30-08-2019

La Résidence Dessier de _naturehumaine : le duplex tout-en-un

Naturehumaine,

Adrien Williams,

Montréal, Canada,

Ville, Residences,

Quand deux ne font plus qu'un. Voici, en quelques mots, le résumé du dernier ouvrage de _naturehumaine, le cabinet d’architecture canadien dirigé par Stéphane Rasselet. Pour son client, celui-ci a en effet entièrement transformé un duplex - un bâtiment mitoyen très courant à Montréal - en une seule unité. Conformément aux éléments stylistiques caractérisant ses réalisations, le cabinet de Rasselet spécialisé dans ce type d’intervention est parvenu à livrer une nouvelle habitation aux lignes contemporaines et épurées.



La Résidence Dessier de _naturehumaine : le duplex tout-en-un

Fondé en 2004 par Stéphane Rasselet et Marc-André Plasse, _naturehumaine est un cabinet d’architecture canadien basé à Montréal. En plus des pôles culturels, des espaces commerciaux, des théâtres, des hôtels et des villas, le cabinet est très souvent appelé à transformer totalement des duplex en maisons individuelles.
Le duplex - à savoir deux appartements indépendants disposés l’un au-dessus de l’autre - est effectivement un type de logement particulièrement courant à Montréal. L’appartement du rez-de-chaussée est généralement doté d’un petit jardin sur l’arrière et beaucoup de familles, quand elles s’élargissent et deviennent économiquement stables, arrivent à acheter l’appartement du dessus ou du dessous. C’est alors que Rasselet intervient avec son équipe spécialisée dans les interventions de réhabilitation à grande échelle.
Le dernier ouvrage du cabinet canadien - la Résidence Dessier - répond parfaitement à ces cas de figure. C’est dans l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal à Montréal que _naturehumaine s’est attelé à la transformation et à l’agrandissement d’un duplex en maison unifamiliale. Et il l’a fait en faisant dialoguer les deux volumes ajoutés sur l’arrière de la maison : des formes complémentaires et inclinées en miroir vers les côtés extérieurs du lot de façon à créer un effet de loggia. Revêtus d’un métal satiné de couleur foncée - entre le gris et le bleu - ces volumes se distinguent par leur série d’angles vifs.
Profitant de ce projet d’agrandissement, les architectes ont souhaité ajouter au dernier étage de la maison une mezzanine se prolongeant sur la cour arrière et abritant le séjour. Cette dernière fait également office d’antichambre d’une grande terrasse ouverte permettant de profiter de la douce brise d’été. Tous ces éléments sont compris dans le premier volume ajouté qui a permis, d’un point de vue fonctionnel, une forte augmentation de la surface de plancher. Sur le plan esthétique, cette opération a donné aux architectes la possibilité de pousser verticalement la façade et d’atteindre une hauteur totale de trois étages. Elle a aussi conféré encore plus de dynamisme à l’ouvrage, un aspect notamment mis en exergue par les lignes géométriques et irrégulières de la façade de la Résidence Dessier, une marque de fabrique de _naturehumaine depuis toujours. Au premier étage toutefois, l’ajout du deuxième volume projette la surface de l’habitation au-delà de sa base permettant ainsi d’agrandir une chambre à coucher et la terrasse sur le toit tout en couvrant partiellement une deuxième terrasse qui mène au jardin depuis le rez-de-chaussée.
Le deuxième volume contribue tout naturellement, de pair avec le premier, à donner une continuité à l’ensemble de la façade conçue par Rasselet et _naturehumaine de manière à créer un discours dynamique entre les deux entités. Sur chacun des nouveaux volumes en effet deux grandes fenêtres d’angle assurent une liaison visuelle avec le jardin.
Dans la mesure où celle existante était trop petite, la terrasse a été aménagée au rez-de-chaussée. Idéale pour les repas en plein air, elle fait office de trait d’union physique, matériel et chromatique entre la maison et le jardin. Dans le premier cas, grâce aux marches, dans le deuxième et le troisième, grâce au bois de revêtement qui assure la transition entre la froideur du métal habillant la maison et la chaleur d’une matière organique telle que l’herbe.
Quand on entre dans la maison, la blancheur monochrome des murs se présente comme un élément de continuité. Afin de créer le bon contraste, elle se marie dans toutes les pièces avec des finitions, des matières et des meubles en noir satiné ou en bois. Tous les sols sont revêtus de bois tandis que l’escalier, élément central de l’ouvrage, comporte des éléments structurels et des balustrades en métal peint en noir. Étant donné qu’elles sont les plus éloignées des deux côtés dotés d’ouvertures, les zones centrales de la maison sont baignées de soleil à travers un puits de lumière surmontant l’escalier. Durant ses quinze ans d’expérience, Rasselet a su conserver un style personnel distinct, épuré, léger et contemporain fait de forts contrastes de couleurs et de matières et défini, au cas par cas, par des lignes géométriquement nettes. Et la Résidence Dessier ne fait pas exception.

Francesco Cibati

Type: Duplex renovation - Single family home
Intervention: Complete transformation & Extension
Location: Plateau Mont-Royal, Montréal, QC, Canada
Area: 2300 sqft
Date: March 2019
Team: Stéphane Rasselet, Amélie Melaven, Natali Rodriguez Servat, Pierre-Alexandre Lemieux, Maude Beaupré, Pauline Gueydon, Fanny Guigon
Photo credits: Adrien Williams

http://adrienwilliams.com/
https://naturehumaine.com


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×