24-03-2017

Civitavecchia-Capranica : réhabilitation de gares

Alessandra Lomanto, Jessica Tozzi,

Rome,

Stations,

NextLandmark, Restructuration,

Le mémoire de fin d’études de Jessica Tozzi et d’Alessandra Lomanto portant sur la réhabilitation de certaines gares désaffectées et leur reconversion en lieux touristiques a remporté la section « Recherches » du prix international Next Landmark organisé par Floornature.



Civitavecchia-Capranica : réhabilitation de gares
Le mémoire de maîtrise en conception architecturale de l’Université « Rome III » de Jessica Tozzi et Alessandra Lomanto porte sur les voies de chemin de fer désaffectées, plus particulièrement sur le tronçon Civitavecchia-Capranica dans le Latium (Italie). Ce projet transforme la voie abandonnée en voie « rail to trail », c’est-à-dire en voie verte.
La proposition, qui se concentre sur trois sections spécifiques de la voie ferroviaire du Latium, a été récompensée par le jury du Next Landmark - le prix international créé par Floornature - et sacrée 1er prix de la catégorie « Recherches ».
L’étude se base sur une analyse très approfondie des voies ferroviaires italiennes. Recensant les voies abandonnées ou désaffectées, elle établit une analyse comparative avec les exemples de voies vertes les plus importants et les plus réussis du monde : de l’Ecopista de Rio Minho au Portugal à la Via Verde de la Senda del Oso II en Espagne en passant par la Promenade d’Albisola en Italie et le Norwottuck Rail Trail aux États-Unis.
Comme pour toutes les voies vertes, le projet de Jessica Tozzi et d’Alessandra Lomanto a pour objectif la régénération écologique d’une partie d’infrastructure ainsi que la création de nouveaux flux migratoires dans les zones concernées en vue d’en valoriser les particularités. Concernant le choix de la portion ferroviaire et paysagère faisant l’objet de l’intervention, les architectes ont analysé le tronçon Civitavecchia-Capranica à l’aide de modèles d’études, notamment une vidéo aérienne réalisée par drone. Elles en ont aussi testé le parcours à la fois en vélo et à pied pour se rendre compte de sa difficulté. Elles ont enfin focalisé leur attention sur trois gares et sur les tronçons les reliant - l’ancienne gare de Bandita (km 37,7), l’ancienne gare de Blera (km 34,3) et l’ancienne gare de Civitella Cesi (km 30,6) - pour lesquelles elles ont développé une stratégie économique s’inspirant du concept des hôtels disséminés.
La zone de recherche ayant déjà été couverte par l’étude ministérielle sur les zones intérieures relative à ce sujet, le mémoire l’a utilisée comme point de départ et élaboré les services de base dans une perspective de stratégie économique. L’analyse de l’ensemble des 49 kilomètres de tronçon d’un point de vue archéologique, productif et naturel a fait ressortir un paysage boisé et particulièrement vert à Capranica puis des cultures, des champs de blé, des vergers et des noiseraies, suivis par des bourgs et des sites archéologiques ainsi que, en direction de la mer, les vignobles, les collines et enfin la plaine. Les gares considérées font office de traits d’union entre le passé et le présent, entre la mémoire et les potentialités futures, entre les gens qui vivent encore dans ces lieux, produisent, accueillent, les mettent en valeur et les gens qui les visitent pour créer un genre de tourisme particulièrement à la mode : le tourisme d’expériences.
Le programme d’intervention, qui prévoit avant tout la mise en sécurité des infrastructures, envisage pour chacune des trois gares une réhabilitation architecturale et paysagère ainsi que de nouveaux accès. Il inclut des points d’information, des services touristiques, des établissements de restauration ainsi que des parkings. Il comprend enfin des lieux d’hébergement, d’activités sportives, de dégustation des spécialités et de commerce des produits artisanaux locaux.
Le projet architectural se base sur l’utilisation du métal comme matériau de revêtement, du laminé pour les zones couvertes, des feuilles photovoltaïques et du métal déployé à mailles pour permettre le filtrage de la lumière. Une enveloppe de style industriel en fort contraste mais pouvant aussi facilement s’intégrer au contexte grâce à sa légèreté ainsi que sa transparence à la lumière et sur laquelle la végétation pourra grimper au fil du temps.

Mara Corradi

Architects: Alessandra Lomanto and Jessica Tozzi
Thesis supervisor: Dr. Michele Beccu, architect
Co-supervisors: architect Mauro Merlo, landscape architect Luca Catalano
Dates: A.A. 2015/2016 Master’s Degree Thesis in Architectural Design ("Roma Tre" University)
Total line length: 49 km
Location: The land surrounding the former Civitavecchia-Capranica railway line, in the provinces of Rome and Viterbo 
Metal cladding: sheet metal, photovoltaic sheeting and metal mesh

Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×