22-11-2019

Kirchplatz Residence+Office d’Oppenheim Architecture

Oppenheim Architecture,

Börje Müller,

Bâle, Muttenz, Switzerland,

Bureaux, Residences,

Le cabinet d’architecture international Oppenheim a réhabilité et agrandi une ancienne ferme en Suisse dans le centre-ville de Muttenz à quelques minutes de Bâle. Baptisé Kirchplatz, le projet est le fruit d’un concours d’idées en vue de la réhabilitation du bâtiment construit en 1743. En plus du logement de Chad Oppenheim - le fondateur du cabinet - l’ouvrage accueille le nouveau siège européen d’Oppenheim Architecture.



Kirchplatz Residence+Office d’Oppenheim Architecture

Chad Oppenheim est le fondateur du célèbre cabinet d’architecture du même nom ayant à son actif plus de 45 AIA Awards ainsi que des bureaux à Miami, à New York et désormais en Europe. La possibilité d’ouvrir un nouveau siège en Europe s’est présentée à Oppenheim Architecture grâce à la municipalité de Muttenz, un petit village suisse à quelques minutes de Bâle. La commune avait en effet lancé un concours d’idées en vue de la rénovation d’une ancienne ferme située sur la place centrale. Datant de 1743 et se trouvant alors dans un état susceptible de compromettre l’aspect de la Kirchplatz de Muttenz, le bâtiment a fait peau neuve grâce à Oppenheim Architecture. Après l’avoir acheté, Chad Oppenheim l’a requalifié et agrandi afin de permettre à l’ouvrage d’accueillir à la fois les bureaux européens de son cabinet et son propre logement.

Donnant sur la place de l’église - d’où son nom - l’édifice s’élève sur 3 étages dans un style reproduisant parfaitement l’architecture suisse d’autrefois avec une entrée voûtée et une toiture à versants raides comme on en trouve généralement dans les régions de montagne. Vu de l’arrière en revanche, le bâtiment affiche toute sa modernité à travers une extension en bois et des profilés multipliant sa surface par deux. En coupe, l’ouvrage compte 5 niveaux. Profitant du dénivelé naturel et optimisant les hauteurs, Oppenheim Architecture a par ailleurs créé une ouverture sur l’arrière, qui donne sur une cour privée.

La réhabilitation et l’extension souhaitées par Chad Oppenheim ont ainsi permis de préserver toutes les potentialités des éléments architecturaux existants. Même dans le choix des matériaux et des couleurs, l’architecte a voulu faire cohabiter l’ancien et le moderne dans une continuité légèrement contrastée. À l’intérieur, pour égayer l’espace, il a en effet décidé de peindre les murs, les planchers et même les poutres d’origine dans un blanc brillant éclatant. L’aura ancienne acquiert ainsi un nouveau lustre. Les inserts en bois et métal ainsi que l’ameublement minimaliste contrastent avec le blanc. Les sols sont quant à eux principalement constitués de planches en bois clair. Le revêtement extérieur de toute l’extension réalisée sur l’arrière du bâtiment est en revanche en bois de récupération, illustration de l’engagement écologique du cabinet qui a également voulu installer des panneaux photovoltaïques sur toutes les couvertures, à l’exception de celle donnant sur la place. L’édifice est également performant du point de vue énergétique : il est en effet certifié MINERGIE, un label qui a pour objectif la mise en œuvre des normes de construction les plus avancées.

Une autre astuce clé pour améliorer la façon dont les pièces - en particulier à usage professionnel - sont perçues de l’intérieur est d’avoir créé plusieurs ouvertures sur les murs latéraux du périmètre. Pensées avant tout pour les espaces de travail, ces fenêtres au facteur de forme extrêmement vertical et élégant garantissent l’entrée d’un éclairage naturel particulièrement abondant.

Kirchplatz abrite à la fois les bureaux européens et le logement privé de Chad Oppenheim. Ces deux espaces sont à la fois similaires et différents. Leur continuité est assurée par la nature unique de l’édifice et par son histoire. Cet aspect fait que les pièces s’entrecoupent selon des canons architecturaux et structurels hérités du bâtiment d’origine que l’architecte a reproduits dans les parties nouvellement construites. La diversité a au contraire été souhaitée et recherchée dans la décoration et l’ameublement d’intérieur. L’espace professionnel est dominé par un blanc éclatant, propice à la concentration extrême nécessaire aux personnes travaillant à un niveau international. La partie résidentielle atténue au contraire la blancheur - excessive si l’on veut se détendre et se reposer - par le biais de murs entièrement habillés de bois ou de revêtements en pierres sur certaines parties en maçonnerie spécifiques, comme celle qui enchâsse la cheminée. Le sol perd lui aussi de sa clarté en faveur de terres cuites aux tons plus foncés et aux nuances de couleur marron et grise.

Avec ce projet, Chad Oppenheim ne fait pas seulement d’une pierre deux coups… mais bien trois : en plus de s’offrir une superbe villa au sein d’un magnifique paysage de montagne, il établit son cabinet dans le cœur bureaucratique et financier de l’Europe géographique et - dernière chose et non des moindres - contribue à ses propres frais à embellir la place centrale de son nouveau village.

Francesco Cibati

CREDITS:
Principal in charge: Chad Oppenheim
Project Manager: Beat Huesler
Project Contributors: Christoph Omlin, Sabrina Equilino
Images: Börje Müller
Surface: 3000sqf
Location: Muttenz, Switzerland

www.oppen.com


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×