19-02-2021

Le cabinet Studioninedots fait cohabiter sphère publique et privée dans son projet Westbeat à Amsterdam

Studioninedots,

Frans Parthesius,

Amsterdam,

Residences,

Les architectes hollandais de Studioninedots ont achevé la construction de Westbeat, un sculptural immeuble résidentiel situé dans le quartier de Nieuw-West à Amsterdam. Westbeat se distingue par sa base constituée par un spectaculaire entrelacs de 86 arcs de différentes formes et dimensions abritant un superespace de 3250 m² pensé non seulement pour accueillir du public mais aussi pour devenir une structure flexible, notamment une simple traversée piétonne, où expérimenter de nouveaux types de sociabilité.



Le cabinet Studioninedots fait cohabiter sphère publique et privée dans son projet Westbeat à Amsterdam

C’est à Nieuw-West, un quartier d’Amsterdam ayant connu une forte croissance démographique ces dernières années, que l’on trouve le dernier ouvrage des architectes hollandais Studioninedots. Baptisé Westbeat, il prend la forme d’un imposant bloc aux lignes droites revêtu de briques apparentes qui condense harmonieusement sphère publique et sphère privée.

Occupant une surface brute totale de 24 300 m² dans le haut du bâtiment, la partie privée compte 150 logements. Le bas de l’immeuble accueille quant à lui un hall polyvalent d’une taille considérable entièrement dédié à un usage ou plutôt à des usages publics. En concevant ce superespace, Studioninedots a voulu concrétiser et approfondir la notion d’espaces publics sans usage fixe, donnant ainsi naissance au concept de « WanderVoid ».
L’idée clé est que dans nos villes, toujours plus peuplées, trop d’espaces ont un usage ultra-déterminé c’est-à-dire focalisé sur une catégorie trop spécifique d’usagers. Avec le « WanderVoid » à la base du projet Westbeat, Studioninedots a au contraire créé un lieu flexible où expérimenter de nouvelles façons de se rencontrer, d’échanger et d’entrer en relation afin de mieux répondre au besoin et à la quête d’une meilleure qualité de vie en ville.

Westbeat se présente comme une construction aux lignes droites s’élevant sur plusieurs étages. Les 8,5 premiers mètres (soit la hauteur du « WanderVoid ») sont agrémentés par de grands arcs qui servent à la fois d’ouvertures sur le périmètre extérieur et d’éléments structurels à l’intérieur. Ils sont au nombre de 86 et déclinent des formes et des dimensions différentes au sein d’un espace de 60x65 mètres. Studioninedots décrit ce dernier comme « un espace sculptural qui invite les habitants, les riverains et le public en général à venir découvrir ce nouveau lieu public pour se l’approprier. Ce superspace peut servir à différents usages : accueillir des espaces de travail ou de restauration, des spectacles, des concerts et bien plus encore. »

Cette grande polyvalence est rendue possible par la grande zone ouverte qui peut être divisée et configurée de plusieurs manières au gré de l’évolution des multiples arcs de différentes tailles qui soutiennent structurellement le bas de l’édifice tout en lui conférant un aspect très statuaire en termes esthétiques.
Les arcs à la base du bâtiment élèvent - aussi bien littéralement que métaphoriquement - la partie résidentielle, créant ainsi une agréable transition dans le motif des ouvertures. Au fur et à mesure que l’on monte, ces ouvertures deviennent en toute logique plus petites, carrées et resserrées, donnant ainsi une impression de dynamisme et de mouvement aux personnes qui observent Westbeat depuis l’extérieur.br />
Comme l’affirme le cabinet Studioninedots lui-même, Westbeat est un bâtiment ambitieux qui remplit plusieurs fonctions : protéger le quartier de l’autoroute A10, pallier les différences de hauteurs par rapport aux édifices déjà construits sur place et donner naissance à de nouveaux itinéraires piéton au sein même de l’ouvrage. Une étude minutieuse des façades et des vides qui composent l’immeuble a aussi permis de le transformer en barrière contre le bruit de la circulation.
Concernant l’aspect social, le projet vise à attirer les jeunes habitants de ce quartier en pleine croissance et à favoriser ainsi le développement créatif et entrepreneurial du quartier de Nieuw-West à Amsterdam.
Pour conclure, le cabinet se considère plus que satisfait de son travail. Albert Herder, architecte membre de l’équipe chargée du projet, affirme à cet égard : « Pour que le Westbeat devienne un véritable lieu de rassemblement, l’ouvrage doit laisser son empreinte : ce vaste espace public agrémenté d’arcades crée l’effet surprise que nous avions imaginé ».

Francesco Cibati

Client: Lingotto Ontwikkeling BV; Achmea Dutch Residential Fund
Location: Lelylaan-Delflandlaan, Amsterdam, The Netherlands
Type: public space, 150 dwellings, collective garden, workspaces, podium, hospitality venues, facilities, parking
GFA: 24.300 m2
Plot: 3.250 m2
EPC: -0.05, GPR: 8,3
Design-completion: 2016-2020
Studio: Studioninedots
Design team: Albert Herder, Vincent van der Klei, Arie van der Neut, Metin van Zijl
Project leader/architect: Joost Maatkamp
Design team: Wouter Hermanns, Rutger van der Meer, Laura Berasaluce, Joost Körver
Team: Heddes Bouw en Ontwikkeling BV, Royal HaskoningDHV, Cauberg-Huygen, Huygen installatie advies, Skaal, Atelier Bouwkunde, Moss Amsterdam, Donkergroen
photography: Frans Parthesius


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×
×

Restez en contact avec les protagonistes de l'architecture, Abonnez-vous à la Newsletter Floornature