25-01-2012

Cano Briceño : Café et Estudio 5 pour artistes

Alfredo Cano Briceño,

Luis Gordoa,

Mexique,

Bar, Centre Culturel,

Vitre, Métallurgique,

Récupération/Restauration, Pérennité,

Alfredo Cano Briceño prouve à l'univers de l'architecture qu'il est possible de “construire à partir de rien”, en réalisant un édifice durable avec des matériaux recyclés ayant un haut potentiel expressif, un ouvrage contemporain où l'architecture se met au service de l'art et de la culture dans un contexte de divertissement.



Cano Briceño : Café et Estudio 5 pour artistes
À une époque où le débat mondial s'est orienté vers le thème de la durabilité, comme attitude globale en faveur de la planète, qui se fragmente en gestes de construction et d'élimination, le projet architectural devrait donner l'économie d'énergie et de matériaux, en tant qu'élément incontournable, comme un fait acquis. Vu que ce n'est pas souvent le cas et que l'architecture internationale faite par les archistars semble la plupart du temps suivre le chant de Laurent le Magnifique (« Combien belle est la jeunesse, Elle ne cesse de fuir ! Qu'à son gré chacun soit en liesse, Rien n'est moins sûr que demain »), on apprécie encore plus une intervention comme celle d'Alfredo Cano Briceño qui fait de la récupération et du recyclage de la matière, considérée en tant que matériau de construction et d'espace à gérer, sa ligne de conduite.
Nous parlons du projet d'un atelier pour artistes et bar contigu situé à Cuernavaca au Mexique, où la recherche formelle basée sur des éléments structuraux de récupération comme l'acier et la fibre de verre recyclés a amené l'architecte à réaliser un espace où l'art et le divertissement se mêlent. Le symbole de la façon dont nous concevons aujourd'hui l'?uvre d'art, c'est-à-dire un impact sensationnel avec un caractère temporaire, le maximum de la célébration qui dure un instant et cède le pas, Estudio Cinco est une architecture à la composition rationnelle, ouverte à n'importe quelle transformation de la part de l'artiste.
La boîte d'acier recyclé, transparente et légère, rappelle les édifices industriels et l'application des surfaces, les revêtements en fibre de verre recyclé ou les panneaux des façades en bois aggloméré recyclé qui s'ouvrent pour créer une continuité entre l'extérieur et l'intérieur, ne fait que rapprocher cette intervention des constructions spontanées ne coûtant rien qui font partie de la culture populaire.
Cet aspect pousse à le transformer, selon les exigences de l'événements artistique du moment, puisque tout pourra être changé le lendemain.
La présence centrale du bar, situé dans le volume à côté, construit selon les mêmes critères, complète l'affinité d'intentions entre Estudio Cinco et les espaces de divertissement contemporains comme le PS1 du MOMA de New York ou le Hangar Bicocca de Milan, où la promotion artistique, l'organisation d'événements et la cuisine se fondent en un seul système de communication culturelle.
Le style “non fini”, c'est-à-dire toujours en transformation, rapproche ces lieux de la sensibilité contemporaine, en les rendant tout de suite familiers.

Mara Corradi


Projet et réalisation : T3arc / Alfredo R. Cano Briceño
Collaborateurs : Lilian Rebollo, Rafael Solórzano, Jhazmín Michán et Omar Martínez
Commettant : Jaime Belkind, artiste, Robb Anderson et Chef Ana, chef mexicain célèbre
Lieu : Cuernavaca, Morelos (Mexique)
Projet des structures : Víctor Escobar Lagunas
Surface utile brute : 430 m²
Début du projet : 2008
Fin des travaux : 2009
Façades en fibre de verre recyclée et panneaux de pin recyclé
Structure en acier recyclé
Sol en ciment
Photos : (c) Luis Gordoa, T3arc

www.cafe5.com
www.t3arc.com


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×