est la formation de « dentelures particulières qui caractérisent l’ensemble de l’édifice (...), une série de (350) trous qui se sont créés dans le béton et remplis d’inserts de verre soufflé à la main ».

Le projet intérieur est complété par une petite ouverture dans le haut qui garantit la luminosité, tandis qu’à l’extérieur se trouve une petite croix près de la porte triangulaire.
Le Mémorial de Steilneset (2011) est un monument commémoratif constitué de deux édifices indépendants, réalisé par Zumthor à Vardø (Norvège), en collaboration avec l’artiste Louise Bourgeois (1911-2010), en souvenir des 91 personnes jugées et envoyées au bûcher pour sorcellerie en 1621. La plus grande de deux constructions est un pavillon de 125 mètres en forme de couloir en fibre de verre, fixé par des câbles d’acier.

Le long de son étroite extension se trouvent 91 petites fenêtres disposées au hasard. Le second édifice, réalisé quant à lui en corten et en verre, contient une installation de l’artiste Bourgeois : une chaise en métal qui brûle de manière permanente, évoquant le supplice des condamnés.
Plus récemment, Zumthor a signé le Musée de la mine de zinc dans la ville de Sauda, en Norvège méridionale (2016). Ce projet a été réalisé à l’intérieur d’une mine datant du XIXe siècle. Il s’agit d’un parcours touristique et d’exposition qui relie de petits édifices sur pilotis, réalisés en bois avec des portes et des toits en zinc. L’intérieur présente une exposition permanente d’objets de mineurs et propose des services de restauration. Parfaitement intégré dans le paysage fait de pentes raides en granit, l’ouvrage évoque l’aridité et la dureté du travail dans les mines.

Nous signalons ses écrits : Thinking architecture (1998); Peter Zumthor works. Buildings and projects 1979-1997 (1998); Atmospheres (2006).
En plus du prix Pritzker (2009), il a obtenu une reconnaissance mondiale en remportant le prix Impérial en 2008 et le RIBA - Royal Gold Medal en 2013.
 
Peter Zumthor ouvrages et projets célèbres
 
- Ricostruzione della sezione orientale del campus LACMA - Los Angeles County Museum of Art, Los Angeles (USA), 2019 (previsto 2024)
- Museo della Miniera di Zinco, Allmannajuvet (Norvegia), 2016
- Centro per l'artigianato Werkraum Bregenzerwald, Andelsbuch (Austria), 2012
- Steilneset Memorial (con Louise Bourgeois), Vardø (Norvegia), 2011
- Padiglione della Serpentine Gallery, Kensington Gardens, Londra (Gran Bretagna), 2011
- Kunstmuseum Kolumba, Colonia (Germania), 2007
- Cappella votiva di San Nicola de Flüe a Hof Scheidtweiler, Mechernich (Germania), 2007
- Progetto di una Chiesa, Milano Santa Giulia (Italia), 2005
- Centro internazionale di documentazione Topographie des Terrors, Berlino (Germania), 2002
- Padiglione svizzero al’Expo 2000, Hannover (Germania), 2000
- Kunsthaus, Bregenz (Austria), 1997
- Complesso termale, Vals (Svizzera), 1996
- Quartiere residenziale Spittelhof, Basilea (Svizzera), 1995
- Residenza per anziani, Masans (Svizzera), 1993
- Restauro casa Gugalum, Safiental (Svizzera), 1993
- Cappella San Benedetto, Sumvitg (Svizzera), 1988
- Copertura di protezione degli scavi archeologici romani, Coira (Svizzera), 1986
- Atelier Zumthor, Haldenstein (Svizzera), 1986
- Doppia abitazione Rath, Haldenstein (Svizzera), 1983
- Scuola, Churwalden (Svizzera), 1983

Autres Articles: Peter Zumthor


Autres Articles

08-07-2020

Habiter face à la mer Méditerranée Costa Brava House de Mathieson Architects

La maison conçue par le cabinet Mathieson Architects sur la Costa Brava, en Espagne,...

More...

09-07-2020

Webinaires d’Iris Ceramica Group – Santé, Environnement, Bien-être - Les surfaces céramiques Active

La qualité de l’air dans nos maisons, l’importance de réduire les polluants...

More...

07-07-2020

Les lauréats du Prix Italien d'Architecture 2020

Le 30 juin au MAXXI Musée national des arts du XXIe siècle a eu lieu la remise de...

More...



Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×
×

Restez en contact avec les protagonistes de l'architecture, Abonnez-vous à la Newsletter Floornature