10-03-2021

cabinet Miralles Tagliabue EMBT Le Pavillon de Romainville

Miralles Tagliabue EMBT, Benedetta Tagliabue,

Duccio Malagamba,

Romainville, France,

Centre Culturel, Pavillons,

La transformation est terminée. Le nouveau pôle moteur de la vie culturelle de Romainville, commune dans la région métropolitaine de Paris, a été livré. Le projet imaginé par l'architecte Benedetta Tagliabue, et par son cabinet d'architectes Miralles Tagliabue EMBT en collaboration avec le cabinet français Ilimelgo Architectes, a donné un second souffle au petit bâtiment du « Palais des Fêtes » en transformant l'ensemble de la zone en « Le Pavillon », un complexe culturel relié à la ville, au nouveau jardin et à la forêt voisine.



cabinet Miralles Tagliabue EMBT Le Pavillon de Romainville

L'année 2021, sur le plan professionnel, a démarré sous les meilleures auspices pour l'architecte Benedetta Tagliabue et son cabinet d'architectes. D'abord la victoire, ex-æquo avec Anna Heringer, du « Prix des Femmes Architectes ARVHA 2020 », un prix lancé par l'Association Française de Recherche sur la Ville et l'Habitat, puis la nomination du projet Kàlida Sant Pau Centre de Barcelone au Mies van der Rohe Award 2022, le prix de la Commission Européenne et de la Fundació Mies van der Rohe pour l'architecture contemporaine.
Le cabinet d'architectes Miralles Tagliabue EMBT participe à des projets divers au sein du plan général Grand Paris, le grand projet métropolitain qui vise à améliorer la ville de Paris et sa banlieue, en termes d'accessibilité, de respect de l'environnement et de qualité de vie. Ce grand plan englobe également le nouveau complexe culturel de la ville de Romainville. Un projet construit dans et avec le paysage, réalisé par l'architecte Benedetta Tagliabue et par son cabinet Miralles Tagliabue EMBT en collaboration avec le cabinet français Ilimelgo Architectes.

Les architectes se sont vu confier la mission suite à leur victoire à un concours de conception lancé par l'administration de la ville : l'objectif était de donner une nouvelle vie et de nouvelles fonctions à un bâtiment historique préexistant et avec lui à une importante zone urbaine.
Le nouveau complexe culturel de Romainville est un projet hautement durable qui respecte la mémoire du lieu, représentée par le bâtiment historique du pavillon polonais reconstruit ici, à l'issue de l'exposition universelle de Paris de 1937 « des Arts et des Techniques appliquées à la Vie moderne ». L'histoire du petit bâtiment à la structure métallique a été au fil du temps intrinsèquement liée à celle de la ville française, d'où la réponse élaborée par les architectes qui ont réinventé le rôle du Palais des Fêtes, en l'agrandissant et en le transformant en un nouveau complexe :«  le Pavillon ». Le projet a tout d'abord redonné une visibilité à la structure métallique d'origine, devenue invisible au fil du temps à la suite de restaurations et d'interventions successives. Les architectes ont également sauvegardé au maximum la surface libre de l'espace, pour la transformer en un jardin accessible au public où sont insérées de nouvelles fonctions telles que la salle pour les événements et l'auditorium. La répartition des fonctions dans de nouveaux volumes permet la réalisation simultanée de différentes activités et événements artistiques, et contribue également à créer un nouveau paysage au cœur de Romainville. Lue à l'échelle de la ville, l'intervention établit un lien étroit avec le parc voisin Corniche des Forts, tandis que d'un point de vue plus large, elle crée des liens urbains et paysagers avec le plan du Grand Paris.
Le projet constitue également un hommage explicite au passé industriel de la ville, à travers les façades des nouveaux volumes. Ces nouveaux éléments ont en effet une façade double-peau constituées d'une enveloppe en béton et d'un bardage métallique avec des nuances bleu-vert, un choix chromatique qui rappelle les arbres de la forêt voisine. Les habitants ont accueilli le projet avec enthousiasme et, très vite, ils se sont approprié à la fois les nouvelles structures du centre culturel et son jardin avec un calendrier riche en initiatives.

(Agnese Bifulco)

Images courtesy of Miralles Tagliabue EMBT, photo by Duccio Malagamba

Project Name: “Le Pavillon” City of Romainville’s Events Hall

Project credits
Location: Romainville, Paris, France
Dates: 2017–2019

Client: Romainville Town Hall
Architects: Benedetta Tagliabue, chief architect
Miralles Tagliabue EMBT
Elena Nedelcu, project director
Local architects: ilimelgo architectes, Valerian Amalric, Maxime Potiron

Bureau d’études TCE: EPDC
Structural Engineer: IETI
Economist consultant: MEBI
Acoustic consultant: AVLS
Scenography: Tourny
Landscape consultant: Land’Act
Photography: Duccio Malagamba

Collaborators EMBT: Ana Otelea, Marzia Faranda, Vincenzo Larocca, Alessia Apicella, Marilena Petropoulou, Gabriele Rotelli, Ana Dinca, Andrea Marchesin, Antonio Soreca, Cristina Ghigheanu, Damiano Rigoni, Diana Santana, Eliza Neagu, Iago Pérez Fernández, Manousos Kakouris, Marco Loretelli, Marco Molinari, Marion Delaporte, Máté Géhberger, Salvatore Sapienza, Sara Mucciola, Silvia Plesea, Valentina Frigeni, Verónica Donà, Yasmine Fahmy.

Collaborators ilimelgo: Félicie Botton, Paul Lengereau, Héloïse Debroissia, Morgane Hamel, Marine Amand

Area: 2.735 m2
Cost: 8.414.521,22 €
Typology: Rehabilitation and extension
Scope: Complete
Program: Auditorium, show room, offices, foyer, artists dressing rooms, services.


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×
×

Restez en contact avec les protagonistes de l'architecture, Abonnez-vous à la Newsletter Floornature