06-03-2019

Le cabinet EFFEKT réalise Streetmekka à Viborg

EFFEKT,

Rasmus Hjortshoij,

Viborg, Danimarca,

Sports et bien-être,

Véritable expérience de régénération urbaine et sociale déjà considérée comme un modèle, le nouveau Streetmekka a été réalisé par le cabinet EFFEKT à Viborg dans une usine désaffectée de Vestas, une entreprise danoise productrice d’éoliennes.



Le cabinet EFFEKT réalise Streetmekka à Viborg

Conçu par EFFEKT, le Streetmekka de Viborg représente la quatrième et la plus récente expérience sportive à finalités sociales construite par l’association à but non lucratif GAME en collaboration avec les municipalités concernées. Après Copenhague, Esbjerg et Aalborg, la ville de Viborg a en effet adhéré au projet en 2016 et décidé de mettre en concurrence trois cabinets pour la conception d’un nouveau Streetmekka.Le site faisant l’objet du concours était une usine désaffectée de la société Vestas, l’une des plus grandes productrices danoises d’éoliennes, un produit qu’elle fabrique et commercialise encore aujourd’hui dans le monde entier.
C’est en janvier 2017 qu’est sélectionnée la proposition de l’équipe EFFEKT (déjà créatrice du Streetmekka d’Esbjerg) en collaboration avec BOGL Landscape, Rambøll, Thomas Andersen A / S ainsi qu’un groupe de spécialistes de sport et de culture de rue. Le chantier a démarré en mai 2017 et en mars 2018 la ville de Viborg avait son Streetmekka, un centre très animé spécialement pensé pour les sports de rue et pour la culture des jeunes qu’ils véhiculent.
GAME est une entreprise danoise qui expérimente l’influence du sport - en particulier de rue, libre et pratiqué dès le plus jeune âge - dans les domaines de l’éducation et de la transformation sociale. Elle concentre son champ d’action sur les zones les plus fragiles, telles que les banlieues des grandes villes ou les quartiers-dortoirs où elle organise des entraînements et des tournois de basket, de skate, de foot, de street dance et de parkour pour les jeunes et les enfants. Le lien entre GAME et les administrations publiques est naturel dans la mesure où il s’inscrit dans la récupération de zones urbaines marginales. Les Streetmekka sont principalement réalisés dans d’anciens établissements ou entrepôts industriels que la municipalité a tout intérêt à rendre à nouveau utilisables pour requalifier également le tissu urbain environnant. Le fait de privilégier la transformation des structures industrielles plutôt que de les démolir répond donc à une volonté à la fois de régénération urbaine et de réduction des coûts.
La structure en béton n’avait aucune qualité si ce n’est, comme le soulignent les architectes, « un espace intérieur aux proportions impressionnantes ressemblant presque à une cathédrale ». Ce sentiment de grandeur, même s’il s’exprimait à travers un modeste conteneur en forme de boîte, a orienté l’équipe d’EFFEKT dans sa définition d’un objectif formel et symbolique pour le nouvel édifice. Appréhendé comme un temple des sports de rue, le Streetmekka devait conserver un aspect urbain, humble, brut d’un côté, mais aussi ouvert, transparent, nu et plein de nouvelles perspectives possibles.
Située dans un quartier industriel au sud du centre de Viborg, l’usine de Vestas se trouvait à l’angle d’un terrain donnant sur la route secondaire de Nellikevej qui rejoint ensuite la principale voie de circulation vers la ville. En termes conceptuels, EFFEKT a choisi de rejeter la fermeture sur soi inhérente à ce type d’ouvrages pour transformer l’usine en séduisante architecture « extravertie » émergeant du contexte. À cette fin, les architectes ont détruit les deux murs en béton aux extrémités de la boîte rectangulaire pour les remplacer par de nouvelles façades vitrées continues s’élevant sur toute la hauteur. Les ailes de l’usine qui longeaient les façades nord et sud ont également été démolies et remplacées par deux corps qui prolongent la structure en boîte et multiplient presque par deux l’espace interne disponible de façon à permettre une répartition précise des fonctions. Le nouveau corps côté sud, donnant sur une impasse, devient l’édifice abritant la gestion avec l’entrée des employés, les bureaux administratifs et deux laboratoires. Le corps nord se joint quant à lui aux structures d’activités regroupant toutes les disciplines de skate et relie l’allée centrale aux terrains de plus grande taille prévus pour le basket/le foot, le parkour et le trial avec le jardin extérieur où se poursuivent les activités de skate.
Le concept d’ouverture architecturale sur le monde extérieur oriente la conception de toute l’allée comme un intérieur-extérieur : sol en béton et en asphalte, tribunes et nouveaux espaces intérieurs en bois de chantier, recyclé et laissé à l’état brut ainsi que structures en béton apparent marquées par le temps comme si l’on se trouvait en plein air. Et comme il est de règle dans les lieux où l’on pratique des sports de rue, l’environnement n’est pas défini à l’avance mais réutilise des éléments existants. De nombreux matériaux récupérés lors du démantèlement de l’usine ont notamment été recyclés pour réaliser l’ameublement et les parcours sportifs. EFFEKT affirme qu’il est ainsi parvenu à ne dépenser qu’un tiers du budget généralement nécessaire à l’édification d’un gymnase.
Afin d’avoir autant de lumière que possible, le bâtiment a été entièrement recouvert par une enveloppe en polycarbonate qui est devenue la véritable clé de lecture du projet. Ce matériau translucide permet d’une part à la lumière de pénétrer à l’intérieur et d’éclairer progressivement le bâtiment jusqu’à l’allée centrale et d’autre part de transformer l’ouvrage, le soir venu, en « lanterne » urbaine. Tout cela en sachant que le Streetmekka est ouvert 24 heures sur 24, sans surveillance, dans l’idée que chaque utilisateur doit se sentir partie intégrante du lieu et par conséquent responsable de la structure. La peau perméable à la lumière, légère et facilement modifiable à l’avenir, permet de dématérialiser les contours tridimensionnels de l’ouvrage, brisant ainsi les frontières symboliques entre intérieur et environnement, entre jour et nuit, et même entre centre et périphérie. Le Streetmekka, à travers son flux continu et accueillant d’activités intéressantes, peut ainsi être lu comme une grande opportunité de croissance sociale. Ce projet ambitionne d’ailleurs, avec la construction prévue d’une piste cyclable et piétonne menant au centre de Viborg, de devenir un modèle de régénération urbaine reproductible dans toutes les villes.

Mara Corradi

Architect: EFFEKT
Collaborators: BOGL, Rambøll, Thomas Andersen A/S
Location: Viborg, Denmark (56.442392, 9.392751)
Client: Viborg Kommune and GAME with financial support from Realdania, Lokale- & Anlægsfonden, TrygFonden and NordeaFonden.
Consultants Luke Jouppi, Lars Pedersen, Jonathan Linde, Copenhagen Bouldering, Nørlum
Size: 3.170 sqm + 2.000 sqm landscape
Status: 1st prize in competition 2017, inaugurated 2018
photos by: © EFFEKT / Rasmus Hjortshøj

www.effekt.dk


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×