19-12-2014

Open Architecture : centre des jeunes et de la culture Geuha

OPEN Architecture,

Xia Zhi,

Cina,

Centre Culturel,

Vitre, Ciment, Bois,

Conçu par le cabinet Open Architecture, le nouveau centre des jeunes et de la culture Geuha de Qinghuangdao (Chine) se pose comme une réflexion sur le rapport liant enseignement et architecture. Il se distingue par son plan circulaire qui dessine une suite d’espaces ouverts et flexibles donnant sur un grand jardin intérieur. L’utilisation de technologies passives garantit quant à elle la durabilité de l’ouvrage.



Open Architecture : centre des jeunes et de la culture Geuha

Le centre des jeunes et de la culture Geuha de Qinhuangdao (Chine) donne la possibilité de réfléchir sur la contribution pédagogique que peut aujourd'hui apporter l'architecture. L’auteur du projet, Open Architecture, a conçu un bâtiment de forme circulaire où toutes les activités ont une même importance et où les espaces, qui confluent les uns dans les autres, favorisent l'interdisciplinarité. Réalisé sur la douce pente d’une colline au cœur d’un écrin de verdure, le bâtiment tire profit de l’énergie solaire passive, des avantages du toit-jardin et de la climatisation naturelle.

Ce centre d’arts et de formation est géré par le fonds Little Angels Action Fund ainsi que par le groupe de développement Beijing Gehua Cultural Development Group, un organisme public qui souhaite devenir un point de référence pour toutes les entreprises opérant dans le secteur de la culture en Chine. Son ambition était donc de réaliser non pas un simple siège d’exploitation pouvant accueillir plusieurs activités distinctes mais un ouvrage illustrant un nouveau courant architectural apte à exprimer l’idée d’une culture - plus large et plus interactive - répondant aux attentes des jeunes d'aujourd'hui.

L'ouvrage s'articule autour d'un grand espace vert central sur lequel donne un couloir qui met en communication l’intérieur et l’extérieur à travers des baies vitrées s’élevant sur toute la hauteur. Les différentes fonctions (auditorium, galeries, salles pour les différentes activités, cafétéria, librairie, salles multimédia et autres espaces) se déploient sur des surfaces qui ne sont jamais véritablement fermées mais seulement délimitées par des murs d'exposition ou des parois transparentes. Les frontières entre les différentes zones, bien qu’évidentes, ne sont jamais perçues comme des barrières mais sont au contraire appréhendées par les jeunes étudiants comme des territoires à découvrir et avec lesquels entrer en contact. Le dénivellement du terrain est lui aussi utilisé comme élément de séparation sans barrière. Quant aux escaliers de liaison, ils abritent des îlots d’accueil où il est possible de faire une pause, de se rencontrer ou de s’abandonner à la contemplation du jardin intérieur.

Ce jardin constitue un espace commun au sens propre comme au sens figuré : c'est dans le jardin en effet que convergent l’ensemble des activités et il peut être vu depuis tous les endroits du bâtiment, suggérant ainsi que toutes les disciplines peuvent être effectuées en rapport avec les autres de manière à toujours instaurer un point de dialogue et d’enrichissement collectif. La circularité du plan exprime une notion de cycle visant à inciter les jeunes à tenter, selon les cas, chacune des activités proposées. Parmi les plus importantes, le théâtre qui comprend une arrière-scène à double porte pliante en bois qui s'ouvre toute entière sur le jardin central. Cette ouverture est conçue de manière à ce que le jardin, qui monte légèrement par rapport à la scène du théâtre, puisse être utilisé à la fois comme décor naturel et comme parterre extérieur supplémentaire lors des spectacles expérimentaux.


Les choix de composition visent également à réduire l'impact du bâtiment sur l'environnement : il utilise par exemple la ventilation qui se crée naturellement entre les espaces reliés entre eux. Quant aux parois qui constituent les deux anneaux du périmètre, pour la plupart des baies vitrées, elles laissent entrer une quantité de lumière naturelle permettant de minimiser le recours aux installations d'éclairage. Enfin, des panneaux solaires ont été installés sur la toiture végétale, où les étudiants peuvent cultiver des plantes.
Le centre des jeunes et de la culture Geuha appartient à ce courant de l’architecture contemporaine qui interprète la vision comme une découverte et qui cherche à faire jaillir l’émerveillement de l’interaction entre espace construit et naturel.

Mara Corradi

Projet : Li Hu, Huang Wenjing (Open Architecture)
Collaborateurs : Qi Zhengdong, Thomas Batzenschlager, John Lim, Zhao Yao, Wang Jianling, Wu Lan, Ge Ruishi, Sigmund Lerner
Client : groupe de développement Beijing Gehua Cultural Development Group, Little Angels Action Fund
Lieu : Qinhuangdao (Chine)
Surface utile brute : 2700 m²
Surface du lot : 4800 m²
Début du projet : 2012
Fin des travaux : 2012
Façades extérieures et intérieures en verre
Toiture végétale
Structure en béton
Sol en béton
Photographies : © Xia Zhi

www.openarch.com


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×