09-05-2011

Souto de Moura : Musée Paula Rêgo

Eduardo Souto de Moura,

Luis Ferreira Alves,

Lisbonne,

Musees, Bâtiments publics,

Marbre, Ciment,

L'architecture d'Eduardo Souto de Moura, qui n'a jamais tendance à faire sensation, est constituée de choix liés au paysage, au sens de l'ouvrage et au détail des matériaux. Le projet du Musée Paula Rêgo à Cascais, où le ciment est rouge, le verre pousse à contempler le détail et les deux pyramides qui la surmontent sont les symboles de l'architecture dans le paysage, regroupe ces objectifs.



Souto de Moura : Musée Paula Rêgo
Parmi les ouvrages les plus récents et significatifs du Portugais Eduardo Souto de Moura, qui a remporté le Pritzker architecture price 2011, citons le Musée Paula Rêgo à Cascais, une station balnéaire non loin de Lisbonne. Les projets de Souto de Moura, une figure de relief dans l'architecture contemporaine portugaise et dans le débat international, ne remplissent pas les couvertures des revues, mais s'éloignent du style démagogique avec lequel les jeunes générations franchissent la barrière des publications du secteur pour devenir des noms connus du grand public. Souvent comparé à celui d'autres grands architectes de l'école portugaise comme Alvaro Siza et Fernando Tàvora, son travail surprend pour l'invention et le détail, ce qui fait qu'on admire l'ouvrage du premier coup d'?il au dernier moment d'observation, qu'il s'agisse d'en contempler l'ensemble ou de découvrir chaque choix conceptuel.
Paula Rego, un des peintres portugais les plus importants à l'heure actuelle, a justement choisi Souto de Moura pour réaliser le musée consacré à ses ?uvres, qui se dresse sur un terrain de presque 9 000 mètres carrés, avec un bois et un mur d'enceinte préexistants et un vide au centre, où l'édifice a été construit. Le style figuratif de Paula Rego s'unit ainsi au langage des flèches et des toits vus par Souto de Moura dans les habitations de l'architecte portugais Raul Lino, dont il déclare s'être inspiré pour le dessin des deux grands toits en forme de pyramide, des éléments cruciaux et les symboles de l'ouvrage, les sommets d'une hiérarchie de hauteurs qui règlent les volumes de l'ensemble du complexe. Telle est la dimension du grandiose selon l'architecte, complétée par le choix radical et univoque du ciment peint en rouge. Le modèle architectural de la tour, à la fois cheminée et fortification, un élément figuratif appartenant à la fantaisie et avec laquelle l'histoire de la discipline s'est confrontée, est interprété à l'aide du ciment, le matériau propre au langage de l'architecture portugaise récente, celui de son stade de Braga célèbre et de ses maisons individuelles à Cascais. La couleur rouge qui n'est pas compacte mais suit les imperfections du ciment, celui-ci apparaissant ainsi comme déjà transformé par le temps, et les coupes dans les angles pour les ouvertures vitrées qui fournissent la lumière naturelle aux zones d'exposition, atténuent l'austérité de la matière.
Les tours en forme de pyramide deviennent les symboles de l'ouvrage, en le rendant reconnaissable comme une “cathédrale” de notre époque, comme il convient à un musée et au rôle que cette institution joue désormais dans le paysage urbain et dans le panorama culturel. L'idée de placer une librairie et une cafétéria dans les tours confirme la nouvelle perception du musée comme lieu de distraction culturelle, où l'apprentissage n'est plus considéré dans le sens didactique, mais comme une activité pour les loisirs et la convivialité.

Mara Corradi

Projet : Eduardo Souto de Moura
Collaborateurs : Bernardo Monteiro, Diogo Guimarães, Junko Imamura, Kirstin Schätzel, Manuel Vasconcelos, Maria Luís Barros, Pedro G. Oliveira, Rita Alves, Sofia Torres Pereira, Susana Monteiro et Paula Mesquita
Commettant : Câmara Municipal de Cascais
Lieu : Avenida da República, Cascais (Portugal)
Projet des structures : AFAconsult
Surface utile brute : 3307 m²
Surface du lot : 8 896 m²
Début du Projet : 2005
Fin des travaux : 2008
Structure en ciment peint en rouge
Revêtement en marbre gris-bleu de Cascais
Photos : (c) Luis Ferreira Alves

www.casadashistoriaspaularego.com

Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×