Une année après la mort prématurée de Zaha Hadid survenue le 31 mars 2016, nous vous proposons une vue d'ensemble rapide des ouvrages d'une des figures les plus controversées de l'architecture contemporaine. Première femme à recevoir le prix Pritzker et à être récompensée d'une Royal Gold Medal RIBA. Ses architectures d'avant-garde à la beauté sculpturale, aimées et détestées sont le précieux héritage qu'elle laisse aux générations futures.



Un an sans Zaha Hadid, l'héritage d'un architecte

Il y a une année, le 31 mars 2016, à la suite d'une crise cardiaque décédait prématurément Zaha Hadid, architecte d'origine irakienne, née à Baghdad en 1950 et naturalisée anglaise. Avec son style personnel et l'emploi de technologies innovantes dans le domaine architectural Zaha Hadid a été une des figures les plus controversées de l'architecture contemporaine. Ses ouvrages désignés comme exemples d'une architecture hors contexte et couteuse, et par contre comme le résultat des technologies les plus avancées, fruit d'une recherche sur la fluidité des espaces et expression d'un style personnel n'ont jamais laissé indifférents les utilisateurs et les critiques de l'architecture. Sa disparition prématurée a laissé le monde de l'architecture privé d'un de ses principaux représentants et certainement d'une des figures féminines les plus charismatiques de l'architecture contemporaine.

Sa carrière professionnelle a été ponctuée par plusieurs prix internationaux, en établissant des records qui ne seront plus égalés; en effet il suffit de rappeler que Zaha Hadid a été la première femme à avoir reçu le prix Pritzker en 2004 et la Royal Gold Medal du RIBA en février 2016. Rappelons seulement quelques-uns de ses ouvrages, tels que la Vitra Fire Station à Weil Am Rhein, Allemagne (1993) qui marqua sa consécration internationale et ensuite le MAXXI: Musée National des Arts du XXIe siècle de Rome (2009) avec lequel elle remporta le premier Riba Stirling Prize en 2010. Et encore les ouvrages signalés dans les pages de Floornature et Livegreenblog à partir de l'Evelyn Grace Academy, lauréat du Riba Stirling Prize 2011, au Guangzhou Opera House en Chine (2010), à l'Aquatics Center de Londres pour les Jeux Olympiques de 2012 (2011), à l'Aliyev Heydar Center de Baku (2013, jusqu'aux ouvrages les plus récents achevés en 2015: le Messner Mountain Museum Corones en Italie, l'Investcorp Building, siège du Middle East Centre du St Antony’s College - Oxford University, et à Moscou le Dominion Office Building. Et en 2016 la Gare Maritime de Salerne – Italie, la Port House, le nouveau centre administratif du port de Antwerp-Anvers, Belgique, The Winton Gallery la nouvelle galerie consacrée aux mathématiques du Science Museum de Londres; parmi les ouvrages en construction le gratte-ciel Leeza Soho à Pékin.

(Agnese Bifulco)

Images courtesy of Zaha Hadid Architects www.zaha-hadid.com

Zaha Hadid portrait by Brigitte Lacombe
Vitra Fire Station, Weil am Rhein, Germany photo by Christian Richters
Serpentine Sackler Gallery, London photo by Luke Hayes
Guangzhou Opera House, Guangzhou photo by Virgile Simon Bertrand
Galaxy Soho Beijing, photo by Hufton+Crow
MAXXI Museum of XXI Century Art, Rome: photo by Iwan Baan, Richard Bryant
London Aquatics Centre, photo by Hufton+Crow
Heydar Aliyev Center, Baku photo by Hufton+Crow, Iwan Baan
Messner Mountain Museum Corones photo by Inexhibit
Salerno Maritime Terminal photo by Hélène Binet
Port House Antwerp photo by Hufton+Crow
Mathematics: The Winton Gallery photo by Luke Hayes
Leeza Soho, renders by MIR


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×