20-03-2020

Logements collectifs sociaux à Ivry-sur-Seine signés Tectône Architectes

Tectône Architectes,

Cyrille Lallement,

Paris,

Housing,

Après 5 ans écoulés entre la conception et l’achèvement de la construction, Tectône Architectes a enfin mené à terme son projet de logements collectifs sociaux à Ivry-sur-Seine. Comptant six bâtiments de différentes tailles réunis dans une seule et même unité architecturale, le complexe tire son nom de la ville d’Ivry-sur-Seine dans la banlieue de Paris. L’ouvrage se distingue par son enveloppe extérieure en briques apparentes couleur crème : disposées de différentes façons en fonction de leur texture, ces briques mettent en valeur l’esthétique de l’ensemble du projet. Les 61 logements proposés par Tectône ont remporté le concours du maître d’ouvrage - l’Office Public de l’Habitat d’Ivry-sur-Seine - précisément en raison de l’usage de la brique, un matériau alliant beauté, longévité et stabilité.



Logements collectifs sociaux à Ivry-sur-Seine signés Tectône Architectes

Le cabinet Tectône Architectes exerce son activité depuis plus de trente ans. Ces cinq dernières années, il s’est occupé - entre autres - de la conception et de la construction de logements collectifs sociaux dans la banlieue de Paris, plus précisément à Ivry-sur-Seine, ville dont le projet a repris le nom.
Les logements collectifs sociaux d’Ivry-sur-Seine sont le fruit d’un projet mi-public/mi-privé. Ils accueillent, depuis la fin de l’année dernière, 61 logements répartis dans 6 bâtiments. Dans le cadre d’un ensemble harmonieux, l’ouvrage comprend 2 édifices carrés de 5 étages chacun, 1 bâtiment de 8 étages de forme plus complexe et 3 villas indépendantes. Le plan de l’intégralité de la parcelle - plus de 4000 m² - prend la forme d’une ceinture extérieure édifiée de manière irrégulière autant en termes de hauteur que de profondeur au centre de laquelle s’ouvre une place/cour mise à la disposition des occupants.

Le choix d’utiliser essentiellement des briques apparentes a permis à Tectône Architectes de remporter le concours en 2014, année de son lancement par le maître d’ouvrage, l’Office Public de l’Habitat d’Ivry-sur-Seine. Ce dernier posait en effet comme condition première et indérogeable que les bâtiments répondent à trois impératifs : beauté, longévité et stabilité. Durant ses trente ans d’activité, Tectône Architectes a utilisé la brique comme élément principal dans 50 % de ses projets. Le cabinet connaît donc bien toutes les potentialités offertes par ce matériau de construction élémentaire. Les architectes soulignent en effet : « Le client de ce projet avait trois objectifs fondamentaux : la beauté, la solidité et la longévité. Nous avons remporté le projet en répondant à ces demandes via l’utilisation de la brique ».

Toutes les briques utilisées pour construire les logements collectifs sociaux d’Ivry sont de couleur crème mais leur aspect diverge selon l’endroit où elles ont été posées. Les deux premiers étages se singularisent en effet du reste du bâtiment par leurs textures distinctes qui créent un aspect ondulé sur le bas alors que les étages supérieurs se parent d’une surface lisse. La disposition des briques varie aussi au niveau des balcons et des cages d’escalier. Les décennies d’expérience de Tectône se traduisent par la création d’un moucharabieh réinterprété dans un registre occidental, à savoir avec des briques de couleur crème. Le moucharabieh (terme qu’utilisent les architectes eux-mêmes) est un dispositif de ventilation forcée naturelle très fréquent dans l’architecture traditionnelle arabe. Ce système passif conjugue à la fois écologie et esthétique. L’alternance de pleins et de vides, très agréable à regarder, permet également de limiter la chaleur sans empêcher l’entrée de la lumière. Elle réduit aussi et surtout la surface disponible pour le passage de l’air - qu’il soit entrant ou sortant - ce qui accélère son flux et par conséquent la ventilation.
Parallèlement au fait d’utiliser des briques, un autre choix de conception plus classique et dont l’efficacité est prouvée a été de disposer ces dernières au-delà de la structure principale en béton armé de façon à laisser un espace vide. Les briques sont ainsi devenues la deuxième peau du bâtiment, ce qui a amélioré son isolation thermique.

Le moucharabieh réapparaît également sur les façades extérieures des deux bâtiments carrés de cinq étages. Disposé comme un cadre en saillie et aligné au ras des balcons, il confère un aspect à la fois sculptural et léger aux façades qui semblent ainsi se refermer sur elles-mêmes de manière spectaculaire. Le volume de plus grande taille se distingue quant à lui par une forme plus complexe et brisée. Horizontalement, il dessine depuis la partie supérieure de l’édifice un decrescendo en escalier de huit, cinq puis deux étages.

Un blanc minimaliste a été choisi pour l’intérieur mais les occupants auront bien sûr la possibilité de personnaliser leur logement. Les espaces communs se caractérisent eux aussi par un décor minimaliste et des tons neutres alternant avec des touches de couleur dans les escaliers et dans les panneaux indiquant les étages.

Francesco Cibati

Type: Social housing
Program: 61 apartments
Client: Public, OPH Ivry sur Seine
architect: Tectône Architectes www.tectone.fr
Surface: 4123 m²
Budget: 6 770 000 €
Place: Ivry, suburb of Paris
Beginning of the studies: 2014
Building finished: July 2019
Contractor: Les Maçons Parisiens
Photographer: Cyrille Lallement


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×
×

Restez en contact avec les protagonistes de l'architecture, Abonnez-vous à la Newsletter Floornature