07-08-2020

Harry Gugger reconvertit à Bâle un silo d’époque, le Silo Erlenmatt.

Harry Gugger Studio ,

Lukas Schwabenbauer, Marc Gilgen, Leon Faust , Christian Kahl,

Bâle,

Hotel,

La reconversion par Harry Gugger Studio d’un silo d’époque à Bâle - le Silo Erlenmatt - constitue la pierre angulaire du nouveau plan directeur élaboré pour l’effervescent quartier d’Erlenmatt Ost. Utilisé durant le XX° siècle pour stocker du blé et des fèves de cacao, cet ancien silo abrite aujourd’hui une auberge, un restaurant et des ateliers.



Harry Gugger reconvertit à Bâle un silo d’époque, le Silo Erlenmatt.

La transformation d’un site de 19 hectares dans le nord-est de Bâle par le promoteur immobilier Stiftung Habitat ainsi que par plusieurs coopératives raconte une histoire fascinante. La reconversion du Silo Erlenmatt, un silo d’époque bâti en 1912 à l’intérieur d’une gare de fret de la Deutsche Bahn dans ce quartier traversé par des voies ferrées est le véritable cœur et symbole de l’intervention. Tout autour, un nouveau plan directeur est en train de se concrétiser et de transformer la zone en quartier résidentiel et commercial doté de logements temporaires pour les artistes et les étudiants, d’auberges, d’espaces de réunion, de garages à vélos et d’un espace vert. Confié à Harry Gugger Studio, la transformation du Silo Erlenmatt en structure ayant pour vocation l’accueil et le commerce vient de s’achever. Quant à la dernière phase du projet, elle devrait se terminer en 2023.
L’ouvrage se trouve à Erlenmatt Ost au nord du quartier très animé du Petit-Bâle, sur un site délimité à l’est à la fois par la voie ferrée et par la Signalstrasse, une artère particulièrement fréquentée. Aujourd’hui, un long rideau d’édifices fait office de barrière, visuelle et sonore, face à cette double fracture urbaine et marque la limite d’un programme d’urbanisme qui mise sur le vélo comme principal véhicule de circulation tout en aspirant à une autosuffisance énergétique des bâtiments.
Dans ce projet, l’unique bâtiment existant était précisément l’ancien silo. Aujourd’hui, l’édifice n’est plus le seul lieu d’échange dans la mesure où il est enchâssé entre des établissements d’enseignement et des résidences pour les artistes en cours d’achèvement signées par plusieurs architectes. Appartenant à l’origine à l’entreprise Basler Grain and Cacao Beans Dry Storage Company et construit d’après un projet de l’architecte Rudolf Sandreuter, ce volume d’une élégante simplicité était un important lieu de stockage et de chargement de marchandises, en particulier de blé et de fèves de cacao. La reconversion mise en œuvre par le cabinet suisse Harry Gugger a permis de transformer l’ancien entrepôt caractérisé par des lucarnes et un toit à deux versants en centre d’activité et d’accueil. Le projet a été abordé en tenant compte de la structure d’origine - l’un des premiers ouvrages en béton armé de Suisse - construite sur quatre rangées de poteaux contenant 40 silos juxtaposés selon une grille très stricte de 4,80 mètres. L’objectif était de préserver les spécificités de cet exemple d’archéologie industrielle et notamment la division verticale de l’espace et le balayage rythmique des façades en minimisant les interventions de transformation. L’aspect caractéristique des silos a ainsi été conservé et ces derniers partiellement remplis. Afin d’accueillir les nouveaux espaces de travail et d’accueil, deux nouveaux planchers ont été ajoutés. Quant aux deux travées les plus externes, après adaptation aux normes antisismiques, elles sont devenues des points d’accès et des axes de distribution.
L’intervention a non seulement consolidé les façades en béton très particulières ponctuées de piliers en relief mais elle a aussi complètement démoli et reconstruit les murs du rez-de-chaussée où les marchandises étaient autrefois chargées en vue de leur transport. Au-dessus des trémies d’origine, les silos les plus extérieurs ont été remplis afin d’y poser un premier étage abritant 10 chambres de l’auberge côté rue et 10 autres espaces-ateliers côté parc, exploitant ainsi la grille de 4,8 mètres de côté. Au milieu de l’étage, un bloc de sanitaires a été construit pour les occupants tandis que deux couloirs en porte-à-faux agrémentés de balustrades en acier peint en noir mènent aux entrées de chaque pièce.
Au plus haut niveau, à l’endroit où une passerelle éclairée par une lucarne sur toute la longueur du toit autrefois équipée de tapis roulants servait de salle de remplissage et de contrôle, les architectes ont construit un autre étage en béton armé. Reposant sur les colonnes existantes, il abrite les chambres doubles avec salles de bain de l’auberge ainsi que d’autres espaces-atelier. Dans sa configuration actuelle, le Silo Erlenmatt compte ainsi un sous-sol, un rez-de-chaussée comprenant un restaurant et des salles de réunion et deux étages réservés aux ateliers ainsi qu’à l’auberge. Dans la mesure où les rails passaient sur les côtés du bâtiment et qu’une passerelle permettait le chargement des marchandises sur les trains, le rez-de-chaussée est surélevé comme à l’origine. Ce dénivelé est aujourd’hui masqué côté rue tandis qu’il est visible côté cour où l’on accède au restaurant par des escaliers extérieurs. L’un des éléments clés de la réussite du projet a précisément résidé dans le balayage modulaire original de l’édifice de Sandreuter qui a permis de concevoir, dans l’esprit du bâtiment initial, un agencement flexible, modifiable dans le temps et pouvant s’adapter à des besoins multiples et variés. La Stiftung Habitat et le gérant du restaurant et de l’auberge Talent Association souhaitaient en effet un lieu pour la jeunesse aussi ouvert que possible à l’interaction. En ce sens, le mélange de fonctionnalité et d’évocation du passé qu’Harry Gugger a mis en œuvre dans sa reconversion du silo a été fondamental : les vestiges de l’ancien silo et le souvenir de son ancienne fonction sont suggérés à travers les finitions brutes des étages supérieurs et la récupération des trémies comme éléments décoratifs du restaurant et des salles de réunion. Quelques éléments essentiels ont également permis de rendre l’ouvrage à nouveau opérationnel comme les baies vitrées et leurs cadres en chêne naturel qui divisent l’espace au rez-de-chaussée sans atténuer l’impression de grandeur et la luminosité, les meubles essentiels en bois de l’auberge et surtout les grands hublots qui non seulement éclairent et ventilent naturellement l’intérieur mais surtout donnent un visage au silo. Ressemblant en effet à des yeux ouverts sur le quartier, ils évoquent les ports, les bateaux, les chantiers... Autant de lieux propices aux changements, à la diversité et à l’accueil.

Mara Corradi

Architects: Harry Gugger Studio Ltd. (Harry Gugger, Michael Zink, Gonzalo Ampudia, Mengjie Cheng, Franziska Cherdron, Thomas Domenger, Sara Jardim, Furio Montoli, Gunnar Stachmann, Vera Hollek, Rachel Testard, Gregory Then, Jan Wiedmer
Location: Signalstrasse 37, 4058 Basel, Switzerland
Planning: 2016 - 2018
Construction: 2018 - 2020
Client: Stiftung Habitat
Tenant: Silo by TALENT
Consultants:
Project Managment: Eitel & Partner GmbH
Structural Engineer: Schnetzer Puskas AG
EMP Engineer: Gartenmann Eng. AG
Building Technology: Waldhauser + Hermann AG
Sanitary Engineer: Gemperle Kussmann
Electrical Engineer: Edeco AG
Fire Protection: Quantum Brandschutz
Facade Planner: PPEngineering GmbH
Interior design: Harry Gugger Studio Ltd., Bravo Ricky
Floor Area: 2690 sqm
Photos:
© Leon Faust (LF)
© Marc Gilgen (MG)
© Christian Kahl (CK)
© Lukas Schwabenbauer (LS)

https://www.hgugger.ch/
www.stiftung-habitat.ch

01-02-03-04-05-06-07-11-12-13-14-18: © Lukas Schwabenbauer
08-10-15-16-17: © Christian Kahl
09 : © Marc Gilgen
22-23: © Leon Faust


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×
×

Restez en contact avec les protagonistes de l'architecture, Abonnez-vous à la Newsletter Floornature