17-10-2018

Olson Kundig : le refuge personnel de Jim Olson à Longbranch

Olson Kundig,

Benjamin Benschneider, Kevin Scott, Ryan Patterson,

Seattle, États-Unis,

Housing, Ville,

Bois,

Réhabilitation,

Architecte affectionné à l’histoire de sa famille, Jim Olson a grandi près de Seattle, où se trouve aujourd’hui le cabinet Olson Kundig. Transformée au fil des années, la cabane Longbranch est désormais devenue un confortable refuge loin de la clameur de la ville.



Olson Kundig : le refuge personnel de Jim Olson à Longbranch
Depuis le début du siècle dernier, la famille de l’architecte Jim Olson possédait un terrain à Longbranch dans le détroit de Puget, au cœur des lacs et des parcs nationaux du sud de Seattle. Ses grands-parents y avaient construit une grande maison de vacances mais longtemps plus tard, la maison avait été détruite par un incendie et il ne resta alors plus qu’une cabane près du lac. Jim Olson raconte qu’en 1959, alors qu’il n’était qu’en deuxième année d’architecture à l’Université de Seattle, son père lui donna 500 dollars et lui demanda de construire sur ce terrain une maison de vacances pour leur famille et leurs invités.
Jim Olson se rendit alors une nouvelle fois sur ce lieu de son enfance et prit la décision de faire naître son projet de cette cabane, seul vestige du passé familial. Dans les années qui suivirent, certains des ouvrages résidentiels les plus importants de sa carrière partagée avec Tom Kundig allaient voir le jour dans les environs de Seattle, des réalisations où l’on retrouve aujourd’hui l’esprit de ce premier projet manquant encore de maturité.
Matériau initial, final et global du projet, le bois était selon le jeune architecte le seul à permettre à la nouvelle construction de se fondre dans la forêt de très hauts sapins. La cabane ne comprenait qu’une seule pièce depuis laquelle on pouvait admirer l’extraordinaire paysage du lac en face et de la colline boisée derrière.
Au fil des années, Jim Olson a repris ce projet à plusieurs reprises, sans jamais rien enlever mais en continuant à ajouter progressivement des pièces, dans l’idée de pouvoir faire revivre dans ces espaces les souvenirs de sa famille tout en faisant de la place pour de nouvelles personnes et de nouvelles expériences. En 1981, à l’âge de 41 ans et co-fondateur d’un cabinet bien établi, Jim Olson décida d’adjoindre à la cabane deux nouveaux volumes, une salle de bains et une chambre à coucher, formant ainsi trois pièces distinctes reliées par une passerelle surélevée à l’instar de toute la structure. Il n’utilisa pour les réaliser que des matériaux pauvres tels que le bois et le contreplaqué ainsi que des équipements spartiates, adaptés à un abri de pêcheur où il est nécessaire de sortir dehors pour passer d’une pièce à l’autre, salle de bain y compris. Les trois fonctions primordiales de l’habitat ont toujours été et sont restées séparées pour les personnes séjournant à Longbranch.
Souhaitant toujours plus transformer cette cabane en maison de vacances, Jim Olson entreprit, lors des différentes modifications ultérieures, de créer une toiture unique pour les trois volumes de vie et de développer autour d’eux des espaces dotés d’un mobilier complémentaire et fonctionnel afin de renforcer le sens d’appartenance à l’ouvrage.
En réalité, ce sens d’appartenance n’avait jamais cessé d’exister avec le lieu mais au fil du temps, les besoins de la famille avaient évolué : plusieurs personnes avaient commencé à fréquenter cette maison, les jeunes enfants étaient revenus, la famille était redevenue nombreuse et la nécessité de se retrouver à nouveau tous ensemble avait incité à favoriser un plus grand confort.
Sans jamais trahir la structure originale - un ensemble de volumes combinés les uns aux autres - le projet traça des tangentes vers la montagne et le lac depuis les noyaux d’origine tandis que l’axe de liaison entre la cuisine-salon et la nouvelle chambre devenait l’axe principal. Le choix de n’utiliser que des matériaux facilement disponibles a toujours été respecté : la structure se compose d’une série de doubles paires de colonnes en acier ou en bois qui supportent des poutres en lamellé-collé, soutenant à leur tour une charpente en bois apparent. Tous les murs de remplissage en bois revêtu de contreplaqué comportent une série de fenêtres qui accompagnent le regard vers le lac d’ouest en est. Au nord, le contact avec la montagne, la terre, la pierre et la forêt est limité et n’est possible qu’à travers de petites et hautes fentes vitrées. Le plancher en sapin se poursuit sur la terrasse pour créer une continuité entre intérieur et extérieur.
Bien qu’unique en son genre, car modelée sur les besoins d’une famille évoluant avec le temps, cette maison de vacances est profondément enracinée dans l’architecture organique américaine, de Frank Lloyd Wright à William Wurster, où le nouveau style de vie réside dans des plans ouverts, des toits plats, des fenêtres continues, des terrasses en surplomb permettant de prolonger l’espace habité dans la nature.

Mara Corradi

Architects: Olson Kundig
Location: Longbranch, USA
Client: Jim Olson
Architect: Olson Kundig Architects
Project Team: Jim Olson, FAIA, design principal; Ellen Cecil, AIA LEED AP, project manager (2003); Derek Santo, architectural staff (2003)
Interior Design: Olson Kundig Architects, Jim Olson, design principal
Contractor: Tom Harris (1981); Mark Ambler (2003)
Size: 1,200 SF
Structural Engineer: MCE Structural Consultants, Monte Clark
Gross useable floor space: 2400 SF
Lot size: 1.85 acres
Completion of work: 1959, 1981, 1997, 2003, 2014
Indoor surfaces: Wood-framed walls sheathed in plywood and recycled boards. The master bedroom walls are clad with natural spruce boards cut in random widths, some rough and some smooth.
Outdoor surfaces: Wood-framed walls sheathed in plywood and recycled boards. Galvanized steel columns.
Floors: Concrete, plywood and fir

Photos by: © Benjamin Benschneider, Ryan Patterson, Kevin Scott

www.olsonkundig.com

Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×