26-05-2015

Centre culturel des technologies spatiales européennes (KSEVT) de Vitanje

Bevk Perovic Arhitekti,

Tomaž Gregorič,

Slovenia,

Centre Culturel, Salle,

Ciment, Vitre,

Bevk Perovic, Dekleva Gregoric, OFIS et Sadar + Vuga - sans doute les quatre plus grands cabinets d'architecture slovènes actuels - ont conçu ensemble le centre culturel des technologies spatiales européennes (KSEVT) de Vitanje. Inauguré en 2012, le KSEVT est riche en symboles liés à l’iconographie de l’exploration spatiale.



Centre culturel des technologies spatiales européennes (KSEVT) de Vitanje

Avec son projet de centre culturel des technologies spatiales européennes (KSEVT), la municipalité de Vitanje en Slovénie a réussi à mettre d’accord quatre des plus grands cabinets d’architecture du pays. Bevk Perovic, Dekleva Gregoric, OFIS et Sadar + Vuga ont travaillé ensemble pendant environ trois ans à la conception et à la construction du KSEVT, qui allait devenir non seulement un nouveau centre de recherche et de vulgarisation des technologies aérospatiales mais aussi le centre événementiel de la commune de Vitanje. Souhaité par l’administration municipale, ce musée et centre culturel a obtenu des financements du fonds européen de développement régional ainsi que du ministère de la culture slovène, non seulement pour la force de ses programmes - qui conjuguent art, science et recherche - mais aussi pour l’audace de sa configuration architecturale dont l’iconographie évoque l’histoire de l’exploration spatiale.
La structure en béton à plan circulaire est enveloppée par de larges cylindres concentriques en aluminium qui ne sont pas coplanaires mais insérés de manière oblique l'un par rapport à l'autre dans un dynamisme apparent. La luminosité de l’aluminium se transforme en transparence dans la grande baie vitrée circulaire qui clôt son mouvement d’un côté tandis que sur l’autre façade, donnant sur le ruisseau qui traverse le village, cette même structure se referme presque en se posant au niveau du sol. Hermétique et mystérieuse, cette architecture s’inspire des plans de la première station géostationnaire, décrite par l'ingénieur Herman Potocnik Noordung dans son ouvrage « Problem of Space Travel - The Rocket Motor » publié en 1929 et composée d’une centrale solaire, d’un observatoire et d’une roue habitable.

C’est la raison pour laquelle un ouvrage architectural aussi ambitieux a pu être construit à Vitanje, un petit village de la campagne slovène d'à peine 2000 habitants. En réalité, les racines de la théorisation de l’exploration spatiale se trouvent bien ici, lieu d’origine de la famille de l’ingénieur et le bâtiment est un hommage à la fierté slovène.
Sa hauteur, légèrement supérieure à la moyenne des maisons de Vitanje, et sa forme synthétique s’inspirant de l’imaginaire scientifique des missions spatiales - rendu célèbre par le cinéma (la station spatiale V de 2001 l’Odyssée de l'espace de Kubrik était un satellite géostationnaire en forme de roue) - ont donné naissance à une configuration qui casse la tradition figurative locale tout en utilisant un langage compréhensible. L’incontestable dynamisme de l’ouvrage est en effet le fruit d’une simple rotation des cylindres concentriques sur leurs axes. Le choix de la baie vitrée, s’ouvrant comme un mur, du hall d’accès à l’auditorium situé au rez-de-chaussée est motivé : lors des grandes manifestations, elle disparaît et met ainsi en communication la salle intérieure et la place devant le bâtiment créant ainsi un seul grand espace communautaire.


Quand on entre, la salle circulaire centrale est entourée par la galerie d’exposition, une rampe qui monte à l’étage supérieur au fil d’un parcours qui abandonne progressivement la lumière du soleil du hall pour accompagner les visiteurs dans un environnement plus artificiel où le béton nu et froid traduit la solitude inhérente aux voyages dans l’Espace. L’auditorium et la salle à l’étage communiquent par une grande ouverture centrale, réalisée dans la dalle de séparation, qui crée une audacieuse déchirure architecturale dans la structure et vers le ciel.
La « roue habitable » est complétée par un « observatoire » situé sur la toiture piétonne : dans la lignée de l’analogie entre architecture et station spatiale ne peut-on pas dire qu’elles constituent toutes deux des points de vue inédits sur notre monde ?

Mara Corradi

Progetto: Bevk Perovic Arhitekti, Dekleva Gregoric Arhitekti, OFIS Arhitekti, Sadar + Vuga Arhitekti
Committente: KSEVT, Vitanje Community and Ministery of Culture, Slovenia
Luogo: Cesta na vasi, Vitanje (Slovenia)
Progetto delle strutture: Sector inzeniring d.o.o.
Superficie utile lorda: 2.505 mq
Area del lotto: 5.175 mq
Inizio Progetto: 2009
Fine lavori: 2012
Struttura in cemento e vetro
Rivestimento esterno in alluminio
Fotografie: © Tomaž Gregorič


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×