21-07-2021

Vector Architects: Shenzhen Pingshan Art Museum

Vector Architects,

Su Shengliang, Zhang Chao,

Shenzhen, Chine,

Musees,

Vector Architects dirige le consortium de cabinets et d'entreprises qui a remporté la compétition internationale pour la construction du Pingshan Art Museum. Le projet remet en question le concept de complexe muséal chinois pour réaliser une structure surprenante, déconstruite sur plusieurs niveaux.



Vector Architects: Shenzhen Pingshan Art Museum

Le Pingshan Art Museum est né d'une compétition internationale, lancée par le Comité de gestion du nouveau district de Pingshan, Shenzhen China Merchants Real Estate et par le Comité de planification et de ressources territoriales municipales de Shenzhen. Il s'agit-là de l'un des exemples les plus intéressants de la récente évolution dans la conception muséale en Chine, qui a la force de canaliser autour de son architecture la vie d'un district entier. Lancé en 2013, le concours pour le « Pingshan Cultural Village » a vu le consortium dirigé par l'architecte Dong Gong de Vector Architects se voir attribuer le projet parmi un groupe de huit équipes sélectionnées.
Ce qui a le plus influencé la décision du jury, c'est l'appréciation d'une proposition qui ne s'arrête pas à envisager de nouveaux espaces d'exposition, mais repense la signification d'un espace culturel dans le processus d'urbanisation d'une ville. En effet, la solution architecturale proposée par Vector Architects remet en question la philosophie du musée comme méga structure fermée sur elle-même, qui a caractérisé de nombreux épisodes de l'histoire récente. Le nouveau projet réalise une véritable décomposition de celle-ci à travers des niveaux superposés et des structures distinctes, associées et décalées, laissant des vides qui sont comblés par une nature conçue.

Érigé sur un site qui se trouve au nord du centre de Pingshan, le musée présente sur le front ouest un complexe résidentiel avec de très hautes tours et, à l'est, un vaste parc urbain avec des miroirs d'eau. Le musée s'aligne sur l'axe nord-sud qui sépare ces deux zones et naît dans le but de les unir, en créant des espaces couverts mais ouverts, des vides urbains conçus à des hauteurs différentes, où les gens peuvent se retrouver.
En contraste avec le zonage qui caractérise le contexte, le Pingshan Art Museum vise à unir les galeries d'exposition, un théâtre, une bibliothèque, des espaces commerciaux et des milieux naturels, pour que se produise une coexistence active entre l'expérience culturelle, le divertissement et le plaisir de la ville.
D'un point de vue tectonique, le musée est un gigantesque complexe de poutres et de dalles en béton et de façades continues, et de loin il a un profond impact dans son contexte. Toutefois, lorsque l'on se rapproche, on perçoit sa composition ouverte, perméable, colonisée par des couvertures et places verdoyantes qui déstructurent son volume.
La superficie totale de 74 000 m2 est répartie en unités spécifiques, de dimensions différentes, qui, bien qu'empilées les unes sur les autres, conservent leur autonomie formelle. Contrairement à une structure unitaire, elles forment un système spatial multiple où l'architecture, en première, incarne la polyphonie fonctionnelle interne. Par ailleurs, le choix d'élever de nombreux volumes sur des piliers a permis de libérer la chaussée au passage piétons et de véhicules légers en créant des couloirs préférentiels entre le quartier résidentiel et le parc. Les étages supérieurs, accessibles à partir d'un système d'escaliers, se caractérisent par les passerelles piétonnières et les puissants saillies, non liés à l'entrée aux espaces muséaux, mais publics et accessibles à tous. C'est ainsi que sont nées les places surélevées, des parcours alternatifs qui sont également des belvédères sur la ville et sur le parc, permettant aux personnes de traverser le musée comme faisant partie de leur parcours quotidien.
Les personnes peuvent circuler librement sur ces plates-formes suspendues, faire une halte sur les places verdoyantes obtenues dans les vides et marcher entre les blocs aux fonctions différentes. Dans le même temps, la conception de la végétation et des zones d'ombre, favorise la jouissance des espaces extérieurs pour des événements, des moments communautaires ou de simples rencontres. Le généreux espace sous gouttière crée une ventilation naturelle suffisante, de l'ombre et un abri de la pluie dans le climat chaud, pluvieux et ensoleillé de Shenzhen.
Le bâtiment muséal n'est donc plus une urgence visuelle autour de laquelle se mouvoir pour connecter des points différents de la ville, mais c'est une infrastructure de transit, une barrière purement apparente qui, en réalité, unit, met en communication, crée des moments de connexion urbaine.

Mara Corradi

Architects: Vector Architects http://www.vectorarchitects.com/
Client: People's Government of Pingshan District
Location: Pingshan, Shenzhen, China
Architettura/Interni/Paesaggio: Vertical Architecture
Lead architect: Dong Gong
Local architects: Li Jinteng, Yu Guangli
Team: Ma Xiaokai, Sun Dongping, Zhao Liangliang, Kong Xiangdong, Lin Yixuan, Wu Jiadai, Liu Yun, Zhang Nana, Liu Yunhan
Engineering: Zou Guoqiang, Yi Zhijiang
Landskape design: Zhu Jie, Zhang Changrong, Shu Long, Feng Ming
Lighting design: Wang Dongning, Sun Xiaolei
Project: 2013.05 - 2014.01
Construction: 2014.10 - 2019.03
Gross useable floor space: 47269.05 sqm
Photographs: Su Shengliang (01, 03-07, 09-13, 16-20), Zhang Chao (02, 08,14,15)

https://pingshanartmuseum.org/


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×
×

Restez en contact avec les protagonistes de l'architecture, Abonnez-vous à la Newsletter Floornature