12-12-2018

Dominique Coulon : résidence pour personnes âgées à Huningue

Dominique Coulon associés,

Eugeni Pons,

Huningue, Francia,

Housing, Hospice,

La sensibilité de Dominique Coulon pour les personnes âgées l’amène à construire à Huningue une résidence où espaces perméables et utilisation de la couleur transforment la perception classique de ce type d’ouvrages. Dans ce projet à Huningue, le cabinet exploite au mieux la vue directe de la résidence sur le Rhin.



Dominique Coulon : résidence pour personnes âgées à Huningue
C’est début 2013 que la municipalité de Huningue dans le Grand-Est organise un concours pour la conception d’une nouvelle résidence pour personnes âgées à la confluence du Rhin et du canal qui traverse la ville. Le cabinet Dominique Coulon & Associés le remporte et s’attelle à définir un projet utilisant le paysage comme point fort.
Commune comptant moins de 7 000 habitants, Huningue est avant tout connue pour son emplacement géographique privilégié. Bien que la frontière ne soit qu’une convention qui n’entraîne souvent aucune différence significative dans les coutumes, le contexte social ou le paysage, le charme d’un lieu donnant sur trois pays ne passe pas inaperçu. Huningue se trouve en effet exactement à la frontière entre la France, l’Allemagne et la Suisse, une frontière matérialisée par la Passerelle des Trois Pays et le passage du Rhin, qui borde la ville à l’est. Contrairement au territoire essentiellement urbain de la zone française, les berges du Rhin sont beaucoup plus sauvages côté allemand.
Dominique Coulon se sert de cet aspect comme point de départ pour concevoir une résidence pour personnes âgées qui, dès l’origine, se veut un modèle de référence pour les logements de ce type.
En termes de résultat formel, la résidence de Huningue ne reprend pas la tradition architecturale typique la région mais, malgré une absence apparente de spécificités, se caractérise plutôt par un syncrétisme de styles et de matériaux de construction. Coulon décide ainsi de repenser l’aspect des résidences collectives pour personnes âgées à travers un ouvrage à toiture plate, structure en béton armé et revêtement extérieur en brique apparente : il en ressort ainsi un bâtiment aux caractéristiques rappelant plus généralement l’Europe du Nord dont les détails intérieurs et extérieurs répondent aux nécessités fonctionnelles et à l’importance de ce type de bâtiments.
Devenant presque des baies vitrées, les grandes fenêtres donnant sur le Rhin ou sur les petits jardins du lot ont pour fonction précise de faire entrer le plus de lumière possible à l’intérieur des logements individuels et des parties communes. Une façon d’aider les résidents à surmonter la tendance à se renfermer dans une sombre coquille de solitude. La perspective maximale obtenue depuis les petits appartements, mais aussi dans les espaces collectifs, grâce à l’ampleur du vide central constitué par l’escalier reliant le rez-de-chaussée et le premier étage, exprime aussi symboliquement une perspective de vie.
Le plan même du bâtiment, conçu sur la base du décalage des deux volumes, souligne combien l’espace central est perméable : vitré sur les façades est et ouest, il fait office de trait d’union visuel entre l’entrée principale et la terrasse arrière donnant sur le Rhin. L’escalier est ici le véritable cœur de l’architecture. Coulon a souhaité l’appréhender comme un volume complet et non pas comme un simple élément de passage bien qu’il demeure un lieu où s’arrêter, se rencontrer et regarder autour de soi. Le béton d’un rouge délicat, qui reprend la couleur des dalles de sol, attire l’attention et invite à monter en contemplant le vide vertical entre les deux niveaux. Le rez-de-chaussée, principalement destiné aux activités collectives, et le premier étage, qui accueille la plupart des appartements privés, sont ainsi en communication directe. Le patio sur le toit prend quant à lui la forme d’un cube vitré suspendu au-dessus du hall. Se présentant presque comme une figure géométrique complémentaire à l’escalier, il canalise la lumière en la distribuant dans les deux étages.
Cette structure collective regroupe 24 résidents permanents vivant dans des appartements de 50 m² comprenant une pièce à vivre, une salle de bain et une chambre. Ces pièces sont complétées par une série d’espaces communautaires : un restaurant, une salle informatique, un atelier, une pièce pour diverses activités et enfin un potager et un terrain de pétanque. Le sous-sol abrite les parkings pour le personnel de service et de soins.
La chaleur des couleurs des espaces communs, les rouges prédominants et le bois brut ou naturel cèdent la place à la neutralité des murs blancs dans les appartements individuels que chaque résident peut personnaliser à sa guise. Les meubles de la cuisine et du salon, peu nombreux, ont été soigneusement choisis afin de s’adapter aux styles de chacun. Chaque appartement compte au moins deux fenêtres, une sur l’extérieur et une sur l’étage intérieur du bâtiment. La forme des vitres est extrêmement intéressante : leur intrados prononcé se transforme en effet en assise et permet de placer des objets personnels. L’évasement particulier d’un côté correspond à l’extérieur à un brise-soleil en briques qui dynamise la façade grâce à un simple jeu d’ombres. À l’intérieur, cet évasement abrite un panneau pouvant être ouvert pour faire circuler l’air.

Mara Corradi

Architects: Dominique Coulon & associés
Dominique Coulon, Olivier Nicollas, Gautier Duthoit
Architects assistants: Javier Gigosos-Ruipérez, Diego Bastos-Romero
Competition: Gautier Duthoit
Construction site supervision: Olivier Poulat
Client: Ville de Huningue
Engineers and consultants:
Structural Engineer: Batiserf Ingénierie
Mechanical Plumbing Engineer: Artelia
Cost Estimator: E3 économie
HQE specialist: Artelia
Fire safety system: Artelia
Acoustics: Euro sound project
Landscape: Bruno Kubler
Address: 41 Rue du Maréchal Joffre, 68330 Huningue / Google maps location: 47.588383, 7.585551
Surface: 3932 sqm
Competition: February 2013
Plans and technical phases: from January 2014 to October 2015
Construction: From March 2016 to December 2017
Construction companies: Earthworks road works (GIAMBERINI & GUY), structure (MADER), Concrete structure (TECHNOCHAPE), Water proofing (GALOPIN), Exterior aluminium joinery (LA SOLUTION ALU), Metal works (ROMAN), Exterior isolation and facade (SCHERBERICH), Scaffolding (FREGONESE), Plastering (SOMEGYPS), Interior wood joinery – furniture (MEYER), Wood floors (SINGER), Tiled floors (BURGER), Glued floors (ALSASOL), Painting (LES PEINTURES REUNIES), Cleaning (REGIO NETTOYAGE), Elevator (SCHINDLER), Green areas - fences (IDE VERDE), Heating - Ventilation – Solar production (LIEBERMANN), Plombing - Drainage (PAUL HERRBACH), Electricity (HUBER ELECTRICITE), Wood stove (LIEBERMANN), Kitchen (CF CUISINE)

Photography: © Eugeni Pons

http://coulon-architecte.fr/

Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×