11-04-2012

Kuma : GC Prostho Museum Research Center

Kengo Kuma,

Japon,

Temps libre, Musees,

Design,

Bois,

Kengo Kuma applique un système d'éléments en bois qui s'encastrent appelé Cidori, du nom d'un jouet japonais traditionnel, à l'architecture. Le design stimule le projet de l'édifice et le résultat est un ouvrage à l'effet nettement graphique : l'architecture contemporaine est le mélange des arts.



Kuma : GC Prostho Museum Research Center
Célèbre dans le monde entier pour ses façades décorées avec des motifs paramétriques, grâce auxquels il valorise les revêtements constitués de matériaux naturels, Kengo Kuma surprend une nouvelle fois avec un ouvrage d'un gros impact comme le GC Prostho Museum Research Center de Kasugai-shi au Japon.
En approfondissant encore plus le lien entre l'architecture, le design et la graphique, ce projet dématérialise le volume architectural qui assume le poids d'une forme tridimensionnelle simple et régulière, en mesure d'expérimenter la puissance expressive de la façade, de la décoration et du dessin à deux dimensions à l'égard du contexte, dans ce cas de la ville.
La structure en ciment du GC Prostho Museum Research Center a un plan rectangulaire sur 3 niveaux autour duquel se développe le système décoratif paramétrique formé d'éléments en bois de cyprès qui créent des combinaisons prismatiques régulières, obtenues avec une jonction à encastrement. Le récit où Kuma explique comment il s'est inspiré du jouet japonais bien connu appelé Cidori, une construction en miniature faite de bâtons de bois de 12 mm de long encastrés les uns dans les autres par la simple jonction et rotation des parties, enrichit la poésie de ce détail qui se répète pour envelopper presque entièrement la forme de ciment.
Kuma élabore un système d'expression à partir de ce lien avec le passé (le sien et celui de son pays) qui est à la fois décoration de façade, élément structural et système d'exposition à l'intérieur du musée. Comme un virus qui phagocyte littéralement l'ouvrage architectural, la décoration émerge et s'en écarte pour ressortir avec une poésie imposante à l'extérieur et à l'intérieur, en créant des modules de la dimension d'un demi mètre carré sur lesquels se base la gestion de l'ensemble du musée.
Un jouet, c'est-à-dire un objet à tenir dans la main, devient le module graphique qui, répété à l'infini, agrandi et servant de structure, conclut sa métamorphose comme architecture. C'est le motif du dépaysement ressenti par ceux qui utilisent, à l'extérieur et à l'intérieur, l'ouvrage de Kuma, dont la conception est en mesure de marginaliser la présence du volume architectural : dans un contexte comme celui des villes japonaises où l'espace minimal entre un édifice et l'autre est extrêmement réduit, la perte des contours que subissent les volumes dessinés par Kuma à l'aide de la graphique tridimensionnelle réduit l'inconvénient de la perception, en donnant ainsi une architecture qui n'a ni poids ni dimension.



Mara Corradi


Projet et supervision technique : Kengo Kuma & Associates
Commettant : GC Corporation
Lieu : Kasugai-shi, Aichi Prefecture (Japon)
Surface utile brute : 626,50 m²
Surface du lot : 421,55 m²
Début du projet : 2008
Fin des travaux : 2010
Projet des structures : Jun Sato Structural Design
Entreprise de constructions : Matsui Construction
Façades en cyprès
Structure en ciment
Sol en ChemiCrete
Éclairage : Daiko Electrics

kkaa.co.jp


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×