25-10-2017

Alberto Campo Baeza signe le pavillon multisports UFV de Madrid

Alberto Campo Baeza,

Javier Callejas,

Madrid,

Universite,

Véritable interprétation du dualisme entre stéréotomique et tectonique dans l’œuvre d’Alberto Campo Baeza, le pavillon multisports de l’université Francisco de Vitoria à Madrid renouvelle le dialogue entre gravité et lumière en architecture.



Alberto Campo Baeza signe le pavillon multisports UFV de Madrid
Un nouveau pavillon se dresse aujourd’hui à l’intérieur de l'université Francisco de Vitoria à Pozuelo de Alarcón à l’ouest de Madrid : un complexe omnisports conçu par Alberto Campo Baeza, le célèbre architecte espagnol des grandes surfaces blanches et du contraste dialogique entre gravité et lumière.
Créé dans les années 90 et encore principalement constitué de blocs de bâtiments d’une hauteur moyenne de trois étages abritant salles et bureaux, le plan directeur de l’université Francisco de Vitoria se déploie au-delà de l’Autopista de Circunvalacion, qui borde Pozuelo de Alarcón. Cette zone très verte, loin du centre de la capitale, était dépourvue d’un cœur, d’un bâtiment représentant symboliquement le centre de toutes les activités, d’un lieu de rencontre, de partage et de loisir.
Dans la mesure où elle épure l’expressivité jusqu’à son essence et qu’elle libère les structures des technicismes et des éclectismes jusqu’à les transformer en ouvrages hautement symboliques, l’architecture d’Alberto Campo Baeza répond parfaitement bien à ce besoin.
Le projet commandé à l’architecte espagnol demandait l’insertion dans le campus d’un espace sportif ainsi que de nouvelles salles d’étude. Conformément à ce programme, Baeza a réalisé un complexe composé de deux volumes reliés par un vestibule : un pour les salles et un plus grand pour le sport incluant des salles omnisports, un spacieux gymnase, une grande piscine en sous-sol, un centre de kinésithérapie et des bureaux. L’idée maîtresse était de pouvoir utiliser cet espace en toute flexibilité comme aire polyvalente aussi bien pour des activités universitaires diverses que pour des assemblées, des conférences ou des moments de divertissement ou d’apprentissage collectif.
Le cabinet a donc conçu ce lieu autour du grand gymnase, prévu pour accueillir deux terrains de basket ou un terrain de foot ainsi que 3 rangées de gradins, soit environ 200 places. Tandis que les gradins sont disposés à l’est, en direction du vestibule surmonté d'un patio, la façade ouest, complètement libérée, semble se soulever pour dévoiler ses activités à la place principale de l’université. La base de la structure en béton renforcé en fibres de verre est en effet agrémentée d’une partie vitrée transparente qui donne sur les deux façades nord et sud et semble en faire « disparaître » les angles pour donner l’illusion d'une grande boîte compacte jaillissant du sol.
Cette solution illustre en réalité le dualisme entre élément stéréotomique et tectonique inhérent à l’architecture d’Alberto Campo Baeza. Le nouveau complexe constitué de deux blocs et d’une liaison au rez-de-chaussée se distingue par une structure en acier à grille de poutres et piliers et par des façades en béton armé qui supportent le grand poids du toit. Dans l’architecture stéréotomique en béton, continue et massive, des parties vitrées ont été réalisées au niveau des façades nord et est du bâtiment du gymnase. Une astuce qui permet de créer une diagonale perspective allant du patio supérieur jusqu’à la placette centrale en passant par l'intérieur de la salle omnisports et qui, vice versa depuis l’extérieur, traverse le gymnase jusqu’au patio situé au-dessus du vestibule et des salles, décor et point d’arrivée. À cet endroit où la gravité se transmet de manière discontinue, l’architecture tectonique, transparente et légère, se laisse inonder de lumière et s’oppose à la gravité en soulevant le volume. Et pour paraphraser encore Campo Baeza, dans l’immensité du blanc - couleur dans laquelle sont peints tous les piliers, poutres et panneaux de béton, intérieurs comme extérieurs - la lumière se reflète, se multiplie et reste piégée pour devenir une matière brute à part entière.

Mara Corradi

Architect: Alberto Campo Baeza
Location: Pozuelo de Alarcón, Madrid (Spain)
Client: Universidad Francisco de Vitoria
Function: Sports center and classrooms
Start of project: 2012
Completion: 2017
Building Area: 9.000 sqm
Collaborators architects: Ignacio Aguirre López, Alejandro Cervilla García, María Pérez de Camino Díez, Tommaso Campiotti, Miguel Ciria Hernández, Elena Jiménez Sánchez, Imanol Iparraguirre, María Moura
Structure: Andrés Rubio Morán
Mechanical engineer: Úrculo Ingenieros
Quantity Surveyor: Francisco Melchor Gallego
Glass consultant: José Pablo Calvo
Project Manager: Francisco Navarro, María Lamela, Francisco Armesto
Contractor: Clásica Urbana (Jesús Díaz Poblaciones, Francisco Martínez Reche, Jorge Garriga, Mónica Grau)
Photographs: © Javier Callejas

http://www.campobaeza.com

Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×