29-05-2020

Verre, aluminium et pierre pour le campus LEGO

C.F. Møller,

Adam Mørk,

Billund, Danemark,

Bureaux, Headquarters, Entreprises,

Métallique, Vitre, Pierre,

Les bureaux de l’entreprise LEGO se trouvent désormais dans un bâtiment réalisé en verre, en aluminium et en pierre conçu pour réunir les salariés dans un esprit ludique.



Verre, aluminium et pierre pour le campus LEGO  
Au Danemark, le campus de l’entreprise LEGO, fruit d’un projet du cabinet C.F. Møller Architects, a été réalisé à l’aide d’aluminium, de pierre et de verre. L’ouvrage prend la forme d’une composition de volumes rappelant les célèbres briques en plastique à assembler de la marque.
Situé à Billund au Danemark, le campus LEGO sera achevé en 2021. En plus des bureaux de l’entreprise, il a été conçu pour accueillir une zone centrale appelée « People House ». Cette dernière contiendra un grand auditorium, un centre de fitness, un atelier d’art et d’artisanat, une cafétéria et des logements pour les salariés.
Le bâtiment comprend une base en pierre fendue en fines plaques ressemblant à un délicat millefeuille à la fois fragile et solide sur lequel se dresse un volume en verre et en acier. Ce dernier, avec ses grandes fenêtres carrées entourées de profilés en acier saillants d’une couleur autre que celle de la structure renforce, hors échelle, la ressemblance avec les briques en plastique emblématiques de l’entreprise LEGO. Par ailleurs, ces ouvertures sont entrecoupées, ici et là, par des métopes lisses en béton face apparente qui reproduisent parfaitement les briques à assembler classiques et sont ornées du logo imprimé sur les cylindres des emboîtements. Un choix de conception stylistique qui donne l’impression que l’ensemble de l’édifice est une énorme construction-jouet. Enfin, ces deux volumes sont à leur tour surmontés par un autre prisme accueillant les bureaux. Revêtu d’aluminium jaune, il reproduit à nouveau symboliquement les éléments distinctifs de la marque danoise.
L’aspect ludique ne doit toutefois pas être trompeur : la tour des parkings est couverte de 4150 panneaux solaires en mesure de produire 1 million de kWh/an soit la moitié des besoins du bâtiment. D’autre part, afin d’économiser pas moins de 650 tonnes d’émissions de CO2, des systèmes préfabriqués en fibres de gypse ont été choisis pour réaliser les murs intérieurs. En raison de leur grande résistance, la pose de ces derniers ne nécessite pas de cadres métalliques, ce qui a permis d’économiser environ 22 tonnes d’acier.


Fabrizio Orsini

Photo Adam Mørk

Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×
×

Restez en contact avec les protagonistes de l'architecture, Abonnez-vous à la Newsletter Floornature