04-06-2021

No Architects : rénovation de la crèche Malvína à Karlín

No Architects,

Studio Flusser,

Prague,

Jardines de enfants,

Le cabinet No Architects est intervenu dans le quartier de Karlín à Prague pour transformer les espaces d’une crèche en expérience immersive à taille d’enfants. Particulièrement soucieux des détails, le nouvel agencement de la crèche Malvína de No Architects est axé sur l’adaptation de l’usage des espaces par les enfants en fonction des moments de la journée.



No Architects : rénovation de la crèche Malvína à Karlín

Floornature présente une nouvelle intervention de réfection complète d’intérieur récemment effectuée à Prague par le cabinet No Architects. Toujours à Prague, nous avions analysé la transformation d’un appartement à Dejvice, un projet original visant à apporter une solution à une mauvaise distribution des pièces. Fondateurs de No Architects, Daniela Baráčková et Jakub Filip Novak étaient parvenus à redonner une unité et à refaire communiquer des pièces auparavant cloisonnées en créant une nouvelle circulation au sein de l’appartement.
Espace de 120 m² sur un seul étage situé à l’intérieur d’un bâtiment polyvalent, la crèche de Malvína se trouve quant à elle dans le quartier de Karlín à Prague 8 au nord-est du centre-ville. L’ouvrage s’inscrit dans le cadre d’un contexte moderne, autrefois industriel en périphérie de Prague et aujourd’hui fréquenté toute la journée et offrant de nombreuses attractions. Accueillant des enfants de 9 mois à 2 ans, la crèche occupe un grand bureau accessible depuis le rez-de-chaussée grâce à un escalier en colimaçon. Au-delà du hall, au niveau du palier de l’escalier, une première pièce anonyme représentait auparavant le lieu où les parents confiaient les enfants aux assistantes maternelles. L’accès au grand espace ouvert principal, à travers une simple porte, constituait le point de séparation. Au-delà, on trouvait une pièce unique trop grande pour des enfants commençant à peine à marcher, dépourvue de cachettes et dotée de quelques meubles ainsi que de beaucoup de jeux colorés mais sans délimitation fonctionnelle précise, si ce n’est pas la cuisine et la salle de bains.
Ce qui représente pour des adultes un cheminement tout naturel vers un point d’arrivée constitue pour les enfants en bas âge une succession d’obstacles, le plus difficile étant le départ de leurs parents. Compte tenu de cet aspect, le cabinet No Architects a focalisé son attention sur la perception visuelle et spatiale de la crèche ainsi que sur le sentiment d’accueil et d’appartenance qu’une bonne architecture peut favoriser, raison pour laquelle les architectes ont conçu chaque usage en l’appréhendant du point de vue des enfants.
Pour ce faire, les architectes ont tout d’abord attribué à chaque zone de la crèche un but précis grâce à des meubles, des couleurs et des dessins spécifiques et identifiables même par les plus jeunes enfants. L’espace d’accueil où les parents laissent leur enfant a été agrandi en démolissant un mur et en aménageant de petits placards et casiers conçus sur mesure pour que chaque enfant dispose de son propre espace personnel. Les architectes ont aussi pensé aux accompagnateurs en réalisant un meuble spécial doté de marchessur lesquelles ils peuvent hisser les enfants lorsqu’ils les habillent et les déshabillent. Les parents le savent bien : se plier deux fois par jour pour chaque enfant lorsqu’on est chargé de sacs, de vestes, de manteaux et de sacs à dos n’est pas une tâche facile. Cette simple astuce pensée par No Architects facilite énormément cette opération étant donné que les enfants peuvent choisir la marche la plus adaptée à leur taille et même transformer ce moment en véritable jeu.
La séparation, un moment complexe et difficile aussi bien pour les enfants que pour les parents, a également fait l’objet d’une réflexion approfondie. En ouvrant une grande fenêtre de forme étrange sur la salle centrale, les enfants peuvent suivre du regard leurs parents qui s’en vont tandis qu’ils pénètrent dans la crèche dans les bras des assistantes maternelles et, inversement, les parents ont le temps de leur envoyer un dernier baiser. Un autre petit hublot en forme d’œuf permet aux parents, lorsqu’ils viennent récupérer les enfants, de jeter un coup d’œil à l’intérieur de l’espace repos.
Afin de donner une impression d’unité malgré l’attribution d’une fonction précise à chaque espace, les quelques murs intérieurs ont été démolis et remplacés par des cloisons qui ne se limitent pas à séparer les pièces mais donnent forme à l’ouvrage. Les enfants ne dorment plus dans une pièce isolée mais derrière un mur arrondi percé de deux fenêtres et peuvent ainsi être vus depuis n’importe où dans la crèche. Une aire de jeux dotée d’un sol amortissant et comprenant des rampes ainsi que quelques marches sur lesquelles les enfants peuvent améliorer leurs capacités motrices a été réalisée dans le coin sud-ouest, de même que des niches anthropomorphes et de petites cachettes pour multiplier et différencier les activités. Conçu pour s’adapter à l’espace à disposition, l’ameublement se présente ainsi non pas comme un élément juxtaposé mais comme une partie structurelle de la crèche. Les enfants peuvent ainsi vivre une expérience plus immersive dans un contexte de jeu et de savoir.
Pièce auparavant fermée et réservée uniquement aux adultes, la cuisine a été déplacée au milieu de la crèche et transformée en foyer spatial grâce à un îlot à la portée des enfants. Très structurée et dotée de véritables conteneurs prévus pour les enfants afin qu’ils ne puissent pas toucher les ustensiles dangereux, cet îlot a pour but de stimuler et de répondre à leur curiosité naturelle pour la nourriture. Un espace surbaissé leur permet par ailleurs de se rapprocher en toute autonomie pour déguster leurs goûters. Une fenêtre a été prévue pour que les assistantes maternelles puissent garder un œil sur les enfants utilisant les toilettes derrière le mur de l’espace cuisine.
Sur le côté, on trouve en revanche des tables à manger de plusieurs hauteurs pouvant être librement combinées pour s’adapter à la croissance de chacun, ceci tout en permettant aux enfants de rester en petits groupes ou tous ensemble.
Le choix du bois, du bouleau contreplaqué et du MDF, parallèlement à une étude minutieuse des couleurs, ont permis de conférer une identité précise à la crèche : les luminaires, les revêtements et les meubles ont en effet été conçus sur mesure et dans les moindres détails. Moins marquée et plus cohérente, la répartition des espaces permet aux assistantes maternelles de mieux contrôler et surveiller les enfants. Trop encombrants, les deux piliers structurels ont été revêtus de bois et transformés en
totems amusants
ou en refuges réservés aux enfants, une façon de donner naissance à un univers ludique très stimulant.

Mara Corradi

Architects: No Architects
Author Jakub Filip Novák, Daniela Baráčková
Collaborators: Barbora Jelínek, Kristýna Plischková
Location: Křižíkova 159/56, Prague 8 – Karlín (Repubblica Ceca)
Project year: 2020
Completion year: 2021
Built-up Area: 120 sqm
Gross Floor Area: 130 sqm
Usable Floor Area: 120 sqm
Plot size: 500 sqm
Client: MALVÍNA – art kindergarten
Materials
PVC floor, furniture – colored MDF, birch plywood, Corian
Photographer: Studio Flusser, info@studioflusser.com, www.studioflusser.com


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×
×

Restez en contact avec les protagonistes de l'architecture, Abonnez-vous à la Newsletter Floornature