28-09-2018

Tsutsumi & Associates signe le Tsingpu Baisha Retreat en Chine

Tsutsumi & Associates,

Misae Hiromatsu, Yuming Song (Beijing Ruijing Photo),

Cina,

complexe touristique, Temps libre, Hotel,

Bois,

Réhabilitation,

Tsutsumi & Associates réhabilite dans le village de Baisha (province du Yunnan) un groupe de maisons Naxi d’origine pour en faire le Tsingpu Baisha Retreat : un luxueux complexe signé Yoshimasa Tsutsumi qui conserve les murs des anciennes maisons en pierre locales Wuhua.



Tsutsumi & Associates signe le Tsingpu Baisha Retreat en Chine
Le jeune architect Yoshimasa Tsutsumi s’est chargé de la réhabilitation d’un quartier de Baisha dans le village de Yuhu (province du Yunnan). Le Tsingpu Baisha Retreat est le fruit d’une médiation attentive entre le nouveau et l’ancien signée Tsutsumi & Associates.
Le hameau encore conservé de l’ethnie Naxi, une minorité chinoise survivant aujourd’hui de manière autonome dans les régions de Lijiang et Yunnan, se trouvait au pied de la montagne portant le fascinant et symbolique nom de Mont Enneigé du Dragon de Jade. La volonté de préserver ces vestiges du passé, auxquels les gens étaient très attachés en raison de leur histoire familiale et locale, devait également répondre à la nécessité de s’adapter aux temps présents. Dans la province du Yunnan, comme dans beaucoup d’autres régions intérieures et traditionnelles de la Chine, le dépeuplement des campagnes se combat en encourageant un tourisme, principalement haut de gamme , axé sur la découverte de lieux méconnus et témoins d’une histoire en voie de disparition. Dans le contexte des maisons traditionnelles, ce tourisme prend la forme de refuges et de retraites au cœur d’une nature spectaculaire, comme c’est le cas de la région du Mont Enneigé du Dragon de Jade, idéale pour tous ceux qui souhaitent s’éloigner de la frénésie urbaine.
Le travail de réhabilitation de bâtiments historiques se transformant en lieux à sauvegarder et à repenser pour une hospitalité et un accueil de niveau actuel est donc de grande ampleur. Dans le cas du site de Baisha, on trouvait déjà quatre maisons aux toits en pagode et à la structure en bois et pierres locales Wuhua disposées à l’instar d’un noyau résidentiel circulaire primitif. Les murs d’enceinte en pierre, les toits et les piliers soutenant les nouvelles structures en bois de ces bâtiments ont été conservés et récupérés tandis qu’un nombre équivalent a été bâti autour, comme pour symboliser une implantation historiquement ultérieure. Le nouveau noyau circulaire, plus externe, se caractérise par les mêmes éléments stylistiques que les maisons Naxi avec les pierres des murs qui reprennent la forme trapézoïdale pour donner naissance à une sorte « d’opus incertum » caractérisée par une disposition plus uniforme, un élément qui différencie ainsi l’original du contemporain tout en cherchant à assurer une continuité figurative.
Les anciens et les nouveaux volumes, isolés les uns des autres, dessinent des espaces interstitiels truffés de jardins, d’étangs et de terrasses sur plusieurs niveaux, imitant ainsi les stratifications urbaines d’un village s’étant étendu spontanément au fil du temps. Le nouveau site est entouré de nouveaux murs en pierre hauts d’un étage depuis lesquels on peut voir l’alternance de volumes internes en bois et en pierre sur deux niveaux. La maçonnerie massive en pierres alterne avec les cadres en bois qui dessinent des portiques extérieurs et des structures internes rythmées par des baies vitrées. La notion de permanence exprimée par la pierre contraste avec la temporalité inhérente aux structures en bois : la gravité et la légèreté se succèdent ainsi dans un projet qui se nourrit de ses différences.
Il demeure du bâtiment d’origine le portail d’entrée du quartier, avec son toit traditionnel en pagode ainsi qu’un aspect monumental ayant retrouvé toute sa splendeur. Quand on l’observe de l’extérieur, le site apparaît aujourd’hui comme une sorte de citadelle fortifiée d’où émergent, comme des tours, les volumes des anciennes et des nouvelles maisons. Véritable quartier dans le quartier, ce système circonscrit entre en relation avec le contexte grâce à la restauration des anciennes pierres de Wuhua.
À l’intérieur cependant, c’est un autre monde, moderne et assurant un confort de style occidental. Les chambres du resort, aménagées dans les nouveaux volumes en bois aux grandes bais vitrées et aux grands porches, se transforment en belvédères sur le Mont enneigé du Dragon de Jade offrant des perspectives sur un contexte intimiste, protégé et confortable. Le moderne et l’ancien se mêlent dans un nouveau lieu qui ne manquera pas de susciter de l’intérêt pour l’histoire locale. Le temps nous dira si ces expériences à finalité commerciale auront aussi le pouvoir de redynamiser un contexte social qui continue à vivre à l’extérieur, le quartier de Baisha et le village de Yuhu.

Mara Corradi

Architecture & Interior design: Tsutsumi & Associates (Yoshimasa Tsutsumi, Siming Li, Weiwei Shi, Lin Song, Jun Cui)
Client: Tsingpu
Address: Zhongyi Sishe, Baisha Village, Baisha Town, Lijiang, China
Area: 2482 sqm
Completion: 1st December 2017
Construction: Yunnan Lixiang Zhuangshi Sheji Gongcheng Youxian Gongsi
Produce: Tian Shao Yin
Lighting Design: Lightmoment co.,ltd (Keigo Tanaka, Yoshihiro Kanamori)
Facility Planning: Beijing Dongzhouji Technical Consultation(Hoshiaki Ishikawa, Katsunori Takebayashi, Ryuji Yamazaki)
Structural design: Beijing Yanhuang International Architecture & Engineering Co.,Ltd.(Liansheng Bao, Yanhui Liu)
Photos by: © Misae Hiromatsu, Yuming Song (Beijing Ruijing Photo)

http://tsuaa.jp/

Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×