02-07-2020

Labirinto della Masone conversations sur la nature, sur le paysage... et sur l'architecture

Matteo Thun e Luca Colombo, Pier Carlo Bontempi,

Massimo Listri, Yann Monel, Mauro Davoli©, Marco Campanini,

Fontanellato (PR), Italy, Parme, Italie,

Le paysage, Nature Center,

Au Labirinto della Masone di Fontanellato, Parme, les rencontres dédiées à la nature, aux jardins et au paysage reprennent. Le programme a subi quelques modifications, y compris avec l'insertion de nouvelles rencontres où l'architecture joue elle-aussi un rôle de premier plan. Les thèmes abordés offrent de nouvelles pistes de réflexion pour souligner l'importance que revête la nature au cœur des villes et des espaces de travail.



Labirinto della Masone conversations sur la nature, sur le paysage... et sur l'architecture

Après la mise à l'arrêt imposée par le confinement en mars, les rencontres dédiées à la nature, aux jardins et aux paysages organisées en collaboration avec le FAI, délégation de Parme, reprennent aujourd'hui, le 2 juillet, au Labirinto della Masone di Fontanellato. Le programme a subi quelques modifications, y compris avec l'insertion de nouvelles rencontres où l'architecture joue elle-aussi un rôle de premier plan et où il est question de thèmes d'actualité brûlante. Le but du festival est précisément de proposer des pistes de réflexion qui, en partant du monde des plantes et des jardins peuvent embrasser différentes disciplines. Les rencontres, par exemple, soulignent l'importance de la nature au cœur des villes et des espaces de travail, et abordent par ailleurs des domaines spécifiques comme l'histoire du jardin et la restauration du paysage (à laquelle est dédiée la troisième rencontre avec Alberta Campitelli) ou le jardin dans la gastronomie (protagoniste du deuxième rendez-vous avec Gottardo Bonacini).

Le Labirinto della Masone s'étend sur sept hectares et représente un complexe d'architectures ainsi qu'un véritable labyrinthe : un parc verdoyant réalisé avec près de 200 000 plantes de bambou qui offre 3 km de parcours dans lesquels se perdre. Inspirées des utopies architecturales néo-classiques de Boullée, Lequeu ou Ledoux, les architectures du Labirinto ont été conçues par l'architecte Pier Carlo Bontempi tandis que le projet paysager est signé par l'architecte Davide Dutto. Parmi les architectures, on compte le Musée avec la collection intégrale d'œuvres d'art rassemblées par l'éditeur italien et commettant du Labirinto, Franco Maria Ricci, la bibliothèque avec ses collections bibliophiles et les livres publiés au cours de son activité, les archives, les espaces abritant les expositions temporaires et le bistro-café.
C'est dans ce lieu scénographique aux portes de Parme que débutera aujourd'hui la première des « conversations sur la nature » qui sera dédiée à un projet en devenir. En effet, la première rencontre concerne la présentation du projet « Kilometroverde Parma » ayant pour sous-titre « Une nouvelle manière de (re)penser le paysage ». Le plan directeur a été conçu par le Studio Bellesi Giuntoli de Florence et il s'agit d'une intervention de reboisement urbain. En effet, le projet se propose de créer au Nord de la ville de Parme, une zone boisée permanente qui s'étend sur 11 kilomètres, parallèlement à l'autoroute A1, en ayant pour but de créer une barrière végétale susceptible de contribuer à la réduction de la pollution, due à des particules fines ou bien acoustique, en plus d'encourager les bonnes pratiques en matière de soin et de valorisation du territoire. br /> L'importance de la nature au quotidien avec une attention particulière portée aux lieux de travail concernera la quatrième rencontre. À cette occasion, avec le sociologue Domenico De Masi, Davide Bollati président du groupe Davines et l'architecte Tommaso Del Buono, on parlera du Davines Village réalisé à seulement quelques km de Parme. Imaginé par Matteo Thun et Luca Colombo pour la partie architecturale et par le cabinet Del Buono Gazerwitz pour ce qui est des espaces verts, le projet du Davines Village est l'exemple d'une entreprise qui poursuit le « bénéfice commun » (B-Corp) soucieuse donc du bien-être du personnel, de l'harmonie du lieu de travail et de la durabilité de la filière de production. Le festival se conclura le 30 juillet avec les interventions de l'éducatrice Irene Salvaterra et de la pédagogue Laura Malavasii sur l'apprentissage en plein air et sur les nouvelles méthodes d'éducation pour saisir les stimulus fournis par la nature.

(Agnese Bifulco)

Images courtesy of Labirinto della Masone, photo by Marco Campanini, Mauro Davoli, Massimo Listri, Yann Monel.


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×
×

Restez en contact avec les protagonistes de l'architecture, Abonnez-vous à la Newsletter Floornature