1. Home
  2. Architectes
  3. Biographie
  4. Bernard Tschumi

Bernard Tschumi


Biographie

Né à Lausanne, Bernard Tshumi (1944) est unanimement considéré comme l’un des principaux interprètes du déconstructivisme.
Fils d’artiste (son père était Jean Tschumi, 1904-1962), il est diplômé de l’ETH Zurich en 1969, a une double nationalité (suisse et française) et vit et travaille entre Paris et New York.

Il a enseigné dans les années 1970 à l’Architectural Association de Londres, puis à l’Université de Princeton et à la Cooper Union, et de 1988 à 2003 il a été doyen de la Graduate School of Architecture de la Columbia University à New York.
Outre l’enseignement, la première partie de sa carrière se concentre principalement sur la réflexion concernant les problèmes de l’architecture. Durant cette période, qui coïncide avec les années 1970 et le début des années 1980, Tshumi a surtout joué un rôle théorique qui a donné lieu à d’importants essais critiques.

Malgré sa proximité précoce avec des environnements liés à une architecture traditionnelle réalisée par son père, la formation de Tschumi a été fondamentalement influencée par l’après 68 et l’a amené à théoriser une approche multidisciplinaire, impliquant, entre autres, la musique, le cinéma, la littérature, les arts visuels et performatifs.

Dans ce « terrain vague », comme il l’a lui-même défini, se développe une vision personnelle de la discipline « dans laquelle certains représentants du structuralisme français, tels que Focault, Bataille, Derrida, jouent un rôle important » (Jetzer).
Pour Tschumi, l’architecture « ne peut plus être simplement une façon d’organiser les espaces, mais plutôt une modalité d’expérience et une façon de vivre ».

L’on peut affirmer en outre, de manière synthétique et efficace, qu’« il est convaincu que l’architecture est d’abord une forme de connaissance, et seulement après une connaissance de la forme » (T. O'Connell).
Cette période est caractérisée par une série d’expositions et d’installations « qui se situent aux limites de l’architecture conventionnelle et proposent une approche anti-fonctionnaliste et plus avant-gardiste, dans le sens des avant-gardes futuristes et constructivistes » (Treccani).

C’est au cours de ces années que sont publiés les grands essais Manifestoes (1978) et The Manhattan Transcripts (1981) dont l’objectif « consiste à démontrer les relations de disjonction, de dissociation entre espace et utilisation, entre forme et programme (fonction) : une transcription architecturale du réel par le biais d’une histoire d’amour et de mort à Manhattan ».
Ce thème fera également l’objet de la collection d’essais Architecture and disjonction (1994).

C’est en partant de ces positions éclectiques et innovantes que Tschumi remporte en 1983 le concours pour le plan général du Parc du XXe Siècle à la Villette à Paris.
Achevé en 1998, le Parc est considéré comme son projet le plus célèbre et comme l’un des meilleurs complexes architecturaux de style déconstructionniste.
C’est dans ce Parc, un ouvrage complexe et riche en tensions constructives, que « les concepts de répétition, discontinuité, rupture, fragmentation, transformation et superposition, qui sont à la base de son activité de recherche, se concrétisent finalement dans un travail de grande envergure » (A. Carbone).

Par la suite, Tschumi affronte de nombreux problèmes urbains et se consacre aux plans d’aménagement urbain et aux concours avec son atelier. À noter, parmi les nombreuses œuvres des deux dernières décennies, le Centre National d’Art Contemporain à Lille (1998), l’Alfred Lerner Hall de la Columbia University à New York (1999) ; les facultés d’Architecture de Marne-la-Vallée (2001) et de l’Université de Floride à Miami (2003) ; le siège de Vacheron Constantin à Genève (2005) ; le Limoges Concert Hall (2007) ; la Blue Tower à New York (2004-2006) et le Musée de l’Acropole à Athènes (2009).
En 2018, son cabinet s’est vu confier le très grand projet d’un nouveau centre de recherche à l’Université Paris-Sud. Une fois achevé, le centre d’enseignement et de recherche des sciences de la vie (biologie, pharmacie et chimie) sera l’un des plus grands instituts de recherche en France.

D’une superficie de 74000 mètres carrés, le centre comprendra des locaux d’enseignement, des bureaux et des laboratoires de recherche, ainsi que des restaurants, quatre auditoriums, un musée et de vastes espaces publics. Le concept de l’ouvrage comprend six bâtiments reliés par une route interne qui sera le « dénominateur commun » et un espace social pour l’ensemble du complexe.
L’ouverture du Tianjin Binhai Exploratorium Museum à Tientsin, en Chine, est prévue en 2019, un projet impressionnant de 33000 m². Le bâtiment abritera les artefacts industriels de la ville et une série de grandes salles d’exposition et d’espaces multifonctionnels et commerciaux.

La structure est visuellement frappante par la présence de grands cônes, pour une nouvelle expérience spatiale (le toit fait office de belvédère sur la ville, l’espace ouvert principal est un point d’accès pour chaque partie du complexe).
Selon Tschumi, « l’Exploratorium est conçu comme un bâtiment pour le passé, le présent et le futur de Tianjin ». Dans sa structure et ses grands espaces de circulation, les archétypes industriels et les éléments plus contemporains, tels que les puits de lumière circulaires futuristes, coexistent en une seule image globale.

Parmi les expositions qui lui sont consacrées, la rétrospective Concept & Notation que le Centre Pompidou (avril-juillet 2014) lui a dédiée mérite une mention spéciale : 350 objets divers (planches, films, collages), collectés par thème, qui ont suivi l’évolution de sa poétique depuis les années 70.
 
Bernard Tshumi ouvrages et projets célèbres
 
- Tianjin Binhai Exploratorium, Tientsin (Cina), 2019
- University Paris-Sud, Parigi (Francia), 2018 - in corso
- Paul & Henri Carnal Hall - Institut Le Rosey, Rolle (Svizzera), 2014
- Zoo, Parigi (Francia), 2014
- Progetto Carnal Dome, Rolle (Svizzera), 2013
- Museo e Parco Archeologico di Alésia (Francia), 2012
- Museo dell’Acropoli, Atene (Grecia), 2009
- Progetto di masterplan Mediapolis, Singapore, 2008
- Blue Tower, New York (USA), 2007
- Concert Hall, Limoges (Francia), 2006
- Sede Vacheron Constantin, Ginevra (Svizzera), 2005
- Facoltà di Architettura - Università della Florida, Miami (USA), 2003
- Interfaccia Flon transport system, Losanna (Svizzera), 2002
- Centro Atletico - Università di Cincinnati (USA), 2001
- Museo d’Arte Contemporanea, San Paolo (Brasile), 2001
- Sala da concerto e centro espositivo, Rouen (Francia), 2001
- Facoltà di Architettura, Marne-la-Vallée, Parigi (Francia), 2001
- Stazione, Flon, Losanna (Svizzera), 2001
- Progetto Carnegie Science Center, Pittsburgh (USA), 2000
- Museo d’Arte Africana, New York (USA), 2000
- Urban Glass House, New York (USA), 2000
- Alfred Lerner Hall - Columbia University, New York (USA), 1999
- Parc de la Villette, Parigi (Francia), 1998
- Centro nazionale d’arte contemporanea, Le Fresnoy, Tourcoing (Francia), 1997
 
Site officiel
 
www.tschumi.com


Autres Articles: Bernard Tschumi


Autres Articles

08-07-2020

Habiter face à la mer Méditerranée Costa Brava House de Mathieson Architects

La maison conçue par le cabinet Mathieson Architects sur la Costa Brava, en Espagne,...

More...

09-07-2020

Webinaires d’Iris Ceramica Group – Santé, Environnement, Bien-être - Les surfaces céramiques Active

La qualité de l’air dans nos maisons, l’importance de réduire les polluants...

More...

07-07-2020

Les lauréats du Prix Italien d'Architecture 2020

Le 30 juin au MAXXI Musée national des arts du XXIe siècle a eu lieu la remise de...

More...



Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×
×

Restez en contact avec les protagonistes de l'architecture, Abonnez-vous à la Newsletter Floornature