04-10-2011

Film-Obrasdearquitectura : maison Santa Rita

Film-Obras De Arquitectura,

Gustavo Sosa Pinilla,

Buenos Aires, Argentine,

Housing, Ville,

Bois,

La maison individuelle de Film-Obrasdearquitectura, un projet qui décline le modèle de la villa avec piscine, terrasse sur le toit et accès direct de l'intérieur au jardin, s'insère dans le quartier résidentiel de Santa Rita à Buenos Aires. L'ouvrage est un hommage au bois de Guatambù, le matériau dont est constitué le sol du rez-de-chaussée et du grand escalier massif, le centre de la maison.



Film-Obrasdearquitectura : maison Santa Rita
En réfléchissant sur les caractéristiques d'une maison en ville, l'agence Film-Obrasdearquitectura fournit son interprétation du projet d'habitation privée sur plusieurs étages avec jardin. Cette maison, qui doit sa forme au lot rectangulaire, présente un plan régulier développé en longueur. Elle est flanquée, selon l'usage du quartier, d'un bassin d'eau lui aussi rectangulaire. Quatre arbres à haut fût se trouvent aux quatre points névralgiques du lot, en dessinant l'équilibre de la géométrie à la base du projet. À ceux-ci s'ajoutent l'arbre qui a déterminé la position de la piscine, dont la clôture est une excuse pour obtenir un endroit où s'asseoir et contempler le jardin, et, de l'autre côté, celui qui a déterminé l'emplacement de la maison et indique l'entrée, en émergeant du sol de la cour constitué de cailloux de porphyre de Patagonie.
Une même rigueur de composition à l'intérieur devait forcément correspondre à cette disposition au niveau du paysage. La maison, qui s'étend sur trois étages, divise nettement la zone jour au rez-de-chaussée et la zone nuit au premier étage, en réservant la couverture à une grande terrasse libre.
Alors que le premier étage, compact et replié sur lui-même, sert de protection climatique au rez-de-chaussée, ce dernier vit de la relation avec le jardin, sur lequel il s'ouvre aussi bien vers la piscine que vers le gazon grâce à des fenêtres et des portes sur toute la hauteur, qui déterminent la flexibilité de l'espace. La présence du parquet de Guatambù, un bois très résistant provenant d'Amérique du Sud et utilisé comme revêtement naturel pour l'ensemble du rez-de-chaussée, dans le séjour comme dans la cuisine, sans interruption, jusqu'à la limite de la maison où commence le gazon, annonce le dialogue avec le paysage.
Un escalier imposant en bois plaqué Guatambù crée une continuité entre le rez-de-chaussée et le premier étage, comme si c'était la continuation du sol. Il s'agit d'une présence cruciale, car il est en mesure de reporter l'équilibre de la maison, tournée vers le jardin, vers l'intérieur. Le séjour sur une double hauteur en accompagne la montée, en assurant la continuité d'utilisation entre les pièces consacrées à l'activité et celles réservées au repos.
Les trois chambres et les deux salles de bains du premier étage respectent en effet les exigences d'intimité et de silence et sont caractérisées par des basses fenêtres en bandeau qui limitent l'échange thermique avec l'extérieur, en aidant à maintenir une température ambiante agréable même au premier étage.
L'escalier mène pour finir à la couverture piétinable et entièrement réservée à la terrasse qui offre une vue d'ensemble du jardin.

Mara Corradi

Projet : Film-Obrasdearquitectura / Carlos Fernandez, Jorge Isaias, Gabriel Lanosa, Claudio Maslat
Commettant : un particulier
Lieu : Carlos tejedor 385, barrio Santa Rita, Boulogne, Buenos Aires
Projet des structures : Pedro Gea
Surface utile brute : 290 m²
Surface du lot : 600 m²
Début du projet : 2006
Fin des travaux : 2007
Structure de briques enduites
Revêtement de sol intérieur en bois de Guatambù
Revêtement de sol extérieur en porphyre de Patagonie
Photos : (c) Gustavo Sosa Pinilla

www.film-obrasdearq.com.ar

Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×