28-08-2020

Liberdade 40 de Contacto Atlântico : la rénovation selon les traditions locales

Contacto Atlântico,

Alexander Bogorodskiy,

Lisbonne,

Residences, Appartement,

Cabinet d’architecture portugais basé à Estoril, Contacto Atlântico a restructuré un immeuble de douze étages donnant sur la célèbre Avenida da Liberdade à Lisbonne. Le bâtiment, qui abritait auparavant des bureaux et était entièrement vitré, est maintenant devenu le Liberdade 40, une copropriété résidentielle de luxe comprenant 17 appartements de différentes dimensions repensé par Contacto Atlântico selon une approche privilégiant le circuit court, la ventilation passive et l’identité portugaise.



Liberdade 40 de Contacto Atlântico : la rénovation selon les traditions locales

Cabinet d’architecture et de design portugais né en 1996 et basé à Estoril, Contacto Atlântico s’est distingué ces dernières années par une série de travaux de restructuration et de rénovation dans l’agglomération de Lisbonne. Liberdade 40 en fait partie. Le projet s’est en effet attelé à rénover totalement - intérieur et façade - un immeuble de douze étages qui, comme son nom l’indique, se trouve au numéro 40 de la célèbre Avenida da Liberdade.

Avant que Contacto Atlântico ne vienne modifier sa composition, le bâtiment se présentait comme un complexe de bureaux caractérisé par une façade entièrement vitrée. Comme le soulignent les architectes : « cette ancienne façade vitrée, importée de l’étranger, n’avait aucun sens dans la capitale portugaise où le soleil brille 360 jours par an ». La non-utilisation du rez-de-chaussée - une absurdité dans cette artère du shopping emblématique de Lisbonne où se succèdent les plus grandes enseignes du luxe - représentait un autre défaut de l’ancien bâtiment.

Dans sa refonte de Liberdade 40, le cabinet portugais n’a pas seulement tenu compte de ces points critiques, il a aussi souhaité mettre en pratique la philosophie du circuit court. L’un des objectifs principaux des architectes était en effet de conférer au bâtiment une beauté typique de Lisbonne à même d’en exprimer l’histoire et de l’éloigner du formalisme du gratte-ciel vitré que l’on retrouve peu ou prou dans toutes les villes du monde comptant quelques centaines de milliers d’habitants. Liberdade 40 se présente aujourd’hui comme un élégant édifice dont la façade ventilée est habillée de pierre calcaire, le matériau le plus utilisé dans l’architecture traditionnelle de la ville. Son origine est bien sûr locale. Cette solution de Contacto Atlântico augmente considérablement l’inertie thermique, réduisant ainsi les besoins liés à la climatisation. Par ailleurs, elle améliore aussi de manière générale la qualité de l’air à l’intérieur de l’édifice tout en le rendant plus adapté au contexte du centre-ville. Les formes régulières de la façade, les grandes fenêtres et les parapets en verre des balconnets confèrent à Liberdade 40 un aspect « contemporain mais qui demeure résolument portugais».

L’intérieur se distingue par un langage minimaliste décliné dans une palette de couleurs limitée, presque exclusivement blanche pour les murs et les plafonds. Celle-ci est complétée par le ton naturel du bois des sols, des meubles, des escaliers et du revêtement de la terrasse, au dernier étage, qui donne sur l’Avenida ainsi que sur les toits de la ville.

Liberdade 40 abrite une boutique de luxe au rez-de-chaussée ainsi qu’un total de 17 logements de différentes tailles divisés selon la classification portugaise en T0, T1, T2 et T3. Le T indique qu’il s’agit d’appartements (on utilise un V pour les maisons indépendantes). Quant au chiffre associé, il se réfère aux nombres de chambres. Le complexe accueille ainsi 6 appartements ne disposant que d’une seule chambre, 3 studios, 3 T2 et 4 appartements dotés de 3 chambres à coucher. Un penthouse disposant d’un accès privé à la terrasse agrémentée d’une grande piscine à débordement s’ajoute à ces derniers.

Le projet de Contacto Atlântico est remarquable, non seulement pour l’attention qu’il accorde à l’environnement dans sa redéfinition de l’apparence de Liberdade 40, mais aussi pour sa volonté de préserver et de ne pas gâcher le patrimoine esthétique, matériel et culturel qui nous permet encore de trouver des bâtiments à fort caractère identitaire lorsque nous visitons des villes de par le monde.

Francesco Cibati

Architect: Contacto Atlântico
Location: Lisboa, Portugal
Project size: 4529 m2
Site size: 425 m2
Year: 2017
Building levels: 12
Pictures courtesy of Alexander Bogorodskiy

https://contactoatlantico.com/


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×
×

Restez en contact avec les protagonistes de l'architecture, Abonnez-vous à la Newsletter Floornature