14-02-2020

RRA signe le complexe résidentiel du n°15 Bygdøynesveien à Oslo

Reiulf Ramstad,

Mariela Apollonio,

Oslo, Norvège,

Residences,

L’ancienne habitation de l’ambassadeur du Canada à Oslo est le point focal d’un plan directeur du complexe résidentiel haut de gamme conçu par Reiulf Ramstad Architects sur des parcelles de terrain du parc monumental de la péninsule de Bygdøy.



RRA signe le complexe résidentiel du n°15 Bygdøynesveien à Oslo

Le cabinet Reiulf Ramstad Architects vient d’achever pour la société immobilière norvégienne Bygdøy Boligutvikling la construction d’un complexe de six villas individuelles au 15 de la rue Bygdøynesveien, l’artère de la péninsule de Bygdøy située non loin du centre-ville d’Oslo. Le projet s’articule autour d’une imposante villa datant de 1916, l’ancienne habitation de l’ambassadeur canadien de 1956 à 2012. C’est dans une partie de ce qui était autrefois son jardin que les logements du n°15 Bygdøynesveien ont vu le jour.
Entourés d’arbres de haute futaie et construits de façon symétrique autour d’un axe ayant la villa pour point focal, les logements se trouvent sur un terrain en pente qui reprend de la hauteur côté nord au niveau de l’édifice.
Le destin de la propriété, d’une importance historique considérable, fit l’objet d’âpres débats au sein de la mairie d’Oslo jusqu’à la décision, en 2012, de vendre l’intégralité du lot de 16 acres, villa comprise. Il fut alors acheté par le promoteur immobilier Tore Eiklid. Le grand parc de style anglais fut divisé en plusieurs parties : les deux parcelles latérales furent revendues à Bygdøy Boligutvikling à des fins résidentielles, quant au bâtiment néo-baroque, aux allées et à la partie du jardin lui faisant face, Tore Eiklid les conserva pour en faire, paraît-il, sa propre habitation.
Bien que les parcs de cette dimension soient rares, toute la péninsule de Bygdøy est émaillée de villas entourées de grands jardins et de vastes espaces verts. Le projet de Reiulf Ramstad Architects a souhaité protéger et mettre en valeur l’esprit du lieu, foisonnant de luxueuses demeures et de plusieurs musées consacrés à la mer et à la navigation.
Du point de vue de la composition, les habitations prennent la forme de 6 volumes à deux étages alignés respectivement à l’est et à l’ouest du jardin central menant à la villa, comme s’ils prolongeaient idéalement l’escalier monumental. Conçus de manière à garantir une grande luminosité dans toutes les pièces et à obtenir des espaces plats pouvant être transformés en terrasses, les ouvrages ont été réalisés selon un principe d’orientation : les Maisons du parc à l’est entre la rue Bygdøynesveien et le parc de la villa, et les Maisons du jardin à l’ouest, entre le parc et les espaces verts des propriétés adjacentes.
Il est possible d’accéder aux premières, qui donnent sur le parc côté ouest, depuis la rue Bygdøynesveien. Le choix de toujours placer l’entrée principale au milieu de chaque volume confère un ordre et un rythme aux façades même si elles sont toutes différentes. Les pièces à vivre situées au rez-de-chaussée bénéficient d’un bon éclairage naturel durant les heures les plus ensoleillées. Quant aux chambres à l’étage, elles sont orientées côté nord pour rester fraîches. Les Maisons du jardin, en revanche, sont tournées vers le parc de la villa à l’est et on y accède directement depuis un sentier qui longe celui-ci. Le plan est organisé en fonction de la trajectoire du soleil de manière à ce que les pièces utilisées la journée soient éclairées naturellement sur les trois côtés et permettent d’admirer à la fois le parc et le soleil couchant au sud-ouest.
Non seulement les nouvelles unités sont à la même échelle que les autres habitations environnantes de Bygdøy mais cette échelle établit une hiérarchie nette avec la villa qui demeure, avec son jardin central, le point de référence visuel du projet. Dans la mesure où ils ont été réalisés en briques et avec de grandes fenêtres verticales sur tous les côtés, les logements imitent le volume compact mais ouvert sur le contexte de la villa. L’utilisation de la brique également comme revêtement permet par ailleurs de souligner le lien avec l’histoire locale.
L’ensemble du complexe se distingue par une intense sobriété en raison d’une palette de couleurs très limitée que l’on retrouve dans les briques, le mortier et le chêne des portes. Les architectes ont en revanche choisi le noir pour les encadrements laqués, les éléments techniques comme les portails et les luminaires extérieurs.

Mara Corradi

Architects: Reiulf Ramstad Architects
Client: Bygdøy Boligutvikling
Location: Oslo, Norway
Gross useable floor space: 6800 sqm
Invited competition: 2015
Start of work: 2015
Completion of work: 2019
Photographs: © Mariela Apollonio - fotografadearquitectura


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×
×

Restez en contact avec les protagonistes de l'architecture, Abonnez-vous à la Newsletter Floornature