09-04-2021

Le cabinet Xaveer De Geyter signe le siège administratif de la Province d’Anvers

Xaveer De Geyter Architects XDGA,

Matthias Van Rossen,

Anvers, Belgique,

Bureaux,

Lauréat du concours organisé par la Province d’Anvers, le cabinet Xaveer De Geyter a conçu les nouveaux bureaux de l’administration dans le sud de la ville. Énergétiquement neutre, ce nouveau marqueur urbain prend la forme à la fois d’un pont et d’une tour surplombant un parc urbain réaménagé.



Le cabinet Xaveer De Geyter signe le siège administratif de la Province d’Anvers

Le cabinet Xaveer De Geyter a remporté le concours de conception du siège administratif de la Province d’Anvers. La fonction institutionnelle du nouvel ouvrage achevé en 2019 a représenté l’occasion pour le cabinet belge de concevoir, au sud de la ville, un marqueur urbain dialoguant avec les autres buildings du paysage urbain.
Située dans la Région flamande, Anvers est réputée pour sa grandiose cathédrale et les maisons d’époque de sa Grand-Place. Ces dernières décennies, elle est aussi devenue la ville du MAS Museum aan de Stroom conçu par Neutelings Riedijk et de l’Havenhuis de Zaha Hadid, deux bâtiments qui sont loin de passer inaperçus et qui dessinent le nouveau visage de la ville tournée vers le port. Dans un certain sens, la présence de ces deux édifices emblématiques au nord de la ville a poussé à mettre l’accent sur le sud en réalisant un ouvrage qui - à une échelle différente et beaucoup plus modeste - domine les quartiers.
Le complexe d’époque moderniste qui abritait auparavant la Provinciehuis d’Anvers était déjà caractérisé par une certaine verticalité ; le bâtiment comprenant trois blocs et une tour centrale occupait une grande surface à l’intérieur de l’un des rares espaces verts du centre urbain. Ce bâtiment n’était cependant qu’un centre de direction anonyme devenu également, ces dernières années, obsolète en termes énergétiques. La réhabilitation ayant été jugée trop onéreuse, il fut décidé de le démolir non seulement pour construire un nouvel ouvrage laissant plus de place à la végétation urbaine mais aussi pour mener à bien un projet paysager permettant de relier, dans un seul îlot naturel, l’Harmonie Park et le Koning Albert Park tout proches. La Province d’Anvers organisa ainsi à cet effet un concours qui, comme le soulignent les architectes de Xaveer De Geyter Architects, laissait de manière assez ambiguë la possibilité de conserver l’un des pavillons d’origine.
Fruit de la collaboration de plusieurs cabinets sous la houlette de XDGA (Bollinger + Grohmann, Boydens, Michel Desvigne Paysagistes pour le projet paysager et Transsolar), le projet lauréat a donné naissance à un premier volume ayant à la fois la forme d’une tour et d’un pont au-dessus d’un deuxième volume prismatique faisant symboliquement office de base. Caractérisé par une structure en béton mais entièrement vitrée, ce dernier évoque subtilement les anciens blocs pour créer un lien entre le nouvel ouvrage et l’histoire du site. Cet aspect est cependant le seul élément que XDGA concède au passé : le reste du nouveau siège administratif de la Province d’Anvers adopte en effet un langage résolument contemporain et occupe une place de premier plan non seulement dans le parc urbain mais aussi dans la ville.
Le nouveau siège de la Province d’Anvers se distingue par sa structure rectangulaire en béton blanc qui s’élève en se tordant sur elle-même et par ses façades ponctuées de fenêtres triangulaires qui s’adaptent à cette torsion tout en la mettant en exergue. Cet ouvrage se présente non seulement sous un aspect différent au gré des points de vue mais aussi comme une sculpture cinétique à l’échelle architecturale qu’il est impossible de saisir d’un seul coup d’œil.
L’idée initiale de conserver l’un des pavillons existants a incité à construire une base formellement similaire constituée d’un bloc vitré et orientée nord-sud au-dessus de laquelle s’élève la tour-pont d’est en ouest. La torsion partielle des 14 étages sur une hauteur considérable de près de 58 mètres a aussi pour but de réduire l’ombrage porté aux bâtiments adjacents. Du point de vue structurel, ce problème a été résolu par des poutres en acier croisées formant des modules triangulaires qui, bien que coulées dans du béton - et donc cachées - dictent l’évolution et la forme des fenêtres. Ces fenêtres triangulaires semblent dessiner le A du logo de la Province d’Anvers, renforçant ainsi la force symbolique du bâtiment.
Le maître d’ouvrage avait explicitement pour intention de faire de l’édifice l’emblème du changement de cap des institutions au profit d’une plus grande efficacité énergétique et d’une meilleure qualité constructive et spatiale. Grâce au recours à des installations géothermiques et à une protection anti-ensoleillement des fenêtres, l’ouvrage de XDGA est en effet énergétiquement neutre. Par ailleurs, la forme triangulaire de toutes ces fenêtres permet d’établir un équilibre idéal entre éclairage naturel et rayonnement thermique. Concernant la vue, la tour domine un parc planté d’arbres d’origine conservés et complétés par des arbustes et des petits buissons pour créer un vaste espace vert jalonné de parcours sécurisés pour les piétons et les cyclistes.
Pour ce qui est du programme intérieur, les espaces publics - comme les salles de conférences et d’expositions ou le restaurant et la spacieuse terrasse sur le toit - ont été aménagés dans le bloc vitré. La tour abrite quant à elle les bureaux ainsi qu’une bibliothèque semi-publique. Le pavillon des congrès, transparent et parallèle à la rue, accueille un auditorium, la salle du conseil et un grand espace ouvert pour les événements et les expositions reliés par un escalier central en colimaçon réalisé en acier. Les parkings se trouvent tous au sous-sol, toujours dans le but de libérer le plus de place possible pour la végétation et les voies d’accès piétonnes et cyclables.
Conformément aux demandes du maître d’ouvrage, le cabinet a accordé beaucoup d’attention au choix des matériaux utilisés pour l’aménagement d’intérieur et les finitions générales : tous les murs sont en béton porteur lisse noir et blanc coulé sur place. Quant aux sols du pavillon des congrès, ils sont revêtus de carreaux en aluminium non traité. Le plafond, lui, est doté d’une structure en polycarbonate dissimulant les composants techniques. Enfin, les murs de la salle du conseil principal sont tapissés de cuir matelassé blanc.

Mara Corradi

Architects: XDGA (Xaveer De Geyter Architects)
Architects competition: Xaveer De Geyter, Doug Allard, Christophe Antipas, Lieven De Boeck, Yannis Igodt, Paul-Emmanuel Lambert, Federico Pedrini, Marie-Pierre Vandeputte
Definitive design: Xaveer De Geyter, Yannis Igodt, with Doug Allard, David Ampe, Tom Bonnevalle, Karel Bruyland, Elena Caruso, Joris De Greef, Denisse Florea, Arie Gruijters,
Annelotte Herrebosch, Willem Van Besien, Peter Vande Maele, Yannick Vergnaud, Stéphanie Willocx
Implementation: Xaveer De Geyter, Tom Bonnevalle, Yannis Igodt, with Joris De Greef, Arie Gruijters, Annelotte Herrebosch
Location: Koningin Elisabethlei 22 2018 Antwerp, Belgium
Year: 12-2013 / 09-2019
Client: Province of Antwerp
Surface: 27.300 sqm
Cost: €69.450.000,00 excl. BTW
Studies offices: Bollinger + Grohmann (structure), Boydens (techniques), Michel Desvigne Paysagistes (landscape), Transsolar (competition phase - energy).

CAPTIONS:
01-11: © XDGA – Matthias Van Rossen
12-13-14: © Province of Antwerp


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×
×

Restez en contact avec les protagonistes de l'architecture, Abonnez-vous à la Newsletter Floornature