10-02-2021

Le cabinet Atelier Brückner restructure les Wagenhallen de Stuttgart

Atelier Brückner,

Ferdinando Lannone, Christian Kroh, Daniel Stauch, Michael Reiner,

Stuttgart,

Centre Culturel,

Les Wagenhallen sont devenues l’un des espaces événementiels les plus importants de Stuttgart. Initialement construites comme dépôt de locomotives à la fin du XIXe siècle, elles furent progressivement agrandies et transformées jusqu’à devenir aujourd’hui, grâce à la restructuration du cabinet Atelier Brückner, un centre culturel comprenant également de nombreux ateliers d’artistes.



Le cabinet Atelier Brückner restructure les Wagenhallen de Stuttgart

Inaugurées dans le cadre d’une cérémonie officielle en octobre 2018, les Wagenhallen de Stuttgart, ancien dépôt de locomotives construit à la fin du XIXe siècle, sont aujourd’hui devenues un centre culturel comprenant des espaces événementiels, des ateliers, une école de danse et un restaurant. Le projet a été réalisé par le cabinet allemand Atelier Brückner, chargé en 2015 par la Ville de Stuttgart de restructurer cet ancien entrepôt de véhicules loué par la Kulturbetrieb Wagenhallen GmbH & Co. KG à des fins culturelles et occupé depuis plus de 10 ans par des ateliers d’artistes.
Hangar datant de 1895, les Wagenhallen avaient initialement été conçues comme dépôt de wagons de chemin de fer avant d’accueillir également des autobus sur un lot de 13 000 m² au nord de Stuttgart. Composée de pavillons en briques aux toits inclinés , la structure principale a plusieurs fois été modifiée au fil du temps, notamment suite aux destructions de la guerre. Propriété de la Ville depuis 2003, les Wagenhallen se limitaient à accueillir des évènements temporaires.
En raison de la grandeur et de la hauteur de ses espaces, parfaits pour des spectacles ou de grands événements, les Wagenhallen étaient devenues un centre culturel très fréquenté mais ses structures n’étaient toutefois plus conformes aux normes en matière de résistance statique et de sécurité anti-incendie, ce qui rendait nécessaire une restructuration complète. Cette intervention a toutefois représenté l’occasion de consacrer l’usage de ce bâtiment que les architectes ont restructuré dans un double objectif :faire réémerger les murs d’origine et le contexte industrielet assurer un futur sur le long terme aux initiatives artistiques présentes.
Dans cet esprit, Atelier Brückner a conservé la plus grande partie des hangars et restauré les façades d’époque en briques ainsi que les poutres de la toiture en acier. La nouvelle couverture a été réalisée à l’aide de panneaux métalliques plus légers alternant avec de grandes lucarnes reconstruites conformément aux formes de celles d’origine afin de bien éclairer les espaces prévus pour les spectacles et les évènements artistiques. Les baies vitrées ont été restaurées en utilisant des cadres en acier noir pour créer un contraste net entre les couleurs chaudes de l’ancien bâtiment et les ajouts contemporains. Dans cette même perspective, les architectes ont inséré - là où les murs avaient été ou devaient être démolis pour des raisons de résistance statique - de nouvelles façades imitant les arcs surbaissés et la texture de la maçonnerie d’époque. Tandis que les murs les plus anciens avaient été réalisés, au gré des années, en briques de clinker rouge ou ocre, les architectes ont choisi pour les nouveaux éléments des briques blanchies afin de mieux faire ressortir la stratification temporelle des bâtiments.
Du point de vue spatial, le cabinet a décidé de démolir partiellement les édifices situés aux extrémités - à l’ouest et à l’est - et de concevoir de nouveaux ouvrages permettant d’accéder aux pavillons centraux depuis les deux côtés. Alors qu’au sud-est, Atelier Brückner a prévu un espace pour aménager une place arborée faisant à la fois office d’entrée et de terrasse pour les évènements, au nord-est la démolition d’une grande partie du bâtiment a permis de donner naissance à un nouvel atelier à la même échelle que les hangars.
Grâce à ses murs en briques polychromes récupérées, à ses grandes fenêtres et à ses encadrements en acier noir, ce volume de deux étages représente un agrandissement cohérent par rapport à la structure d’époque, même s’il revendique clairement sa modernité. Une allée végétalisée et une deuxième place devant l’école de danse située dans les anciens hangars à l’est soulignent la fascinante césure temporelle entre passé et présent.
Les Wagenhallen rénovées comptent ainsi trois parties : un espace événementiel de 4 050 m² au sud-ouest, une zone centrale divisée en ateliers qui se poursuivent dans le nouveau bâtiment à l’est (pour un total de 9 500 m²) et une école de danse de 450 m². Concernant les aménagements de sécurité, une nouvelle cloison pare feu a été insérée entre les ateliers et l’espace événementiel.
Afin de profiter au maximum des 10 mètres de haut du hangar, la distribution intérieure des ateliers s’est faite via des structures autoportantes détachées des murs et totalement indépendantes : dans la perspective de spectacles ou de grands évènements, ces volumes ont même été conçus pour pouvoir être transportés à l’extérieur à l’aide des anciennes voies ferrées de l’entrepôt.
La structure architecturale de l’ancien bâtiment est encore bien visible et son aspect industriel est mis en exergue par les nouveaux tuyaux des anciennes installations restaurées délibérément laissés apparents ainsi que par les panneaux de signalisation ferroviaire bien en évidence sur les murs.
L’aménagement de places végétalisées n’a pas seulement pour finalité de permettre l’organisation d’évènements en plein air ou d’attirer le public, il vise aussi à instaurer un dialogue avec le contexte industriel enserrant les Wagenhallen. Une façon de rappeler que l’art ne doit pas uniquement être appréhendé comme une expérience isolée et limitée dans le temps mais qu’il peut se nourrir de la ville et réciproquement l’influencer.

Mara Corradi

Architects: Atelier Brückner
Client: City of Stuttgart
Location: Innerer Nordbahnhof 1, 70191 Stuttgart
Gross useable floor space: 14.000 sqm
Lot size: 13.400 sqm
Selection: procedure took place in July 2015
Start of work: 2017
Photographs: (01-03) Daniel Stauch, (04-12) Michael Reiner, (13) Ferdinando Lannone, (14) Christian Kroh


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×
×

Restez en contact avec les protagonistes de l'architecture, Abonnez-vous à la Newsletter Floornature