17-10-2012

NL : complexe Kamaleon à Amsterdam

NL Architects + XVW architectuur,

Marcel van der Burg,

Amsterdam,

Housing, Residences,

Pierre, Ciment,

Par rapport aux grandes saisons du logement social qui ont intéressé l'Europe à partir des années 50, avec des résultats souvent très négatifs pour la qualité de la vie, le complexe résidentiel Kamaleon de NL Architects trouve un juste équilibre entre le grand nombre d'appartements et l'insertion de l'ouvrage dans le contexte urbain.



NL : complexe Kamaleon à Amsterdam
Le “mur urbain” projeté par NL Architects et achevé en 2012 s'étend à Amsterdam - Zuidoost, un quartier au sud de la capitale. Cette épithète décrit l'ouvrage résidentiel imposant que le groupe d'architectes hollandais bien connu a conçu en allant au-delà de l'exemple des logements sociaux européens de la deuxième moitié du vingtième siècle, où le module et sa répétition dictaient l'idéologie de composition. Le complexe Kamaleon adopte en effet le thème de la variation dans la standardisation, en contredisant de nombreuses règles du passé qui se sont révélées désastreuses.
La première variation est celle typologique : il n'accueille pas seulement des habitations mais aussi des activités commerciales, qui devraient occuper entièrement le rez-de-chaussée. Le niveau commercial, avec des vitrines et des entrées donnant sur les rues voisines, invite tout le monde à y accéder, les résidents comme les passants, dans le but d'éviter la ghettoïsation du lieu, en l'ouvrant au contraire à la ville comme un conteneur de services. Les parkings ne sont pas souterrains, mais ont été placés au deuxième et au troisième niveau du complexe pour en améliorer l'aération, avec des façades en ciment recouvert de briques espacées par de hautes fenêtres vitrées, un motif qui caractérise toutes les façades du bloc. Avec les quatre derniers niveaux, rythmés par les balcons des appartements, le Kamaleon devient un mur urbain, en formant une véritable barrière contre le bruit et le chaos visuel de l'artère urbaine Karspeldreef.

Contrairement aux nombreux complexes résidentiels intensifs de nos banlieues, le Kamaleon parvient à varier la façade justement grâce au dessin des balcons, un dessin en zigzag qui est décalé à chaque étage par rapport à ceux supérieur et inférieur, en rendant l'ensemble dynamique. Le dessin des encorbellements ressort sur la façade grâce à la structure en ciment blanc, aux balustrades vitrées et au revêtement mural en briques : une esthétique inspirée des complexes hôteliers de luxe, plutôt qu'à l'histoire du bâtiment conventionné.
Un grand jardin suspendu privé se révèle au-delà du mur, avec des sentiers de pierre le long d'un “fleuve” artificiel interne, situé au-dessus du deuxième étage de parkings. On découvre en entrant que le Kamaleon n'est pas un mur mais une cour entourée de quatre murs, destinés aux appartements et donnant sur un jardin où règnent le calme et l'intimité. La protection de ces valeurs n'oblige toutefois pas l'édifice à devenir un château inexpugnable, en s'isolant du contexte, mais stimule au contraire à réaliser un projet de partage des valeurs, selon une approche très répandue aux Pays-Bas. La présence d'un vaste espace vert au-delà de la façade nord a poussé à réaliser des interruptions dans le bloc d'appartements correspondant, pour que la verdure publique puisse être perçue comme une extension visuelle du jardin suspendu.


De même, une grande ouverture sur quatre étages au niveau du jardin a été obtenue dans la tour majestueuse du bloc sud qui se dresse à l'entrée du quartier, afin de reprendre la hauteur des 3 autres blocs du complexe, en instaurant un dialogue entre la cour et la ville comme dans les édifices les plus récents de l'agence MVRDV. En arrivant à la Kraaienneststation du métro surélevé d'Amsterdam, il est possible de jeter un œil dans le jardin privé, construit justement à la même hauteur que le quai du métro.

Mara Corradi

Projet : Pieter Bannenberg, Walter van Dijk et Kamiel Klaasse (NL Architects)
Responsables du projet : Iwan Hameleers et Gertjan Machiels
Collaborateurs : Barbara Luns, Gen Yamamoto, Ana Lagoa Pereira Gomez, Jouke Sieswerda, David de Bruijn, Jung-Wha Cho, Florent Le Corre, Stephan Schülecke, Tomas Amtmann, Joao Viera Costa, Jorge Redondo, Juerg-Ueli Burger, Nora Aursand Iversen et Kim Guldmand Ewers
Commettant : Principaal / De Key
Lieu : Amsterdam-Zuid-Oost (Pays-Bas)
Projet des structures : Strackee
Surface utile brute : 55 500 m²
Surface du lot : 9 250 m²
Début du projet : 2008
Fin des travaux : 2012
Façades extérieures en ciment préfabriqué et en briques
Structure en ciment
Sols en ciment
Photos : (c) Luuk Kramer, Marcel van der Burg

www.nlarchitects.nl


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×