08-01-2021

Béton et aluminium perforé pour un micro-musée dédié aux impressionnistes russes

John McAslan and Partners,

Denis Esakov,

Moscou, Russie,

Musees, Architecture et culture, Art Center, Bâtiments publics,

Métallique, Ciment,

La cour d’une ancienne chocolaterie de Moscou accueille désormais un musée consacré aux impressionnistes russes.



Béton et aluminium perforé pour un micro-musée dédié aux impressionnistes russes 
Occupant un peu plus de 1 000 m² seulement, le nouveau micro-musée consacré aux impressionnistes russes de Moscou prend la forme d’un bâtiment en béton armé habillé d’aluminium perforé.
Situé dans l’enceinte d’une ancienne chocolaterie moscovite gigantesque aujourd’hui complètement restaurée, le musée accueille les œuvres d’impressionnistes russes. Particulièrement petit par rapport aux critères des musées contemporains, le bâtiment se distingue par une forme cylindrique surmontée par un parallélépipède en porte-à-faux rappelant les engrenages omniprésents dans l’ancienne usine pré-bolchevique de Leningradsky Prospekt au sein de laquelle il a été construit.
À l’origine du projet, le cabinet McAslan Architects n’a en effet pas hésité à construire un bâtiment entièrement en béton armé coulé sur place revêtu d’aluminium anodisé. Dans son ensemble, le choix de conception en contraste apparent avec les édifices environnants - caractérisés par de grands volumes rectangulaires agrémentés d’élégantes trames en briques blanches et rouges - atteint cependant l’objectif fixé : devenir un lieu attractif pour les personnes fréquentant le centre commercial occupant aujourd’hui l’ancienne chocolaterie. Le musée compte 4 étages : 3 étages hors sol présentant les peintures et 1 étage en sous-sol abritant un cinéma ainsi que d’autres espaces multimédias.
Opter pour un bâtiment revêtu de métal et se singularisant par une texture saillante s’est avéré particulièrement judicieux : cette solution exprime en effet une modernité se démarquant du contexte tout en parvenant à préserver un lien - même s’il n’est qu’idéal - avec l’expressionnisme russe du début du XXe siècle.
Le projet donne naissance à un ouvrage se présentant aux visiteurs sous ses plus beaux atours à l’extérieur et se distinguant, à l’intérieur, par une atmosphère fluide et colorée dans la plus pure tradition russe ; des espaces où, conformément à toutes les attentes, les formes arrondies du dehors se conjuguent parfaitement avec les formes rectilignes du dedans. Par ailleurs, l’escalier incurvé intérieur accentue l’aspect cylindrique du bâtiment. Une astuce architecturale rendue possible par une structure porteuse dépouillée de tout pilier encombrant.


Fabrizio Orsini


Photo: Denis Esakov

Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×
×

Restez en contact avec les protagonistes de l'architecture, Abonnez-vous à la Newsletter Floornature