13-11-2020

Steven Holl réalise le Winter Visual Arts Building à Lancaster en Pennsylvanie

Steven Holl,

Paul Warchol,

Lancaster, Pennsylvania US,

Art Center,

Steven Holl a utilisé l’acier, le béton et le verre translucide pour réaliser un ouvrage faisant office de véritable manifeste pour le Franklin & Marshall College de Lancaster en Pennsylvanie. Bâtiment certifié LEED Gold, le Winter Visual Arts Building évoque un cerf-volant entouré d’arbres.



Steven Holl réalise le Winter Visual Arts Building à Lancaster en Pennsylvanie

Le cabinet Steven Holl Architects a conçu en 2016 et achevé en 2020 le Winter Visual Arts Building, un nouveau pavillon consacré à l’étude et à l’exposition des arts visuels au sein du Franklin & Marshall College de Lancaster. Situé à l’entrée sud de l’université, l’édifice est beaucoup plus qu’un bâtiment isolé au cœur d’un vaste espace vert, comme c’est souvent le cas dans les campus américains : c’est aussi un manifeste de la célèbre devise de l’établissement « Lux et Lex ». Comme l’affirme Steven Holl en personne, l’ouvrage a été conçu en opposition à l’architecture en briques de tous les autres bâtiments du Franklin & Marshall College édifiés depuis sa fondation en 1787. Le recours à l’acier, au béton et à un double vitrage translucide Okalux pour réaliser la structure et assurer la légèreté de sa synthèse formelle exprime clairement la volonté du College de se tourner vers le futur.
Le nouveau département d’Art, d’Histoire, d’Arts visuels et de Cinéma cherche à se détacher du passé à travers un ouvrage parvenant non seulement à s’intégrer sans peser sur son contexte naturel mais aussi à atteindre l’excellence en matière d’efficacité énergétique en tirant le meilleur parti possible des potentialités des matériaux.
Pour le cabinet de Steven Holl, cela signifiait se pencher sur l’environnement du projet et le préserver au maximum, a fortiori au vu de la présence d’un arboretum de 52 acres agrémenté d’arbres datant de 200 ans. Toutes les plantes du site ont été sauvegardées et, durant toute la construction, leurs racines ont été protégées afin de réduire l’entretien de la végétation et d’altérer aussi peu que possible l’écosystème existant. Tel était le point de départ, notamment en termes formels, de ce projet évoquant apparemment un cerf-volant coincé au milieu des arbres, un clin d’œil à une célèbre expérience effectuée par Benjamin Franklin pour tester l’électricité générée par la foudre. Au-delà de la beauté de cette image, l’édifice n’a pas pour intention de reproduire une forme mais de faire allusion aux différentes caractéristiques qu’elle est susceptible de contenir. Holl n’a pas explicitement dessiné sur le plan un cerf-volant au milieu d’arbres mais il nous permet de discerner dans son évocation le symbole d’une nouvelle voie, d’un cheminement qui s’éloigne des constructions géométriques en briques à volumes fermés, autant de monuments visant à rendre hommage à un savoir classique à l’instar de l’Old Main qui se trouve au cœur du campus. Légèreté, ouverture et respect : tels sont les concepts clés que symbolise le cerf-volant même si c’est la composition architecturale de Steven Holl, telle qu’elle s’exprime parfaitement dans ses aquarelles, qui nous rapproche le plus intimement de cet univers.
Je ne suis pas certaine que - comme on le lit souvent - Alvar Aalto avait vraiment en tête les lacs de Finlande lorsqu’il conçut le vase Savoy mais il a indéniablement réussi à créer une forme évocatrice d’un système, celui de la nature que l’on retrouve dans un grand nombre de ses réalisations en bois incurvé, dans le plafond de l’auditorium de la bibliothèque Viipuri ou dans le mur ondulé du pavillon de la Finlande lors de l’Expo de New York. Le Winter Visual Arts Building rappelle l’univers visuel et sentimental d’Alvar Aalto tout en soulignant la capacité de l’architecture à utiliser des symboles plutôt que des métaphores ou des similitudes.
Pour remplacer un bâtiment en briques aujourd’hui démoli, Steven Holl a imaginé un cadre apparent composé à la fois de tuyaux en acier pour soutenir la toiture en bois et de panneaux à double vitrage translucide Okalux , un élément clé récurrent dans les réalisations de l’architecte américain. La structure en « box-kite » sur deux niveaux repose sur un petit nombre de murs en béton au rez-de-chaussée tandis que le reste du périmètre est constitué de baies vitrées, un moyen de donner la sensation, de loin, que le volume supérieur en saillie est en apesanteur. Cette impression est renforcée par la longue passerelle reliée à la route menant à l’Old Main qui mène à l’une des entrées de la mezzanine. Les espaces sont ici agencés sur le bord de l’étage autour d’une zone centrale appelée « commons » située au bout de la passerelle et mettant en communication les différents ateliers. On trouve un agencement similaire également au dernier étage, agrémenté d’une terrasse arborée et de nombreuses ouvertures donnant sur l’étage du dessous. Au rez-de-chaussée enfin, on trouve les ateliers de pose et de cinéma ainsi que les galeries d’exposition. Le grand hall central vitré permet de traverser le bâtiment du regard depuis l’extérieur et, en apercevant les troncs d’arbres centenaires, d’imaginer que ce sont eux qui « soutiennent » le poids de tout le volume supérieur.
Avec ses grandes courbes tracées sur le plan comme si le pavillon était un organisme végétal s’adaptant au contexte, à la lumière et aux obstacles environnants, le côté de ce volume semble d’ailleurs avoir été dessiné au gré des frondaisons des arbres. Afin de permettre aux étudiants de toujours bénéficier du meilleur éclairage naturel pour leur activité (il a été estimé que, durant la journée, 75 % des salles pouvaient n’être éclairées qu’à l’aide de lumière naturelle), les baies vitrées sont composées d’un double vitrage structurel en U translucide hautement performant en termes de transmission lumineuse. Et cet élément ne constitue que l’un des détails techniques ayant permis à l’édifice de décrocher une certification LEED Gold. Pour assurer le confort des étudiants et des enseignants, chaque atelier a été doté d’une fenêtre ouvrante et d’une lucarne pouvant être actionnée pour faire entrer abondamment d’air frais (à des fins d’économie d’énergie, un panneau mural indique à l’utilisateur à quel moment les conditions extérieures sont les meilleures pour ouvrir les fenêtres). En termes de développement durable, tous les matériaux, y compris les peintures, les mastics, les revêtements et les adhésifs, se caractérisent par des émissions de COV très faibles voire nulles.
La couverture et les murs en contreplaqué, d’origine locale, sont certifiés FSC. Plus de 60 % des matériaux de construction ont fait l’objet d’une déclaration EPD (déclaration environnementale certifiée du produit) attestant qu’ils sont issus de bonnes pratiques d’extraction et de production. Les espaces sont chauffés et rafraîchis à l’aide d’un plancher radiant actif qui, en matière d’efficacité, représente un progrès par rapport aux planchers chauffants utilisant de l’air. Le nouvel édifice est relié à l’installation centrale existante pour laquelle le campus achète chaque année de l’énergie verte.
La toiture entièrement revêtue d’une membrane TPO blanche à haut indice de réflexion solaire (SRI) parvient à atténuer considérablement l’effet îlot de chaleur. La toiture blanche reflète l’énergie émise par le soleil au lieu de l’absorber, réduisant ainsi l’accumulation de chaleur sur toute la surface du bâtiment. La présence des arbres fait le reste.

Mara Corradi

Architects: Steven Holl Architects www.stevenholl.com
Steven Holl (design architect, principal)
Chris McVoy (partner in charge)
Garrick Ambrose (project architect, senior associate)
Carolina Cohen Freue (assistant project architect)
Dominik Sigg, Marcus Carter, Elise Riley, Michael Haddy, Hannah LaSota (project team)
project manager Casali Group, Inc, Thomas Murray
and Franklin and Marshall College, Sheldon Wenger
structural engineers Silman Associates
MEP engineers ICOR Associates
civil engineers David Miller Associates
climate engineers Transsolar
landscape architects Hollander Design
Client: Franklin & Marshall College
Façade consultants: Knippers Helbig Advanced Engineering
Lighting consultants: L’Observatoire International
Acoustical consultants: Harvey Marshall Berling Associates
Pool consultants: Aqua Design International
Construction period 2018- 2020
Building area 33,000 gross square feet
Photography: Courtesy Paul Warchol
Watercolours: Courtesy Steven Holl


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×
×

Restez en contact avec les protagonistes de l'architecture, Abonnez-vous à la Newsletter Floornature