1. Home
  2. Architectes
  3. Biographie
  4. Rafael Moneo

Rafael Moneo


Biographie

L’un des architectes espagnols les plus célèbres et l’une des figures les plus importantes du monde, José Rafael Moneo (1937) a obtenu son diplôme à Madrid en 1961. Après un apprentissage de deux ans dans le cabinet de l’architecte danois John Utzon (1961-1963) et un séjour fondamental à Rome en tant que membre stagiaire, il retourne dans la capitale espagnole et ouvre son propre cabinet en 1966.

Parallèlement, il entreprend une activité d’enseignement qui, de Madrid et Barcelone, se développe au niveau international (Lausanne, New York, Londres, Venise, etc.). Depuis 1985, il enseigne à la Graduate School of Architecture de l’Université de Harvard, dont il a également été le doyen.

Dans les ouvrages de Moneo, les activités constructive et théorique sont indissociables car elles s’influencent, se vérifient et s’alimentent réciproquement.
L’activité théorique a été réalisée non seulement dans le domaine académique mais aussi dans de nombreuses revues, d’Arquitecturas bis, dont il est l’un des fondateurs, à Nueva Forma et Oppositions.
À noter parmi les caractéristiques de ses ouvrages, outre le rejet des styles préétablis, l’utilisation surtout d’« un large éventail d’instruments de composition adaptés à chaque situation » (Oliveras) tel que l’a confirmé Moneo lui-même : « nous croyons nécessaire d’accepter la particularité et la singularité de chaque cas », 1981.

Moneo aborde chaque projet architectural en recherchant des solutions claires et cohérentes, en dialoguant avec l’existant, en restant le plus souvent fidèle au modernisme du XXe siècle et en obtenant ainsi « une individualité solitaire ».
« Ses réalisations révèlent une réflexion précise et riche sur les espaces publics qui, tout en exploitant les technologies avancées, évoquent les effets caractéristiques de l’architecture hispano-islamique » (Treccani). Ses célèbres projets des années 1970-1980, en particulier ceux pour les espaces publics, s’adaptent et se « relient » toujours aux contextes urbains adjacents.

Ce « dialogue avec l’existant » est déjà évident dans l’éclectisme de Bankinter, « un ouvrage clé de l’architecture espagnole des années soixante-dix », dans le Musée d’art romain, monumental et évocateur, de Mérida (1985) et dans la Banque d’Espagne moderne de Jaén (1988, actuellement en désuétude).

Au cours des décennies suivantes, Moneo continue de développer « la dimension urbaine du projet, la qualité de la construction et la dimension historique de l’architecture : le bâtiment Manzana Diagonal (avec M. de Solá-Morales) à Barcelone (1993) peut être considéré comme un manifeste de sa pensée sur l’architecture par rapport à la ville ».

Il ne faut pas oublier non plus : l’agrandissement de la Mairie de Logroño (1981) et celle de la Banque d’Espagne de Madrid (2006) ; l’agrandissement de la gare Atocha (1989) et la rénovation du bâtiment Villahermosa (1989-91) ; l’Institut espagnol de sécurité sociale (1987) et le nouvel aéroport (1992), tous deux à Séville ; le bâtiment de recherche interdisciplinaire de la Columbia University à New York (2010) ; la Tour Puig à Barcelone (2014) et le Musée de l’Université de Navarre à Pampelune (2014).
À noter également les projets pour des édifices religieux importants tels que la cathédrale Notre-Dame-des-Anges à Los Angeles (2002), caractérisée par une « monumentalité discrète pour souligner le caractère sacré de l’espace », et l’église de Iesu à Saint-Sébastien (2009), où une croix irrégulière entourée de lumière blanche se dresse sur le plafond.

À noter parmi les volumes qu’il a écrits : La solitude des bâtiments (Cambridge, 1986). Rafael Moneo a reçu le Prix Pritzker en 1996 (le premier espagnol à remporter ce prix prestigieux) avec la motivation suivante : « (...) [chacun de ses ouvrages, N.D.R.] est à la fois unique et reconnaissable à sa palette (....) Moneo ne pratique pas seulement l’architecture dans le sens le plus réel de la conception des bâtiments, en tenant compte de tous les aspects de leur construction, mais enseigne également ses théories en utilisant toute son expérience et ses connaissances, soutenant en fait ces efforts parallèles qui s’enrichissent mutuellement ».

À noter en outre, parmi les nombreuses récompenses mondiales, la Médaille d’or royale pour l’architecture décernée par le RIBA (2003), la Médaille d’or pour l’architecture (2006), le Prix Prince des Asturies pour les arts (2012), le Prix Impérial (2017) et le Prix national d’architecture d’Espagne 2015 (déjà obtenu en 1961 avec Fernando Higueras pour le Centre de restauration artistique de Madrid).
 
Rafael Moneo ouvrages et projets célèbres
 
- Museo dell'Università di Navarra, Pamplona (Spagna), 2014
- Dipartimento di Neuroscienza e Psicologia - Università di Princeton (USA), 2014
- Torre Puig (con GCA Architects + Lucho Marcial), Barcellona (Spagna), 2014
- Hotel Mercer (con Lucho Marcial), Barcellona (Spagna), 2012
- Laboratori per l'Università della Columbia, New York (USA), 2010
- Toledo Connvention Centre, Toledo (Spagna), 2010
- Complesso polifunzionale Aragonia, Saragozza (Spagna), 2010
- Biblioteca Università di Deusto, Bilbao (Spagna), 2009
- Iglesia de Iesu - Nuova parrocchia di Riberas de Loyola, San Sebastian (Spagna), 2009
- Laboratori di Scienze Integrate e Ingegneria - Università di Harvard, Cambridge (USA), 2008
- Museo del teatro romano, Cartagena (Spagna), 2008
- Chase Center - Rhode Island School of Design, Providence (USA), 2008
- Ampliamento del Museo del Prado, Madrid (Spagna), 2007
- Beulas Foundation, Huesca (Spagna), 2005
- Biblioteca Arenberg - Katholieke Universiteit, Lovanio (Belgio), 2002
- Cattedrale di Nostra Signora degli Angeli, Los Angeles (USA), 2002
- Museo di Belle Arti, Houston (USA), 2000
- Municipio di Murcia (Spagna), 1998
- Auditorium, Barcellona (Spagna), 1999
- Museo di Arte Moderna e di Architettura, Stoccolma (Svezia), 1999
- Centro Congressi Kursaal, San Sebastian (Spagna), 1999
- Casa della Cultura di Don Benito, Badajoz (Spagna), 1997
- Ampliamento della stazione ferroviaria di Atocha, Madrid (Spagna), 1992
- Nuovo terminal aeroportuale, Siviglia (Spagna), 1991
- Banco de España, Jaén (Spagna), 1988
- Edificio della Previdenza Spagnola, Siviglia (Spagna), 1988
- Museo d’Arte Romana, Merida (Spagna), 1985
- Ampliamento dell’edificio comunale, Logroño (Spagna), 1981
- Edificio Bankinter, Madrid (Spagna), 1977
- Edificio Uremea, San Sebastian (Spagna), 1968
 
Site officiel
 
www.rafaelmoneo.com

Autres Articles: Rafael Moneo


Autres Articles

25-09-2020

Snøhetta remporte le concours pour la Theodore Roosevelt Presidential Library

Un projet qui mitige l'action du vent et des autres facteurs climatiques, une...

More...

24-09-2020

Takeshi Hosaka Architects La tombe de l'église de Kamakura Yukinoshita

À Yokohama, au Japon, la rénovation de la tombe appartenant à...

More...

22-09-2020

SCALIURBANI Green Edition Digital week

Du 22 septembre au 8 octobre, l’Ordre des Architectes PPC de Livourne organise le festival...

More...



Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×
×

Restez en contact avec les protagonistes de l'architecture, Abonnez-vous à la Newsletter Floornature