16-09-2015

Interview à Henning Larsen Architects

Henning Larsen Architects,

Copenhague, Danemark,

Sports et bien-être, Le paysage, Housing,

Exposition, Intervista,

Jacob Kurek, Principal Middle East, Partner Architect Henning Larsen Architects parle des projets les plus récents et intéressants de l'agence. À partir du Calabar International Conference Center au Nigéria au nouveau plan directeur pour Vinge, agglomération urbaine au nord de Copenhague, décrivant les nouveaux intérêts de Henning Larsen Architects, après la disparition de son fondateur.



Interview à Henning Larsen Architects

Le 23 juin 2013 Henning Larsen, fondateur de Henning Larsen Architects mourait. Qu'est–ce qui a changé en vous depuis ce jour–là et comment avez–vous fait évoluer la projectualité du maître dans ces deux ans?
L'influence exercée par Henning Larsen sur l'architecture a été significative. Il a caractérisé l'agence par une culture basée sur des ambitions professionnelles et artistiques élevées. Sa curiosité extraordinaire a été et est encore partagée par les employés et les associés. Il est donc, sous tous les points de vue, un bout–en–train pour le développement de l'architecture que nous concevons. Nous sommes convaincus que cela représente l'ADN et l'héritage de notre agence. 
Une partie de cet héritage est constituée par notre ambition de concevoir consciemment en respectant l'environnement et intégrer dans nos projets des solutions d'économie d'énergie. Il est important pour nous que notre travail implique un haut niveau de responsabilité sociale. Notre approche au processus de conception est donc holistique; non seulement les matériaux et la production sont durables, mais ils visent à créer des espaces favorisant la socialisation. 

Dans votre dernière interview réalisée pour Floornature nous avons parlé d’un projet qui vous tenez particulièrement à coeur, le Calabar International Conference Center, dans la région sud-orientale du Nigéria, lauréat d’un concours international restreint. À la lumière des difficultés politiques, sociales et culturelles qui sont le sujet principal de la presse nigérienne et d’autre part compte tenu de la volonté de renouveau que jusqu’aux récents évènements terroristes avait caractérisé le Nigéria, quelle est votre expérience quant au développement de cet ouvrage de valeur culturelle pour la ville de Calabar ?
Nous réalisons des projets dans plusieurs pays et, comme pour tous nos ouvrages, nous sommes toujours conscient de l'impact potentiel sur le contexte, aussi bien au niveau régional que national. Nous souhaitons travailler dans des endroits où l'architecture fait la différence et peut ajouter de la valeur à une communauté et à une région. On peut dire à ce propos que l'agence est guidée plutôt par la typologie que par la géographie. 
La République Fédérale du Nigéria est le pays le plus populeux et la plus grande économie de l’Afrique. Le Cross River State— siège du projet Calabar — est très stable et pacifique. Il est constitué pour deux tiers de forêt pluviale et les citoyens sont optimistes et francs. Il s’agit d’une région vraiement fantastique pour construire un bâtiment pour évènements culturels et commerciaux. 
Le centre des congrès est polyvalent et va offrir aux citoyens de Calabar un nouvel espace culturel, tout en attirant dans la région des touristes et des hommes et femmes d'affaires. La région a un grand potentiel de prospérité, donc notre but est aussi celui de faciliter ce processus en faisant ce que nous savons faire mieux. Si nous arrivons à réaliser un bel édifice qui peut ajouter un élément, petit mais important, au "Géant de l'Afrique"— pourquoi ne pas le faire?   

Mais revenons en Europe pour parler de Copenhague et des développements futurs de la ville qui sont au centre de l'exposition "Housing and Welfare - Homes | Ensembles | City”, organisé par la Royal Danish Academy of Fine Arts et par le Danish Building Research Institute. Parmi les projets exposés il y a le plan directeur pour Vinge, une nouvelle agglomération urbaine de 350 hectares qui vous êtes en train de dessiner au nord de Copenhague. Voulez-vous nous décrire de quelles exigences il est né, la centralité de la gare et l’intégration du paysage avec la nouvelle vision des systèmes d'habitation ?
Avec presque 1 000 personnes qui vont s’établir chaque mois dans la région de Copenhague, la demande de logements est en hausse constante. Ce fait s’accompagne au désir d’un environnement vert et sain où vivre. Vinge tente de satisfaire ces exigences en créant une nouvelle typologie qui est en même temps urbaine, durable et fortement liée à la nature. 
Le projet est le résultat d’un concours international lancé par la municipalité de Frederikssund. La nouvelle gare de Vinge a été conçue pour devenir le cœur de la nouvelle ville. Il joue un rôle important pour l'unification des mouvements du paysage et de la population. La gare sert de pont physique et en même temps de phare pour la zone. Sa forme elliptique, non directionnelle, réunit les espaces environnants ainsi que les fonctions. La gare est utilisée comme hub et offre un accès confortable à toutes les formes de transport public. Celui-ci est un seulement des plusieurs éléments durables de Vinge, du fait que plusieurs personnes seront poussées à prendre le train pour aller à l'école ou au travail plutôt que la voiture.


Voulez-vous nous raconter en détail les choix de durabilité qui sont à la base de la conception et du projet de Vinge? Comment pourront-ils améliorer concrètement la vie de ses habitants?
Nous appliquons une approche de conception, qui se base sur les connaissances acquises, à tous nos ouvrages architecturaux. Un engagement important est consacré à la saisie des données et à leur analyse. Les résultats sont ensuite utilisés comme base pour optimiser le projet – et cela vaut, bien entendu, aussi pour Vinge.  
La ville est dessinée de façon que les bâtiments publics, commerciaux, résidentiels ainsi que les magasins minimisent leur consommation d'énergie. Les espaces urbains tiennent compte des conditions climatiques existantes pour garantir qu'ils soient vivables et confortables pour les résidants. 
Il s'agit réellement d'un projet sur un terrain vierge, où nous avons eu l'opportunité unique de créer une ville du rien. Cela augmente les possibilités d'incorporer depuis le début des systèmes durables, aussi bien en termes économiques qu'environnementaux et de valeur sociale. Le projet est très solide et peut être adapté pour intégrer de nouvelles technologies durables à l'état de la technique au fur et à mesure qu'elles sont développées et rendues disponibles. 


http://www.henninglarsen.com
http://www.conventioncentrecalabar.com


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×