01-02-2012

J. Mayer H. : Metropol Parasol à Séville

Séville, Espagne, Fiorano Modenese,

Centres commerciaux, Temps libre,

Bois, Ciment,

FMG Fabbrica Marmi e Graniti, Restructuration, Iris Ceramica,

Le nouveau point de référence de Séville est le Metropol parasol de J. Mayer, une architecture en bois lamellé qui valorise la Plaza de la Encarnacion en plein cœur de la ville. Devant recouvrir l'ensemble de la place, c'est en réalité un complexe à quatre niveaux qui abrite des activités commerciales et sert également de terrasse panoramique.



J. Mayer H. : Metropol Parasol à Séville
La requalification de l'espace public offre toujours l'occasion de transformer la vision de la ville et de ses habitants, qui sont habitués à passer dans un lieu sans plus le voir ou comprendre son importance. Le fait de revoir un espace public permet de changer ce point de vue, tout simplement en choisissant un nouveau point d'observation, comme l'a fait J. Mayer en intervenant sur la Plaza de la Encarnacion à Séville en Espagne.
L'architecte allemand a projeté 4 niveaux d'utilisation publique, issus de la réflexion sur la vie, sur l'histoire et sur les perspectives de développement futur de la place : le niveau souterrain, pour accéder au site archéologique avec des ruines romaines découvert au début des années 90 ; le niveau du sol de la place, qui fait de la structure le système de liaison avec l'urbanisme du centre ville ; le niveau surélevé réalisé par la nouvelle place, avec des activités commerciales, auquel on accède par les escaliers et pour finir le niveau supérieur, celui qui repose sur la couverture et a la fonction de belvédère sur Séville.C'est ça que requalifier veut dire : avant tout multiplier les niveaux de compréhension de l'ouvrage, en se basant sur la contemporanéité et l'histoire, et transformer ce mélange de suggestions en une construction d'un gros impact.
La nouvelle structure, qui s'élève sur 28 mètres et a une forme organique, clairement inspirée de la nature et d'une forêt luxuriante vue du dessous , est une couverture pour la place qui entend en valoriser les activités et en ré-affirmer l'importance dans l'économie métropolitaine. Bien qu'avec des dimensions nettement plus réduites, elle est sans aucun doute proche des objectifs de la “Lanterne” de Sandnes en Norvège où les architectes avaient voulu braquer un véritable phare sur une petite place de la ville, en réalisant une couverture en bois éclairée de l'intérieur, comme celle de Mayer, où les gens puissent trouver un lieu convivial pour le déroulement d'événements temporaires. Dans ce cas, la structure réticulaire très légère, pouvant être assimilée à l'échafaudage d'un chantier, en avait allégé la présence. Une’image de “fini” temporel que l'on retrouve également dans le grand “parasol” de Mayer, où les bases solides en ciment soutiennent des “troncs” en bois lamellé et ne réduisent pas le caractère autoréférentiel d'une architecture qui n'interagit pas avec le contexte, mais se suffit à elle-même, en se présentant comme lieu d'événements à son tour temporaire puisqu'elle peut être démantelée sans gêner les édifices préexistants, avec lesquels elle n'a aucune référence.


Le Metropol parasol est un point de référence, comme le prouve la possibilité de monter sur ce belvédère urbain. On peut se rendre compte d'en haut de son projet planimétrique, où l'ampleur des piliers qui se prolongent dans la couverture est dictée par le dessin des routes qui confluent vers la place et où les arcs ainsi créés ressemblent à des portails d'accès imposants.

Mara Corradi

Projet : Jürgen Mayer H., Andre Santer, Marta Ramírez Iglesias (J. Mayer H. Architects)
Collaborateurs : Ana Alonso de la Varga, Jan-Christoph Stockebrand, Marcus Blum, Paul Angelier, Hans Schneider, Thorsten Blatter, Wilko Hoffmann, Claudia Marcinowski, Sebastian Finckh, Alessandra Raponi, Olivier Jacques, Nai Huei Wang et Dirk Blomeyer
Competition team : Jürgen Mayer H, Dominik Schwarzer, Wilko Hoffmann, Ingmar Schmidt, Jan-Christoph Stockebrand, Julia Neitzel, Klaus Küppers, Georg Schmidthals, Andre Santer et Daria Trovato
Commettant : Ayuntamiento de Sevilla und SACYR
Lieu : Plaza de la Encarnacion, Séville (Espagne)
Projet des structures : Arup
Ingénierisation des structures en bois : Finnforest, Aichach
Surface utile brute : 12 670 m²
Surface du lot : 18 000 m²
Concours : 2004
Début du projet : 2004
Fin des travaux : 2011
Structure en ciment, en bois et en acier
Photos : (c) David Franck

www.jmayerh.de


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×