12-09-2011

Mazzanti-Mesa : nouveau stade à Medellin

Giancarlo Mazzanti, Equipo Mazzanti, Felipe Mesa,

Iwan Baan,

Colombia,

Temps libre, Sports et bien-être,

Vitre,

Giancarlo Mazzanti et Felipe Mesa réalisent à Medellin, en Colombie, une autre architecture destinée à la collectivité, qui s'insère dans un système d'ouvrages étroitement liés en ce qui concerne l'attention pour le social, la vie de la ville et la cohésion de ses habitants. Caractérisée par la répétition variée d'un modèle, la couverture est le symbole de la standardisation créatrice que l'on retrouve dans les projets récents des deux architectes.



Mazzanti-Mesa : nouveau stade à Medellin
Après le succès et le renom des interventions de type scolaire comme l'institut Flor del Campo à Cartagena ou le jardin d'enfants El Porvenir à Bogota, avec le nouveau stade de Medellin, Giancarlo Mazzanti continue sa recherche vers une architecture vue comme un mouvement social, comme un instrument de communication avec les personnes et entre ces dernières, que le gouvernement colombien a lui-même stimulé au cours des dernières années. Si l'on considère des ouvrages comme la Library of Spain de Mazzanti à Saint-Domingue, la Quintana Library de Ricardo La Rotta ou encore la célèbre Orquideorama de Camilo Restrepo et Piano: B Arquitectos, toutes deux à Medellin, on note un dénominateur commun dans l'architecture la plus récente qui ne jette pas seulement les bases d'une école colombienne, mais fait également de la Colombie une des destinations les plus intéressantes pour les prochains tours architecturaux : le projet vise à faire sortir les gens de leur maison, trop souvent le refuge et l'antidote de la délinquance et du manque d'alternatives à la peur et au vide culturel. L'architecture est un moyen pour stimuler les habitants à vivre les grandes métropoles et à profiter de leurs services, des propositions culturelles et des potentialités de croissance des programmes sociaux. De par sa nature, l'architecture est un symbole qui a été choisi en Colombie comme le symbole de la collectivité.
Les différents épisodes qui ont permis à l'architecture colombienne d'attirer l'attention globale peuvent être considérés comme les icônes d'un mouvement avant tout social, caractérisés par l'emploi de matériaux locaux, recyclables et légers comme les “briques” d'une structure ayant une forte valeur expressive avec un haut degré de reconnaissance.
C'est dans cette optique que s'insère également le Coliseos, le dernier ouvrage de Giancarlo Mazzanti et Felipe Mesa, une installation sportive multidisciplinaire basée sur deux éléments principaux, la transparence de la structure et le mouvement formel de la couverture. Le squelette en acier est complété par des surfaces vitrées qui en révèlent la composition volumétrique interne, en l'absence d'une nette division entre les fonctions fermées et celles en plein air, tandis qu'un modèle décoratif, souvent présent dans les interventions de Mazzanti, instaure un dialogue constant entre l'intérieur et l'extérieur : ceci permet au complexe d'être transparent durant la journée pour les gens qui veulent suivre les activités sportives à l'intérieur du dehors et de se transformer en icône lumineuse la nuit, quand les lumières des installations restent allumées, en attirant l'attention du quartier et en formant un point névralgique d'attraction. La couverture est mise en évidence par la répétition variée d'un modèle, aussi bien du point de vue chromatique que formel pour que l'ouvrage soit unique dans chacune de ses parties, en créant un tel niveau de désordre que cette dernière semble vivre de façon autonome, comme un organisme végétal. Une métaphore confirmée par la structure constituée de piliers à trois pieds qui soutiennent la couverture en saillie, ce qui donne aux passants l'impression d'entrer dans un autre bois citadin. En effet, il est évident que les architectes se sont inspirés de la nature et des deux collines vertes de la ville, la Nutibara Hill et le Cerro Volador où les gens vont lancer leurs cerfs-volants.
Cet espace filtre, dont l'importance influe sur la perception de l'intérieur et de l'extérieur, est aujourd'hui un des principaux lieux pour encourager les habitants à passer davantage de temps au dehors dans des espaces rénovés, où peuvent naître des activités spontanées, parallèles à celles sportives officielles.

Mara Corradi

Projet : Giancarlo Mazzanti - Felipe Mesa (Plan B)
Responsable du projet : Juan Pablo Ramos
Collaborateurs : Luz Rocío Lamprea, Alberto Aranda, Carlos Bueno, Susana Somoza, Luisa Restrepo, María Alejandra Pérez, Esteban Monsalve et Andrés Cardona
Commettant : INDER
Lieu : Medellín (Colombie)
Projet des structures : Nicolás Parra y Daniel Lozano - CNI Ingenieros
Projet de l'éclairage : ISOLUX
Projet du paysage : Libardo Larrota - Topografía Y Ambientes Gráficos, Solingral
Surface utile brute : 30 694 m²
Début du projet : 2008
Fin des travaux : 2009
Entreprise de construction : Coninsa-Ramón H.
Photos : (c) Iwan Baan

www.giancarlomazzanti.com
www.planbarquitectura.com

Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×