13-05-2020

Le cabinet Bovenbouw restructure une maison sur la Lovelingstraat à Anvers

Bovenbouw Architectuur,

Filip Dujardin, ,

Anvers, Belgique,

Housing, Ville,

Dans la maison sur Lovelingstraat, le cabinet Bovenbouw Architectuur revisite à travers des touches contemporaines un logement d’Anvers du XIXe siècle auquel il confère un charme intemporel. La stratégie permettant d’inviter la lumière à l’intérieur ainsi que le mélange d’ancien et de moderne constituent les pierres angulaires du projet particulièrement original du cabinet belge.



Le cabinet Bovenbouw restructure une maison sur la Lovelingstraat à Anvers

Le cabinet Bovenbouw Architectuur vient d’achever une nouvelle intervention très intéressante : la restructuration d’une maison mitoyenne à Anvers. Le projet a représenté une précieuse réflexion sur l’aménagement des intérieurs modernes accordant une place particulière à l’architecture d’origine.
L’ouvrage se trouve sur la Lovelingstraat, à proximité de l’imposante église néo-gothique de Sint-Willibrordus. Datant du XIXe siècle, les maisons mitoyennes caractérisant les rues en périphérie du centre-ville d’Anvers comportent des fronts aux nombreux points communs : des façades très étroites s’élevant sur plusieurs étages et formant un rideau de bâtiments dense et varié mais aussi des pièces sombres et peu aérées disposant d’une ouverture réduite sur l’arrière. Tournées directement sur la rue, les entrées des maisons donnent accès à de longs couloirs qui côtoient la pièce principale, là où l’on recevait autrefois les invités. À l’arrière, on trouvait généralement les cuisines, reliées à de petites cours servant de débarras et d’entrepôts. Ces logements pour familles modestes comptant des membres de plusieurs générations se développaient en hauteur pour accueillir les chambres aux étages supérieurs, ceci jusqu’au toit, abritant la plupart du temps des mansardes.
Ce projet n’est pas la première intervention du cabinet Bovenbouw dans un contexte similaire d’Anvers, deux ouvrages intéressants sont à noter : la maison sur Veldstraat, au nord de la ville, et les bâtiments sur Leysstraat en plein centre, aujourd’hui rue du shopping de la ville.
On retrouve dans ces deux projets de transformation, d’agrandissement des pièces existantes et d’adaptation à de nouvelles conditions d’habitat deux thèmes chers aux architectes de Bovenbouw : la « percée » intérieure afin d’éclairer le cœur de la maison et l’alternance d’éléments stylistiques anciens et modernes sans créer de fractures nettes entre le passé et le présent, entre le neuf et le vieux, mais en rapprochant au contraire l’intervention du préexistant afin de créer un intérieur harmonieux et confortable au charme intemporel.
Dans la maison sur Veldstraat, très similaire à la maison de Lovelingstraat en termes de catégorie architecturale, l’intervention était plus radicale : les architectes avaient en effet percé les deux fronts courts pour faire pénétrer la lumière tout au long de l’aile interne. Dans le projet sur Lovelingstraat qui quant à lui ne touche pas le front d’entrée, les architectes ont ouvert l’espace depuis l’intérieur en retirant le mur de la cage d’escalier pour donner naissance à un couloir plus grand et plus aéré. Ils ont ensuite démoli le bâtiment arrière pour dégager la cour et la transformer en jardin. L’ajout d’une baie vitrée a ainsi permis un remarquable apport de lumière dans le dialogue avec l’extérieur. Les architectes ont également remplacé le mur situé au milieu du rez-de-chaussée par une autre baie vitrée et déplacé la cuisine à cet endroit, aujourd’hui foyer bien éclairé de la maison. La lumière du jour pénètre en effet tout l’espace à vivre de haut en bas à travers l’escalier et ses cinq fenêtres, la lucarne et l’arrière de la maison.
La dernière pièce arrière accueille aujourd’hui un piano à queue en lien direct avec le jardin. Visible dès l’entrée, la toiture de cette pièce se distingue par des fermes de charpente en bois apparentes imitant le drapé d’un rideau, ce qui donne naissance à une atmosphère évoquant à la fois un lieu intime et l’élégante scène d’un théâtre. La poutre en acier peinte en jaune soufre et les encadrements gris en arrière-plan apportent au décor des touches de modernité.
Comme dans la restructuration des bâtiments historiques de Leysstraat, en plein centre-ville, l’ajout d’éléments modernes engendre un espace qui semble arrêté dans le temps. Les vestiges du passé ayant résisté au passage du temps sont rares, comme les cheminées présentes à tous les étages dans les chambres donnant sur la rue. Véritables témoignages de la construction d’origine, Bovenbouw les a conservés exclusivement pour décorer les murs et y a ajouté de nouveaux éléments figuratifs distinctifs : au rez-de-chaussée les lambris en plâtre bleu de la salle à manger, la baie vitrée à cadre en bois de chêne rouge, la poutre centrale en acier, la toiture drapée. La rampe d’escalier d’origine devient postmoderne peinte en rose pâle. L’utilisation de portes coulissantes ou basculantes donne l’impression d’un plus grand espace, transformant l’intérieur en une sorte de vaste open space. Idéalement en effet, il est possible d’embrasser d’un seul coup d’œil le hall et le mur en briques qui entoure la cour ou la salle à manger donnant sur la route et le séjour avec le piano et la végétation en toile de fond. Et ainsi de suite, au fur et à mesure que l’on monte chaque étage, le projet souligne certains détails précis. Au deuxième étage, l’escalier mène à un espace de halte agrémenté d’une fenêtre et d’une poutre oblique couleur vert d’eau ayant pour décor un écran de bois violet dissimulant de petits locaux de service. Si l’on monte encore, la cage d’escalier se referme pour donner naissance, derrière, à une salle de bain dont le mur incurvé est carrelé de rose.
Les sols en céramique grise du couloir d’entrée deviennent du granito gris dans le séjour puis du chêne naturel dans la cuisine et aux étages supérieurs. Les architectes ont inséré sur une surface murale claire et uniforme - telle une feuille de dessin - des touches de matières et de couleurs vives et variées qui composent et mettent en valeur le décor de la vie domestique.

Mara Corradi

Architects: Bovenbouw Architectuur
Location: Antwerp, Belgium
Completion Year: 2019
Structural engineer: Dirk Jaspaert BAS bvba
Photo credits: © Filip Dujardin


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×
×

Restez en contact avec les protagonistes de l'architecture, Abonnez-vous à la Newsletter Floornature