07-06-2019

Le cabinet 2b architectes réalise des appartements pour personnes âgées à Sugiez en Suisse

2b Architectes,

Thomas Jantscher,

Sugiez, Switzerland,

Residences,

Lauréat du concours organisé par la Coopérative d’habitation du Vully, le cabinet 2b architectes a conçu à Sugiez en Suisse un intéressant complexe d’appartements pour personnes âgées accordant une attention particulière au confort. Les trois bâtiments, au cœur d’un parc, ont obtenu le label Minergie.



Le cabinet 2b architectes réalise des appartements pour personnes âgées à Sugiez en Suisse
Bien que les appartements pour personnes âgées du complexe conçu par 2b architectes à Sugiez dans la commune de Mont-Vully en Suisse n’aient été achevés qu’en 2018, les demandes d’attribution de logements des résidents étaient épuisées dès fin 2017.
L’histoire locale nous apprend d’ailleurs que la nécessité d’appartements adaptés et abordables pour les personnes âgées autonomes s’était manifestée dans cette région dès le début des années 90. C’est la raison pour laquelle la municipalité avait immédiatement saisi l’occasion lorsqu’en 2011 elle avait reçu l’héritage de 925 000 francs suisses de la bienfaitrice Marie Guinchard-Kilchenmann légué dans le seul but de construire des logements pour les retraités à proximité de la maison de retraite Home Du Vully. À cette fin, elle décida de créer en 2014 en collaboration avec le Réseau de santé du lac (RSL), propriétaire du terrain choisi, la Coopérative d’habitation du Vully chargée de la construction et de l’exploitation du projet.
L'année suivante, la coopérative organisait un concours en deux étapes pour la conception du nouveau complexe résidentiel. Quinze cabinets répondirent à l’appel. Quatre d’entre eux furent invités à présenter un projet dans le cadre d’un appel d’offres avant que la proposition « Happy Days » de 2b architectes ne soit sélectionnée à l’unanimité.
Le plan directeur comprend 3 copropriétés de 4 étages chacune abritant un total de 27 appartements, des espaces communs gérables librement à des fins de réunion ou d’autres initiatives communautaires ainsi qu’une crèche. Le site accueillant les bâtiments se situe entre la gare de Sugiez et la maison de retraite. L’omniprésence de végétation caractérisant la localité, entre les deux lacs de Neuchâtel et de Morat, a incité les architectes à placer les nouvelles résidences au cœur d’un parc et d’utiliser les déblais pour créer des collines artificielles. L’idée était d’offrir, dès le premier coup d’œil, un nouveau paysage aux personnes arrivant à la gare de Sugiez. Un ensemble de services pensés pour les groupes d’âge les plus vulnérables - les personnes âgées et les enfants - a été prévu dans cette nouvelle zone, notamment des chemins sécurisés vers le centre-ville au sein des aires de jeux et de la maison de retraite. L’objectif principal de construire des logements se doublait ainsi de la volonté de construire une communauté.
La hauteur maximale des 3 bâtiments - 4 étages conformément à la réglementation municipale - a permis de valoriser la relation des résidents avec le contexte, en particulier la possibilité de dialoguer depuis une fenêtre avec le parc. La proximité des espaces procure également aux occupants la sensation de se sentir mieux intégrés au village. En répartissant les appartements sur trois noyaux, les architectes ont particulièrement soigné la relation entre les façades afin d’éviter la monotonie d’un environnement fait de murs identiques et parallèles,un aspect souvent caractéristique de ce type d’établissement. À l’intérieur du site, les volumes sont décalés et disposés à une distance mutuelle permettant la création d’une perméabilité du tissu urbain. Il a ainsi été possible de tracer des parcours piétons naturels entre les collines artificielles et de former une sorte de cour avec des jeux pour les enfants à l’ouest, un endroit bénéfique également pour la maison de retraite.
Les bâtiments ont été conçus selon le même agencement interne du premier au quatrième étage, où l’on trouve les appartements. Le rez-de-chaussée qui accueille la crèche ainsi que les espaces privés associés à des salles pour des fêtes ou des réunions est quant à lui aménagé de manière différente. Pour répondre à des nécessités familiales et à des possibilités économiques différentes, chaque étage comprend deux appartements de 56 m² exposés sud-est ou nord-ouest et un appartement de 79 m² exposé sud-ouest. Ils sont unis par le bloc de circulation abritant également, selon les cas, une salle de réunion en double hauteur ou une buanderie. Malgré un budget limité, l’intérieur a été réalisé avec le plus grand soin. Le bois a été utilisé autant que possible dans l’ensemble de la structure et dans les finitions intérieures, à l’exception des rez-de-chaussée et des blocs de circulation qui sont en béton apparent.
Dans ces parties communes, ponctuées de détails en bois (notamment mains courantes, cloisons, portes des appartements, encadrements intérieurs côté salles de réunion), le béton est adouci afin de donner le sentiment d’être dans une maison à part entière. Le choix du béton a aussi l’avantage de ne pas risquer de se détériorer avec l’usure du temps comme dans le cas du plâtre. Quant à la cage d’escalier, elle est particulièrement lumineuse et généreuse grâce à un puits de lumière et des fenêtres internes.
Pour ce qui est de l’intérieur, les éléments assurant un bon confort de vie ont constitué une priorité. Les planchers et les plafonds en bois, laissés apparents, contrastent avec les murs en plâtre et les encadrements gris. Fluide et compacte, la spatialité minimise les zones de circulation. Chaque appartement dispose de deux points de vue sur l’extérieur et jamais d’un seul afin d’offrir aux personnes une perspective plus variée et complète sur le contexte. Une lumière abondante pénètre dans la pièce à vivre depuis le balcon vitré sur toute la hauteur. Quant aux fenêtres de chaque pièce, elles sont plus basses que la norme pour que, comme l’explique l’architecte Stéphanie Bender, « les occupants puissent regarder par la fenêtre tout en restant assis ».
Tous les appartements ont bien sûr été conçus pour répondre aux besoins des personnes âgées ou handicapées. C’est pourquoi la qualité générale des espaces a joué un rôle fondamental, comme l’atteste d’ailleurs le label Minergie, la norme suisse garantissant le respect du développement durable des bâtiments et le souci accordé au confort de vie de leurs occupants.

Mara Corradi

Design: 2b architectes
Team: S. Bender, Ph. Béboux, C. Alves, V. Beltrami
Client: Coopérative d’habitation du Vully, Sugiez
Location: Sugiez, Mont-Vully, Switzerland
Structural design: Normal Office, Fribourg
Landscape design: Cécile Albana Presset
Competition: 2015
Start of work: 2015
Completion of work: 2018
Structure in concrete and wood
Photographs: © Thomas Jantscher, Colombier

www.2b architectes.ch


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×