18-01-2019

Taller de Arquitectura de Bogotá signe l’école maternelle San José à Cajicá

Taller de Arquitectura de Bogotá, Daniel Bonilla Arquitectos, Marcela Albornoz,

Rodrigo Dávila,

Cajicá, Colombia,

Jardines de enfants,

L’école maternelle San José à Cajicá (Colombie) se base sur l’idée d’une pédagogie axée sur les principes de flexibilité et de relation avec le paysage. Le projet de l’école San José a été réalisé par le cabinet Taller de Arquitectura de Bogotá de Daniel Bonilla Arquitectos et Marcela Albornoz.



Taller de Arquitectura de Bogotá signe l’école maternelle San José à Cajicá
Le cabinet Taller de Arquitectura de Bogotá de Daniel Bonilla Arquitectos et Marcela Albornoz a conçu la nouvelle école maternelle San José de Cajicá (Colombie) dans le sillon d’une tradition pédagogique appréhendant la relation entre l’école et le monde extérieur comme un élément fondamental de l’apprentissage.
Collaborateurs de longue date, Daniel Bonilla et Marcela Albornoz décidèrent de fonder ensemble un cabinet pensé comme un atelier, comme un laboratoire spécialement consacré à l’élaboration de projets urbains et architecturaux dans la capitale colombienne. Ils réalisèrent ainsi de nombreux ouvrages culturels et scolaires à Bogota, notamment en 2009 le Los Nogales Art Center, un centre pour les arts, et l’Auditorium, toujours pour le Colegio Los Nogales, en 2012. Quelques années plus tard, en 2015, ils achèvent le projet d’un complexe d’école primaire souhaité par le Colegio Anglo Colombiano. C’est dans cet ouvrage que se concrétise pour la première fois l’idée d’un espace composé de modules caractérisés par des pleins et des vides et structurés autour d’un centre névralgique.
Ce thème de la cellule réitérée et gravitant autour d’un noyau est repris dans le projet de l’école maternelle San José à Cajicá au nord de Bogota. Situé à la lisière de la ville, le bâtiment se trouve dans un contexte rural perçu par l’institution comme un lieu d’enseignement à part entière, comme un contexte pédagogique en mesure de stimuler directement l’aptitude à l’apprentissage des enfants. Le projet de Taller de Arquitectura de Bogotá part précisément du site pour construire un complexe de plus de 3 000 m2 sur deux niveaux intégrés dans la végétation et où le paysage est pensé de manière à participer à la vie scolaire.
Le projet consiste en une série de volumes isolés constituant un véritable « village de la connaissance » comme le définissent les architectes de Taller de Arquitectura. Le caractère organique de l’ouvrage résulte de son contexte naturel, qu’il transforme en espace propice à accueillir une communauté d’enfants d’âge préscolaire. Les unités sont reliées par des passages non couverts qui donnent naissance à un patio ou un « cloître amorphe » qui dessine et construit le paysage que les enfants verront tous les jours et qui constituera leur première image du monde extérieur.
Dans l’esprit des architectes, ce type de configuration permet un développement flexible et engendre ce qu’ils appellent des « unités finies partielles » : les cellules pourront ainsi se multiplier dans le temps pour former de nouveaux noyaux en fonction des exigences pédagogiques et numériques ou du budget disponible.
Le choix de l’orientation des cellules de l'école est très intéressant : les modules de deux étages, ayant en commun la même structure en béton, sont en effet orientés chacun de manière différente afin d’assurer une différenciation visuelle rendant chaque pavillon spécifique et unique. Sur le plan, cet aspect se traduit par un contexte indéfini sans être confus et modifiable sans être désordonné ni chaotique, comme c’est souvent le cas des structures trop schématiques soumises au désordre naturel des êtres humains.
Le choix d’un béton à finition rustique, voire brutaliste, utilisé également dans les terrasses internes, s’inscrit dans la continuité du bâtiment administratif préexistant de l’école. La texture rugueuse et monochrome transforme ces grands blocs géométriques en monolithes, ce qui leur confère un aspect très robuste. Un symbolisme qui transmet l’idée d’une école très précise et rigoureuse. Les façades tournées vers la cour intérieure et vers le monde extérieur sont en revanche entièrement vitrées afin de permettre aux petits occupants de profiter pleinement de la présence de la nature, du cycle des saisons, des changements climatiques, etc. Les vastes couvertures saillantes fournissent une lumière abondante mais indirecte, permettant ainsi de protéger les salles de classe contre un trop fort ensoleillement. Chaque cellule comprend deux niveaux au plan très similaire incluant une salle principale et des pièces annexes, auxquelles s’ajoute au rez-de-chaussée une terrasse pavée donnant sur le jardin et, au premier étage vers l’extérieur, une autre terrasse plus petite pour jouer en plein air en toute sécurité.
Malgré la très grande sobriété du style et l’absence de décorations - une sorte de manifeste de l’école idéale selon les architectes - les ouvertures entre les salles de classe et les sections transversales en vue d’assurer une bonne ventilation ne manquent pas, illustration de l’idée que la qualité de l’environnement pédagogique est également liée à la possibilité de vivre dans des espaces sains et aérés.

Mara Corradi

Architects: Taller de Arquitectura de Bogotá, Daniel Bonilla Arquitectos and Marcela Albornoz.
Design Team: Francisco Ospina, Andrés Gutiérrez, Andrea Mozzato, Cindy Jiménez.
Client: Colegio San José
Location: Cajicá, Colombia
Total Area: 3545 sqm
Project Year: 2015-2016
Project management: Grupo DVDL - David Vergara, Andrés Pastrán
Construction Management: PRV Asociados - Humberto Rocha, Laura Pinto
Construction: PRV Asociados - Humberto Rocha, Laura Pinto
Structural design: San Miguel Olejua Ingenieros Civiles Ltda
Presupuesto: Grupo DVDL - David Vergara, Andrés Pastrán
Soil survey: Luis Velásquez
Electrical design: Proyeléctricos - Claudia Cruz
Hydro Sanitary design: Proyectos y Diseños Hidráulicos SA - Bernardo Rodríguez
Structural wiring: Proyeléctricos - Claudia Cruz
Acoustic design: ADT Ltda. - Daniel Duplat
Bio-climatic consultant: Arquiambiental - Margarita Romero
Lightning design: ClaroOscuro Lighting Design SAS - Alfredo García, Julia Erlhofer
Landscape design: Taller de Arquitectura de Bogotá, Daniel Bonilla Arquitectos and Marcela Albornoz

Photographs: © Rodrigo Dávila

http://tab.net.co/

Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×