06-11-2013

Paredes Pedrosa: Bibliothèque publique à Ceuta

Paredes Pedrosa arquitectos,

© Fernando Alda,

Maroc,

Bibliothèques,

Ciment, Métallique,

Construite sur un site archéologique remontant à la dynastie berbère des Mérinides, la nouvelle bibliothèque publique de Ceuta, conçue par le cabinet Paredes Pedrosa arquitectos, a une architecture qui embrasse deux fonctions culturelles, en reliant le présent à son histoire. Les surfaces latérales en grille métallique réduisent l’impact du soleil africain sur les espaces intérieurs, au bénéfice de la soutenabilité environnementale de l'ouvrage.



Paredes Pedrosa: Bibliothèque publique à Ceuta Les architectes Paredes Pedrosa remportent le concours organisé en 2007 pour la construction de la nouvelle bibliothèque publique de Ceuta, la ville espagnole autonome située en Afrique du Nord, à proximité du détroit de Gibraltar. Le projet se base sur l'intégration entre espaces et fonctions d'une bibliothèque et la présence d'un site archéologique du XIVe siècle, témoignage de la dynastie des Mérinides, une population berbère qui régnait à l'époque sur le Maroc et sur l'Espagne islamique. L'architecture a été conçue comme une enveloppe compacte et rigoureuse, qui protège et défend les fouilles en les isolant de l'extérieur. Les ruines ont conditionné le développement de l'édifice qui a été dessiné à partir des parcours de l'ancien centre habité, dont l'orientation n'est plus fonction du tissu urbain de la Ceuta contemporaine. Pour cette raison, l'étage semi-enterré qui comprend les fouilles, et se présente extérieurement comme un socle en béton, a un plan rectangulaire qui se greffe dans la zone archéologique au développement irrégulier et à l'orientation différente, en insérant l'architecture dans la grille urbaine actuelle. Reposant sur une pente abrupte, le volume se développe en hauteur en tenant compte des dénivelés du terrain et en les mettant en évidence par des terrasses, des décrochements et des fenêtres, toutes différentes les unes des autres, qui mouvementent les façades. Dans la vision de l'ouvrage, l'œil suit le développement des différents éléments et des détails, selon un mouvement rotatoire autour de la surface qui met en évidence le volume dans son ensemble. 
Ces variations de composition sont en rapport avec le développement intérieur de l'édifice. Le bloc correspondant au site archéologique ressort avec évidence du volume rectangulaire: il comprend les anciens parcours à la base et un vide qui les domine jusqu'à la dalle du troisième étage, soutenue par sept fortes colonnes en béton réparties sur les fouilles. Ce vide permet aux premiers étages de se situer face aux ruines, et d'établir ainsi un dialogue entre les anciens espaces et la fonction contemporaine de bibliothèque, et d'intégrer à l'histoire du lieu son actualité.
A partir du troisième étage, jusqu'au huitième, les salles de la bibliothèque sont isolées des espaces des fouilles et se tournent vers l'extérieur, vers la ville qui entre dans le projet grâce à la double peau en verre et en métal de l'édifice.
Les vitrages sont en effet revêtus d'une grille à éléments modulaires en aluminium perforé, qui s'avère être beaucoup plus compacte à distance, tandis qu'à l'intérieur, elle permet d'admirer la vue sur le contexte. Elle a en outre pour fonction de filtrer la chaleur africaine et le rayonnement solaire direct, ce qui contribue à maintenir un microclimat adéquat. Le genre et l'orientation de la grille en métal et les surfaces intérieures neutres et uniformes diffusent la lumière naturelle sur toute la profondeur des salles, ce qui permet de réduire l'utilisation d'énergie électrique.


Au niveau de la couverture, une terrasse protégée par le même genre de façade à double peau est utilisée comme salle de lecture, avec vue sur les deux terres, la terre européenne et la terre africaine.

Mara Corradi
 

Projet: Paredes Pedrosa Architects
Collaborateurs: Lucía Guadalajara, Álvaro Rábano, Clemens Eichner, Álvaro Oliver, Guiomar Martín, Eva Urquijo, Ángel Camacho, Ignacio Cordero, Blanca Leal, Roberto Lebrero, Luis Calvo
Contrôle technique : Juan Antonio Zoido
Client: Ministère de la Culture
Lieu: Ceuta (Espagne)
Projet des structures: Alfonso Gómez Gaite. GOGAITE, S.L.
Surface utile brute: 6159 m²
Concours: 2007
Début Projet: 2008
Fin travaux: 2013
Entrepreneur: Acciona Infraestructuras
Façades en verre et grille d'aluminium perforé
Structure en béton
Photographies: © Fernando Alda, Manuel García de Paredes


www.paredespedrosa.com


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×
×

Restez en contact avec les protagonistes de l'architecture, Abonnez-vous à la Newsletter Floornature