19-09-2018

Akihisa Hirata : Art Museum and Library Ota, Japon

Akihisa Hirata,

Daici Ano,

Ota, Gunma, Japon,

Musees, Bibliothèques,

Métallique, Vitre,

Restructuration,

C’est avec le projet de l’Art Museum and Library d’Ota au Japon qu’Akihisa Hirata requalifie l’espace de l’entrée nord de la gare et stimule la circulation piétonne vers le centre historique de la ville.



Akihisa Hirata : Art Museum and Library Ota, Japon
L’Art Museum and Library d’Ota, réalisé par l’architecte japonais Akihisa Hirata, est une expérience qui unit musée et centre commercial afin de revitaliser le tissu urbain sur le site de la gare du centre-ville.
La municipalité d’Ota incitait les gens à emprunter à tout moment de la journée la sortie nord de la gare qui donnait sur un espace où les piétons ne pouvaient pratiquement pas circuler. En sortant de la gare, les usagers rejoignaient leur voiture et s’éloignaient du quartier à la recherche de centres commerciaux, tandis que le centre historique se dépeuplait peu à peu. Ota est une ville de 220 000 habitants où le nombre de passagers qui transite par la gare s’élève à 10 000 personnes chaque jour. L’architecture de frontière du nouvel Art Museum and Library d’Akihisa Hirata vient stimuler cette grande zone de chalandise en proposant non seulement une offre commerciale, comme dans la plupart des centres de transit, mais aussi en visant un objectif éducatif et culturel ancré dans l’histoire de la ville.
Cette inspiration se concrétise de plusieurs façons. D’une part une recherche ayant pour but de retrouver les symboles historiques de la ville qui se prêtaient à donner une définition formelle à la nouvelle architecture. Un de ces symboles est lié à l’industrie. En effet, par le passé, la compagnie aéronautique Nakajima Aircraft Company qui a construit l’avion Nakajima, généralement considéré comme étant le meilleur avion de chasse japonais de la Seconde Guerre mondiale, avait une usine à Ota. C’est de là qu’est née l’idée selon laquelle la nouvelle architecture devait sembler dessinée par le vent, entortillée sur elle-même, dénuée de véritables frontières spatiales, presque comme une sorte de tourbillon qui stimule les mouvements de ses usagers. L’autre symbole relève du paysage. En effet, c’est le Tenjinyama kofun, un grand tombeau qui remonte au Ve siècle, qui a donné l’idée selon laquelle le nouvel espace devait être une sorte de colline dans la ville, un environnement artificiel qui compte toutefois de nombreux parcours extérieurs à plusieurs niveaux, ainsi qu’un toit jardin pour restituer le terrain occupé par le bâtiment.
Sur le front historique, l’architecture est devenue le siège d’un centre de collecte d’art et d’artisanat d’Ota, où le musée et la bibliothèque qui ont été aménagés sont les dépositaires d’objets et de documents sur les traditions et le savoir local, qui permettent de proposer des activités pédagogiques et créatives notamment aux plus jeunes. Dans un souci curatorial comme architectural, l’espace intérieur n’est pas parcellé mais fluide, notamment grâce aux nombreuses surfaces vitrées. Réparti sur trois étages auxquels s’ajoute la terrasse sur le toit, le rez-de-chaussée du complexe accueille les services de loisirs tels que des cafés et des espaces détente, tandis que les étages supérieurs abritent les espaces réservés aux expositions, à la lecture et les ateliers. Il n’y a pas de limite et tous les espaces sont accessibles par plusieurs endroits différents, dans l’idée que l’on se déplace, également entre l’intérieur et l’extérieur, comme si l’on se promenait en ville et que l’on pouvait atteindre notre destination par le chemin le plus court, mais aussi en faisant d’agréables balades entre les parcours.
En effet, le complexe est constitué de cinq bâtiments individuels en béton armé, un petit village enveloppé d’une peau de verre et d’acier soutenue par de minces piliers. Les cinq box se dressent et culminent avec le toit jardin qui est accessible pour lire ou pour admirer la vue. Les parcours créés avec différentes inclinaisons relient les volumes cachés par la végétation et donnent l’impression de monter sur une montagne au cœur de la ville.
L’accès s’effectue par trois entrées, est, sud et ouest, tandis que les parcours sont totalement libres. L’escalier hélicoïdal situé au cœur de l’édifice qui relie le deuxième et le troisième étage constitue un centre de rotation imaginaire du « tourbillon architectural ».
Cette solution formelle et ce programme d’espaces intérieurs sont le résultat d’un projet participatif avec les habitants d’Ota qui ont répondu nombreux à l’appel lancé par le maire. Il est aujourd’hui difficile de définir ce lieu qui unit une forte composante symbolique à l’utilisation fonctionnelle d’un espace qui n’existait pas auparavant, mais il s’agissait simplement de la sortie nord de la gare d’Ota.

Mara Corradi

Architects: Akihisa Hirata
Client: Mayor of Ota
Location: Ota, Gunma, JAPAN
Structural design: ARUP
Gross useable floor space: 3152.85 sqm 
Competition: 2014
Start of work: April 2014
Completion of work: December 2016
Structure in: Reinforced Concrete and steel
Facades in: Glass
Indoor sufraces: RC, Pb
Outdoor surfaces: Glass
Photographs: © Daici Ano

http://www.hao.nu
http://www.artmuseumlibraryota.jp/

Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×