20-02-2019

Le cabinet Taller de Arquitectura de Bogotá signe le Centro de Atención Integrada

Taller de Arquitectura de Bogotá, Daniel Bonilla Arquitectos, Marcela Albornoz,

Rodrigo Dávila,

Bogotá, Colombia,

Universite,

La conception du nouveau Centro de Atención Integrada de l’Université de Los Andes a représenté l’occasion pour le cabinet Taller de Arquitectura de Bogotá de transformer la place en forme d’amphithéâtre faisant face à l’établissement en centre névralgique du quartier.



Le cabinet Taller de Arquitectura de Bogotá signe le Centro de Atención Integrada

Le thème de l'éducation est au cœur de la carrière du cabinet Taller de Arquitectura de Bogotá (Daniel Bonilla + Marcela Albornoz). Ce dernier l’a décliné dans ses aspects sociaux et l’a encore une fois réitéré à l’échelle urbaine dans le projet du Centro de Atención Integrada de l’Université de Los Andes à Bogota.
Les concepteurs ont écrit à propos du rapport vide-plein en architecture : « D’un point de vue global, un bâtiment ou un projet ne peut pas exister avec succès sans une bonne relation avec son environnement, quelle que soit sa localisation urbaine ou rurale. » (*) Le contexte urbain auquel le cabinet a dû s’atteler dans ce projet est le campus de l’Universidad de los Andes situé à l’est du centre de Bogota, juste avant le massif de Monserrate. Avec son premier noyau datant des années 1940 s’étant étendu durant les 60 années suivantes jusqu’à occuper une surface d’environ 10 hectares, le campus de Los Andes peut être défini comme une université « diffuse » construite sur un relief irrégulier qu'il a fallu prendre en compte pour tous les bâtiments, quartiers, rues et connexions spatiales. La proximité du quartier central et touristique de La Candelaria ainsi que la présence d’importants bâtiments historiques se démarquant visuellement dans le tissu moins dense bâti au fil des ans ont fait apparaître la nécessité de compléter les ouvrages existants par de nouveaux édifices plus flexibles, plus fonctionnels et à même de créer une véritable cohésion spatiale. Pour le projet du Centro de Atención Integrada (CAI), le cabinet Taller de Arquitectura de Bogotá a donc dû intervenir sur un contexte hétérogène dans lequel le nouveau bâtiment de services souhaitait s’insérer avec dynamisme et dans une perspective inclusive.
Le nouveau centre d’aide aux étudiants devait relier physiquement et symboliquement les deux groupes d’édifices du bloc N, des ouvrages très différents en termes d’âge et de finitions situés entre la calle 18a et la carrera 1. Dès le départ toutefois, il a été possible d’agir en synergie sur un aménagement plus large, à l’échelle urbaine, qui prenait en compte non seulement la nécessité de construire un pôle architectural représentatif mais également d’identifier et de qualifier l’espace irrégulier et ascendant qui lui faisait face. La route a ainsi été transformée en une place à gradins pavée de briques, un moyen de délimiter un espace bien défini et entretenu au sein duquel organiser des rassemblements en plein air, des assemblées et même des événements de divertissement. C’est dans cette perspective qu’a aussi été conçu un petit bar dans le coin nord-est auquel l’entrée du secteur fournit un contrepoint visuel.Le principal élément de cohésion est la couleur. L’intervention a en effet décliné les tons de la brique, très présente dans les bâtiments de Bogota, dans tous les matériaux choisis pour définir les lieux du projet : du béton brut peint en rouge du Centro de Atención Integrada au brun caractéristique de l’acier cor-ten utilisé à la fois pour l’entrée, la structure du café et l’autre portail à l’est, en passant par le sol en briques de la place en forme d’amphithéâtre autour de laquelle les bâtiments périphériques se transforment en paysages naturels. En termes de matériaux, les architectes ont souhaité créer un projet monochrome prédominant permettant de voir les différentes parties dans leur nouvel ensemble.
En plus de l’élément chromatique, les trois volumes ont en commun des façades ponctuées de panneaux verticaux exprimant un même langage. Le bâtiment du CAI, un cube presque parfait sur trois niveaux hors sol et deux souterrains, se distingue par sa façade perforée où se succèdent murs en béton coloré et grandes fenêtres : une alternance de pleins et vides engendrant une sensation de force et de vitalité. Depuis les rues menant à la nouvelle place, on peut apercevoir le volume du CAI se démarquant visuellement des autres édifices de manière prépondérante ainsi que les deux autres éléments, le café et l’entrée du secteur est, qui apparaissent quant à eux comme des sommets périmétriques : autant d’ouvrages donnant naissance à un nouveau centre aussi bien à l’échelle du campus que du quartier.

Mara Corradi

(*) “From a general perspective, the building or project can´t exist successfully without enduring a good relationship with its setting, regardless of its urban or rural condition.”

Architects: Taller de Arquitectura de Bogotá, Daniel Bonilla Arquitectos and Marcela Albornoz http://tab.net.co/
Design Team: Eduardo Varela, Daniel Feldman, Paula Gutiérrez, María Paula Gonzales, Alexander Roa, Nicolás Mujica, Mauricio Méndez
Estudiantes: Aixa Navas, Jorge Paparoni, Pablo Grossmann, David Caballero, Oljer Cárdenas, Ana Gómez
Client: Universidad de los Andes
Area: 1560 sqm
Project Year: 2014
Project management: PAYC
Structural design: P&D
Soil survey: EYR Espinosa y Restrepo. M. Carlos Restrepo
Electrical design: SM&A Ltda. – Ing. Jaime Sánchez
Acoustic design: ADT Diseño y Tecnología
Bio-climatic consultant: Arquitectura y Bioclimática
Lightning design: María Teresa Sierra Consultoría de Iluminación y Cía. Ltda.
Landscape design: Diana Wiesner.
Location: Universidad de los Andes, Bogotá, Colombia
Photographs: © Rodrigo Dávila


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×