13-02-2019

PCA-STREAM : rue de Laborde, transformation en bureaux d’une ancienne caserne royale parisienne

PCA-stream Philippe Chiambaretta Architects,

Salem Mostefaoui, Jean-Philippe Mesguen, Julien Lanoo,

Paris,

Bureaux,

Philippe Chiambaretta de PCA-STREAM signe le nouveau siège de Gide Loyrette Nouel, un grand cabinet d’avocats français. Expérimentant de nouveaux concepts pour les bureaux, PCA-STREAM transforme l’ancien siège de la caserne royale de la Pépinière, rue de Laborde, à Paris, en espace d’avant-garde.



PCA-STREAM : rue de Laborde, transformation en bureaux d’une ancienne caserne royale parisienne

On peut aujourd’hui admirer à l’endroit où se trouvait autrefois le majestueux siège de la caserne royale de la Pépinière, entre la place Saint-Augustin et la rue de Laborde, à Paris, un bâtiment complexe datant de plusieurs époques. La dernière intervention de restauration et d’agrandissement est signée par le cabinet français PCA-STREAM de Philippe Chiambaretta, célèbre pour ses nombreux projets de réhabilitation d’immeubles parisiens, comme la restructuration du 173, boulevard Haussmann ou du 52, avenue des Champs-Élysées, toujours en cours. Philippe Chiambaretta réfléchit depuis 15 ans sur l’organisation des bureaux et sur leurs nouvelles dynamiques, en perpétuel changement. Il s’appuie pour cette réflexion sur le service de recherche de STREAM, une unité qui regroupe 150 chercheurs du monde entier travaillant sur des protocoles triennaux et dont les études ont été appliquées à l’élaboration de solutions pour de grandes entreprises telles que Facebook, BlaBlaCar, Chanel ou Total.
En 2015, l’État français a mis en vente la caserne royale de la Pépinière qui abritait autrefois le régiment des Gardes françaises chargé de la protection du roi de France. Initialement construite selon un plan en U ouvert sur la place Saint-Augustin, la caserne fut amplement transformée sous le Second Empire pour accueillir jusqu’à 1500 hommes avant d’être partiellement démolie et reconstruite en 1925, date à laquelle le Cercle national des armées s’installa dans un nouveau bâtiment de style art déco refermant ce qui constituait autrefois le portail d’accès principal sur la place Saint-Augustin. La vente publique et le projet complexe de récupération de Philippe Chiambaretta n’ont concerné que la partie encore existante de l’édifice d’origine du XVIIIe siècle (l’extrémité donnant sur la rue de Laborde), la cour intérieure (jadis utilisée pour les défilés militaires) et le bloc plus récent, édifié en 1950 et qui abritait la caserne ainsi que des bureaux. Ce dernier bloc, imposant et dominant la façade art déco conservée côté rue de la Pépinière, n’était qu’un bâtiment fonctionnel peu intéressant en termes architecturaux. C’est pourquoi la nouvelle intervention a choisi de la démolir tout en restaurant en revanche la partie datant du XVIIIe siècle, austère, martiale et typiquement parisienne, pour reprendre les mots du cabinet PCA-STREAM.
L’aile historique, qui grâce à la restauration a pu retrouver toute son élégance classique et sa fière rigueur frontale, accueille ainsi aujourd’hui les clients du cabinet d'avocats. Entièrement repensée et reconstruite, la cour a quant à elle été divisée en deux et intégrée à un nouveau complexe en verre et en acier remplaçant celui des années 50, pour abriter les bureaux de l’administration et de la direction du cabinet d’avocats Gide Loyrette Nouel. La connexion entre architecture historique et architecture contemporaine substituant l’ancien est directement instaurée par un pavillon « transparent » qui se trouve au milieu de la cour et prolonge idéalement le volume des bureaux en s’adossant, au niveau du sol, au bloc du XVIIIe siècle.
Le projet a redonné au corps d’origine son ancienne splendeur en reprenant le balayage vertical martial des élévations pour concevoir de nouveaux fronts sur la cour où la rigueur de l’acier noir des façades continues s’estompe dans la transparence des baies vitrées. Dans la mesure où il devait se raccorder à la façade côté rue de la Pépinière, plus haute par rapport à la caserne du XVIIIe siècle (9 étages plus toiture contre seulement 5 pour cette dernière), le nouvel édifice domine verticalement l’ancien bâtiment. Les poutres en T en acier et les passerelles extérieures de chaque étage imposent toutefois une lecture horizontale de l’ouvrage.
À l’intérieur, les systèmes de passage ont été conçus pour permettre une libre circulation sur toute la longueur du bâtiment. Les espaces communs et les lieux de réunions informelles sont nombreux : cuisines et espaces de convivialité à chaque étage mais aussi un restaurant contemporain doté de grandes tables, qui se transforme pendant la journée en espace de travail et de collaboration informel. Le bâtiment comprend également une grande bibliothèque agrémentée de fauteuils où groupes et individus peuvent se retrouver dans un même endroit. Les cages d’ascenseur sont regroupées dans un même emplacement de façon à ce que les membres du personnel puissent se croiser quotidiennement.
Le jour, les nouveaux bureaux renforcent visuellement les armes de l’ordre et la légèreté du corps du XVIIIe siècle, plus compact. La nuit en revanche, leur présence est annulée par l’éclairage intérieur qui valorise, par réflexion, l’édifice historique.
Le No-Pa - c’est le nom que les architectes ont donné au pavillon central - est un corps en forme de tronc de pyramide dont le but précis est de relier, c’est-à-dire de faire se rencontrer et dialoguer les gens. Caractérisé par un couloir à double hauteur permettant de passer de l’ancien bâtiment au corps moderne, il est jalonné d’espaces de rencontre, d’un restaurant, de cafés, de confortables pièces pour les réunions informelles : autant de lieux où lire, penser et partager.
Le nouveau siège de Gide Loyrette Nouel compte enfin près de 4 500 mètres carrés d’espaces extérieurs. Plus de la moitié est utilisée comme jardin, à l’instar des terrasses sur les toits, du bar flanqué d’un potager à consommer sur place, des passerelles extérieures et du jardin dans l’une des deux cours.

Mara Corradi

Architects: PCA-STREAM www.pca-stream.com
Client: ACM
Location: 15 rue de Laborde, 75008 Paris
Total surface: 18 879 sqm
Competition (year) : 2018
Start of work: July 2016
Completion of work: October 2018
Contracting Authority: ACM
Assistant to the Contracting Authority: ARC
Contract Supervisor: Artelia
Structure: Kephren
Façades: VS-A
Environmentr: Green Affair
Plumbing/HVAC: Barbanel
Acoustics: A&C
Technical Inspection: Qualiconsult
Economist: Delporte
Health and Safety: LM3C
Fire Safety: CSD Faces
Landscaping: Topager, La Superstructure
External Lighting: LUMIERE STUDIO
Office Design: ARCHIMAGE
General Contractor: Eiffage
Façades: GOYER
Locksmithing: AGM
Air Conditioning: LEFORT
Electrician: FIBOR
Landscaping: Topager, Les Jardins de l’Orangerie

Certification:
BREEAM Very Good, HQE Renovation Excellent, HQE
New Excellent, High Energy Performance Certification

Photographs
© Julien Lanoo
© Jean-Philippe Mesguen
© Salem Mostefaoui


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×