27-02-2019

Pompejus de RO&AD Architecten

RO&AD Architecten,

Katja Effting,

Halsteren, Paesi Bassi,

Centre Culturel,

Bois, Métallurgique,

Les architectes RO&AD ont ajouté un nouveau bâtiment à une ancienne forteresse tombée en ruine située en Hollande, près de la frontière avec la Flandre, et plusieurs fois rénovée depuis 2010 : une tour panoramique polyvalente baptisée Pompejus.



Pompejus de RO&AD Architecten

Édifié en 1672 pour protéger les voies navigables contre les Français et les Espagnols et théâtre d’âpres combats pour la possession de ce point stratégique au fil des siècles suivants, le fort de Roovere se trouve au sud de la Hollande, près de la frontière belge. Le cabinet d’architecture RO&AD, du nom de ses fondateurs Ro Koster et Ad Kil, a été appelé à construire Pompejus, un complexe comprenant une tour panoramique, un théâtre et un centre d’informations touristique. C’est le dernier ouvrage d’une série d’interventions visant depuis 2010 à requalifier la zone du fort, tombée en déclin au XXe siècle en raison de l’ouverture de nouvelles voies commerciales plus avantageuses.

Pourquoi construire une tour panoramique en plein cœur des basses terres néerlandaises ? C’est ici que se trouve la West-Brabantse waterlinie, la première ligne de défense au monde à avoir utilisé les inondations comme moyen de bloquer le passage des armées ennemies. La ligne se compose d’une série de forts - le fort de Roovere étant au centre de ces derniers - reliés à la fois par des barrages de passage et par le regard : depuis chaque fort on pouvait en effet voir les forts des alentours, au moins jusqu’au XIXe siècle. Au XXe siècle, les bois sont devenus plus denses et ce vaste panorama a été occulté. C’est la raison de cette tour panoramique de RO&AD : donner aux touristes et aux habitants la possibilité d’embrasser du regard toute la région ainsi que ses forts et ses canaux.

Le nom de l’ouvrage provient du premier général ayant commandé la forteresse, Pompejus de Roovere. La tour se trouve à l’extrémité du fort, qui faisait autrefois face à l’ennemi et dont elle reproduit le profil tout en se hissant de 25 mètres. Cette hauteur, ajoutée au 9 mètres de la forteresse, permet de surplomber les frondaisons et d’offrir une vue dégagée sur 20 kilomètres dans toutes les directions. Avec sa forme triangulaire, Pompejus est ainsi fermée sur l’extérieur et ouverte vers le fort. Elle est agrémentée d’un grand escalier abritant un centre d’informations et d’un théâtre en plein air de 225 places. Le motif ornant la façade a été conçu selon la décomposition de Voronoï, un diagramme basé sur un principe mathématique utilisé par RO&AD pour établir des ouvertures et des zones couvertes dans l’enveloppe extérieure. L’utilisation de ce modèle a permis de préfabriquer des éléments ensuite facilement assemblables sur site. Cette enveloppe extérieure, réalisée en bois Accoya, repose sur une structure en acier galvanisé composée de triangles, nécessaires pour pouvoir circonscrire le diagramme Voronoï dans leur périmètre.

Pour faciliter la construction pour tout le monde, de la conception à la réalisation et à l’assemblage des parties, les architectes ont opté pour la méthode « File-to Factory », à savoir qu’aucun dessin préparatoire n’a été réalisé mais uniquement un modèle 3D. Ce dernier a ensuite été converti en une série de scripts pour Tekla (modélisation de travail et collaboration BIM) pour les personnes chargées de réaliser la structure en acier et en langage machine CNC pour la charpenterie. Les architectes expliquent que cette méthode a donné naissance à une série de paquets « comme pour la bibliothèque Billy d’Ikea ». Les éléments produits étaient codifiés et donc simples à assembler, toujours grâce au modèle 3D qui a également permis d’exporter automatiquement les dessins d’exécution nécessaires à la phase de construction à proprement parler.

Enfin, un autre élément fondamental pour la construction de Pompejus a été le système social : de très nombreux habitants et entreprises ont participé directement ou indirectement à la production. Via un financement participatif, les habitants ont pu financer l’ouvrage tandis que des entreprises locales ont parrainé des parties spécifiques du projet, tels que le transport ou le bois. Les écoles et les institutions de la ville ont également fourni des stagiaires et des bénévoles. Toutes les personnes qui souhaitaient pouvoir utiliser Pompejus ont activement participé à sa réalisation. Pompejus, comme le soulignent les architectes de RO&AD « est devenu notre tour », véritable trait d’union entre les habitants de la région et foyer spontané d’une organisation s’occupant de son programme et de son entretien.

Francesco Cibati

Location: Halsteren, the Netherlands
Year of construction: 2017
Design: RO&AD Architecten
Project team: Ad Kil, Ro Koster, Martin van Overveld
Client: Municipality of Bergen op Zoom
Structural engineering: Adviesbureau Luning, Velp
Contractors: Berghbouw. De Kok Bouwgroep, Nijs Soffers, VKP
Photos: Katja Effting

https://www.ro-ad.org
https://www.pompejus.nl


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×