20-04-2016

Kengo Kuma a conçu le centre communautaire Towada City Plaza

Kengo Kuma,

Kenta Hasegawa,

Japon,

Centre Culturel,

Vainqueur d’un concours organisé par la municipalité de Towada, Kengo Kuma a réalisé le Towada City Plaza dans le but d’attirer l'attention et de renouveler l’intérêt du centre de la ville japonaise. Le projet de Kengo Kuma pour le Towada City Plaza est déjà devenu célèbre grâce à la présence d’une aire de jeux en bois s’inspirant d’un paysage vallonné.



Kengo Kuma a conçu le centre communautaire Towada City Plaza

Kengo Kuma écrit une nouvelle page importante de sa carrière avec le Towada City Plaza, un centre civique et culturel construit afin de remplir à nouveau, à travers une architecture symbolique mais aussi sensible, les rues principales de la ville de Towada au nord du Japon. Kuma base le projet du Towada City Plaza, sur le principe de la socialité, représentée par une architecture immédiatement compréhensible et riche en références, une mémoire visuelle du paysage local, et, donc, de son histoire.
L’intervention de Kuma fait suite à celle d'un autre nom important de l’architecture japonaise, Ryue Nishizawa, qui, en 2008, avait conçu le Towada Art Center. Les deux œuvres font partie d’un plan culturel plus général de revitalisation du centre-ville voulue par la municipalité de Towada pour faire face au phénomène d’émigration vers les métropoles, où les emplois, l’instruction et le développement offrent de meilleures opportunités de vie. Suite à la délocalisation de nombreux bureaux municipaux, certaines rues, telle la Kanchogaidori, l’avenue principale de Towada, ont perdu leur rôle de point de référence.

Comprenant donc la nécessité de rendre à nouveau intéressantes les zones du centre-ville, Kuma a étudié le développement urbain et les typologies architecturales, en proposant pour le Towada City Plaza un nouveau petit centre, qui simule et fait allusion aux rues et aux caractéristiques des habitations de la ville. Sa mission auprès de la communauté se manifeste par les profils de ses quatre façades, imitant une succession de toits à deux versants, qui caractérisent les petites habitations de la région. Cet effet en zigzag qui accompagne la lecture formelle du projet sur tous les fronts, réapparaît à l'intérieur et donne naissance à un plan tout aussi dynamique, où les espaces sont définis par des parois diagonales qui donnent une vision asymétrique du paysage. Les pièces sont séparées entre elles par des couloirs pleine hauteur menant aux vitrages donnant sur l’extérieur, afin d’avoir l’impression, tout en restant à l’intérieur du bâtiment, de se trouver au centre d’une place. Kuma l’appelle la Michi-no-Hiroba (place de la rue) : c’est autour d’elle que se développent les rues menant à plusieurs petits noyaux d’habitations. C’est la notion de microcosme dans le macrocosme, de ville dans la ville, qui, comme nous l’avons déjà remarqué, est particulièrement présente dans l’architecture japonaise contemporaine. 
Les pièces-maisons qui sont organisées autour de cette "place" abritent des bureaux et des salles polyvalentes, un laboratoire de cuisine, une salle entièrement recouverte de tatamis, une zone d’exposition et deux aires de jeux, une plus grande et une plus petite, utilisée comme une nurserie. Les images de ce projet s’adressant aux jeunes enfants sont en train de faire le tour du monde : contrairement à la plupart des aires de jeux en plastique coloré, aux formes arrondies et aux figures anonymes qui sont adoptées en général dans les structures publiques, Kuma offre aux enfants un paysage naturel, représenté par un chevauchement de formes en bois qui imitent le terrain et ses inégalités : le bois recouvre entièrement le sol des pièces, ce qui donne la sensation de se trouver dans un lieu en plein air et avec la liberté du jeu.


Le bois qui, comme dans de nombreuses réalisations de Kuma, est l’alphabet de sa poésie, se retrouve également dans les planches de cèdre massif qui recouvrent les façades du Towada City Plaza, en alternance avec les vitrages, afin de fournir une protection oculaire et protéger les activités internes contre le rayonnement.

Mara Corradi

Architecs: Kengo Kuma & Associates
Design structure: Sato Atsushi Structure Design Office
Textile design: Kengo Kuma and Associates
Client: Towada City
Location: Towada, Aomori Prefecture, Japan
Structure in steel
Finishing: Cedar board and mesh sheet
Lot size: 5.774,16 sqm.
Constrution Area: 1.875,37 sqm
Maximum Height: 6,795 m
Project: January 2012 - February 2013
Construction: July 2013- October 2014
Photos by: © Kenta Hasegawa http://o-f-p.jp/

http://kkaa.co.jp


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×