25-04-2018

Arup, Grimshaw et HSD Haley Sharpe Design Oman Botanic Garden

Haley Sharpe Design (hsd), Grimshaw Architects, ARUP,

Muscat, Oman,

Le paysage, Centre Culturel, Expo, parc urbain, Centre de recherche,

Aménagement paysager,

Oman voit la construction du jardin botanique le plus grand du monde et pas seulement de la péninsule Arabique. Le projet est le fruit de la collaboration des cabinets Arup, Grimshaw et Haley Sharpe Design (hsd).



Arup, Grimshaw et HSD Haley Sharpe Design Oman Botanic Garden

C’est à l’occasion du Fuorisalone 2018 que SpazioFMGperl’Architettura a inauguré avec le cabinet Grimshaw le second rendez-vous de The Architects Series, le nouveau format consacré à la découverte de grands cabinets d’architecture grâce à un parcours multimédia. L’invité de la rencontre n’était autre que l’architecte Andrew Whalley, vice-président du cabinet, qui lors d’une conférence intéressante intitulée “Equation” a présenté le cas du Sustainability Pavilion pour Dubai Expo 2020 qu’il a étudié compte tenu de réflexions importantes sur l’urbanisation, la durabilité et l’avenir. Les thèmes abordés et exposés pour le Sustainaibility Pavilion pour Dubai Expo 2020 peuvent également s’étendre à un deuxième projet important présenté par Grimshaw et les cabinets Arup et Haley Sharpe Design (hsd) toujours en cours de réalisation, le projet du jardin botanique d'Oman.

L’Oman Botanic Garden, qui compte plus de 420 hectares de superficie, sera le plus grand jardin botanique du monde et pas seulement de la péninsule Arabique. Le projet présenté à l’automne 2017 est signé par trois grands cabinets : Arup, Grimshaw et Haley Sharpe Design (hsd), tous engagés pour leur savoir-faire dans les différents domaines du projet global (ingénierie, paysagisme, architecture et contenus/expérience des visiteurs). Le site qui a été choisi se trouve à 35 km de la capitale d’Oman, Mascate, au pied des monts Al Hajar, une chaîne montagneuse parallèle à la côte du golfe d’Oman. Cet endroit particulier s’avère être l’un des rares lieux au monde où l’on peut encore voir l’ancien fond marin, après l’activité tectonique qu’a généré la configuration actuelle à environ 100 m au-dessus du niveau de la mer. Grimshaw et Arup ont œuvré tout en respectant la configuration altimétrique actuelle et les grottes naturelles du lieu afin de positionner les bâtiments et les passerelles nécessaires à la construction du parcours de la visite.
Le jardin botanique accueillera un grand nombre d’espèces végétales endémiques d’Oman et en voie de disparition. Au cœur du site conceptuel on retrouvera les huit habitats différents recensés dans le pays. Grâce au parcours immersif réalisé par les architectes, les visiteurs pourront découvrir les espèces autochtones et les différents paysages d’Oman, les montagnes, le désert ou encore les oueds, des canyons dans lesquels on pouvait autrefois voir des cours d’eau.
Les deux habitats les plus délicats et les plus sensibles seront contenus dans des biomes séparés car ils nécessitent une surveillance de la température et du taux d’humidité. Les deux biomes sont placés dans des enceintes protectrices et sinueuses en verre. Il y a le Northern Biome qui permet de recréer le climat des montagnes du nord, et le Southern Biome où les visiteurs seront plongés dans une forêt tropicale verdoyante et luxuriante, caractéristique de la région du Dhofar où le "Khareef", la mousson du sud-est, assure les précipitations nécessaires à la végétation.

Le projet était un véritable défi pour les architectes sous de nombreux aspects, pas seulement pour la difficulté de créer des paysages naturels “authentiques”, mais aussi pour son extension et la diversité des milieux naturels qui doivent cohabiter.
C’est en tenant compte de la position du soleil, des conditions climatiques et des éventuels comportements humains que les architectes ont élaboré les flux des parcours de visite sur le site afin que les visiteurs puissent confortablement profiter de leur expérience tout en respectant les milieux végétaux délicats. Ainsi, ils ont privilégié la création d’ombres passives et actives mais aussi optimisé le rapport avec la lumière naturelle, la climatisation et l’arrosage des plantes, la forme et les matériaux du bâtiment. Tout a donc été mis en œuvre pour obtenir la LEED Platinum, la certification énergétique aux critères environnementaux les plus exigeants.

(Agnese Bifulco)

Projet : ARUP, Grimshaw, Haley Sharpe Design (hsd)
Lieu : Oman
Images : ©Arup/Grimshaw


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×