15-02-2019

Levitt Bernstein signe les logements sociaux de Vaudeville Court à Londres

Levitt Bernstein,

Tim Crocker,

Londres,

Housing,

Levitt Bernstein a remporté le concours du borough londonien d’Islington en vue de la construction d’un nouveau complexe résidentiel de villas mitoyennes dans le nord de Londres baptisé Vaudeville Court. Signé Levitt Bernstein, cet ouvrage se veut un modèle reproductible de logements sociaux caractérisés par de hauts standards de qualité.



Levitt Bernstein signe les logements sociaux de Vaudeville Court à Londres

Vaudeville Court : tel est le nom du nouveau projet de logements sociaux exemplaire signé Levitt Bernstein et aujourd’hui réalisé dans le borough d’Islington au nord de Londres. Il résulte d’un concours, lancé en 2009 par le conseil du borough londonien d’Islington, auquel participèrent 59 cabinets d’architectes dans le but d’imaginer et de créer des logements économiques mais novateurs. Il devenait particulièrement nécessaire d’étudier dans ce quartier un modèle résidentiel de type intensif mais apportant des solutions en termes de développement durable, d’accessibilité, d’organisation spatiale et de répétabilité typologique.
Le borough d’Islington possède un patrimoine historique d'exemples de logements sociaux, des maisons mitoyennes de style géorgien et victorien aux complexes résidentiels modernistes d’après-guerre de Berthold Lubetkin, qui représentent aujourd’hui une spécificité du lieu et constituent son architecture vernaculaire. Au fil des années, la densité démographique du quartier n’a cessé de croître, un phénomène expliquant l’effervescence qui le caractérise mais ayant aussi entraîné des inégalités sociales, des problèmes de sécurité, le vieillissement des logements et la nécessité d’ajustements en termes d’efficacité énergétique.
Pour le projet de Vaudeville Court au sein du quartier résidentiel de Finsbury Park, Levitt Bernstein a tenu compte du contexte et de ses particularités en imaginant un modèle de logements familiaux à prix abordables garantissant à la fois tous les conforts et un bon rapport entre espaces intérieurs et végétation extérieure. Le site choisi, à l’extrémité d’une double rangée de maisons géorgiennes entre St. Thomas Road et Prah Road, abritait les garages des appartements de la tour adjacente. Le saut d’échelle qui le caractérisait contribuait à la détérioration d’un contexte marqué par de grandes difficultés sociales. La première étape idéologique fut d’impliquer le borough londonien d’Islington ainsi que les habitants de la tour. En effet, cette communauté possédait notamment un club de jardinage qui fut ravi de participer aux choix concernant la petite parcelle verte en commun avec les nouveaux appartements.

Vaudeville Court poursuit le plan général du quartier au sud en occupant l’aire des garages, en partie avec des volumes en miroir et en partie avec des jardins destinés aux maisons. Ces ouvrages respectent la végétation existante et en ajoute même une nouvelle, éliminant ainsi la fracture que l’emplacement des garages créait dans le tissu résidentiel. La philosophie de base est de ne laisser aucune zone interstitielle stérile et d’utiliser chaque fragment de terrain, privé ou semi-public, couvert ou non couvert, comme potager ou comme jardin pour cultiver des arbres fruitiers ou des plantes à manger dans un lieu permettant aux habitants de mieux se connaître.
Le projet résidentiel comprend 13 habitations à louer (5 duplex et 8 appartements) réparties en deux blocs de 3 et 4 étages. Revêtues de briques et disposées en rangées, elles se distinguent par un rythme de façade en continuité avec celles de St. Thomas Road et de Prah Road. L’orientation est-ouest des fronts extérieurs a permis d’aménager un jardin à l’entrée et un jardin plus grand derrière chaque rez-de-chaussée où une grande pièce ouverte semble faire office de trait d’union entre les deux espaces. Les baies vitrées améliorent l’éclairage et la ventilation des maisons mitoyennes traditionnelles de Londres. Afin d’éviter un trop fort ensoleillement quand il fait chaud, les façades côté sud des étages les plus élevés ont été protégées par des grilles en briques servant également de système de décoration. Derrière elles, des couloirs d’étage et de petites ouvertures permettent de faire une halte et de profiter de la vue sur les jardins du quartier.
Dans « l’espace de personne » que constitue d’ordinaire la jonction des jardins arrière, les architectes ont profité de la place pour aménager une remise à outils, un espace de travail ou de jeu couvert dont ils ont végétalisé le toit. Et pour éliminer le vide urbain entre Vaudeville Court et la tour résidentielle, ils ont donné naissance à un jardin commun qui relie les deux réalités et les incite à en prendre soin, dans le but d’enraciner dans chaque habitant un sentiment d’appartenance et d’éradiquer les éventuels comportements antisociaux.

Mara Corradi

Architects: Levitt Bernstein
Client: London Borough of Islington
Location: Islington, London
Lot size: 0.13 ha
Competition (year): 2009
Start of work: 2011
Completion of work: 2015
Photographs: © Tim Crocker


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×